:: DVDenfrancais.com
       Nous contacter   

PdaRssForum
Archives   Forum
a lire
dossiers techniques

dossiers industrie

dossiers faq/glossaire

dossiers cinéma

publicité


dossiers

Glossaire


3:2 Pulldown
Technique qui permet de convertir un film tourné à 24 images seconde au standard vidéo NTSC qui est de 30 images seconde. L'astuce consiste a répéter certaines trames (ou champs) afin d'obtenir 60 trames (le NTSC est un format entrelacé) à partir de 24 images.


4:3
1)Format d'écran de la majorité des téléviseurs conventionels.
2)Transfert 4:3: une des deux techniques d'encodage en format DVD (l'autre étant le 16:9).


16:9
1) Format de la télévision haute définition. Plus près des formats utilisés au cinéma que le 4:3.
2) Rapport entre la hauteur et la largeur d'une image vidéo.
3) Transfert optimisé 16:9: Encodage des information vidéo se basant sur un ratio 16:9. Pour les images de ratio dit "panoramique", cela permet de perdre moins de place dans les bandes noires (par rapport à un transfert de type 4:3) et donc une meilleure utilisation de la place disponible et une meilleure définition verticale.


ADC
Acronyme de Analog to Digital Converter. Conversion d'un signal analogique en un signal numérique.


ADR
ADR est l'acronyme de Automated Dialogue Replacement. Lors du tournage du film, il arrive que les dialogues des acteurs et actrices ne puissent être enregistrés directement sur le plateau de tournage (bruits de fond, explosions, ect). Les dialogues sont alors réenregistrés en studio, les acteurs et actrices récitant devant un écran les textes. Le défi est de rendre ce nouvel enregistrement d'une naturalité qui concorde avec l'ambiance acoustique suggérée par les scènes du film. Par exemple, les dialogues se situant à l'intérieur d'un vaste espace tel une église se devront d'être écho.
Un des problèmes du ADR est qu'il est difficile de recréer la variation des timbres de voix propre à l'action se déroulant à l'écran. Un cas illustrant ceci est lorsqu'un acteur se retourne alors qu'il récite un dialogue, logiquement une variation du timbre de la voie devrait être audible. Malheureusement, en ADR, il arrive trop souvent que ces variations soient absentes, s'en suit alors un manque de naturalité parfois dérangeant.


Aiguillage automatique (seamless branching)
Option qui permet, lors de l'écoute d'un DVD-Vidéo, soit de voir un montage différent d'un film ou d'accéder à certaines scènes ne faisant pas partie du montage initial. Cette option permet de sauver de l'espace sur un disque puisque les scènes supplémentaires sont insérées (aiguillées) dans le montage original.


Amaray
Type de boîtier en plastique utilisé pour les DVD-Vidéo. Ce boîtier a une hauteur de 192.00mm, une largeur de 136.46mm et une profondeur de 15.00mm. On peut insérer dans la partie externe du boîtier un imprimé et dans la partie interne un livret.


Analogique
Méthode de codage de l’information en continu. Le signal analogique restitue l’original par une infinité de valeurs, par opposition au numérique. Une pellicule (négatif, interpositif) est de type analogique.


Anamorphose
Cinéma: phénomène de compression et de décompression d'un des formats ou d'une des dimensions de l'image - procédé utilisé en cinémascope ou vistavision.


ATSC
Acronyme de Advanced Television System Comittee. Organisme gouvernemental américain chargé de définir les normes de la diffusion haute-définition. Les standards dits ATSC recouvrent tous les standards numériques supérieurs au NTSC, comme le 480p (on parle alord de EDTV, Extended Definition Television) et les formats HDTV comme le 720p ou le 1080i. Note: les formats HD sont tous 16:9.


Balayage entrelacé
Mode de balayage de l'écran dans lequel le faisceau d'électrons parcourt alternativement les lignes impaires et les lignes paires.
Le terme balayage entrelacé s'oppose à celui de balayage progressif qui est utilisé lorsque toutes les lignes sont parcourues successivement sans alternance. On obtient une meilleure définition de l'image dans le cas du balayage progressif, car toutes les lignes sont alors affichées à chaque rafraîchissement. Dans le cas du balayage entrelacé, elles le sont alternativement et à une fréquence moitié moins élevée.


Balayage progressif
On utilise le terme balayage progressif lorsque toutes les lignes sont parcourues successivement sans alternance. Dans ce mode, l'image est produite en un seul balayage vertical. On obtient un meilleure rendu de l'image dans le cas du balayage progressif, car toutes les lignes sont affichées à chaque rafraîchissement.


Balance des couleurs
Indique l'équilibre chromatique d'une image. La balance des couleurs est équilibrée lorsqu'une image ne présente aucune dominante.


Bande sonore
Partie du film où est localisé le son, celle-ci peut être magnétique ou optique.


Basse
Basses fréquences (graves); celles sous les 200 Hz.


Betacam (Betacam SP)
Format vidéo analogique d'un demi pouce qui, après évolution, est devenu le Betacam SP. Le Betacam fut la référence en vidéo professionelle jusqu'au début des années 2000. Depuis, les nouveaux formats numériques tendent à remplacer le Betacam SP.


Bit
Un bit (abréviation de l'anglais "binary digit") est l'unité de base utilisée pour les données numériques. Huit bits équivalent à un octet.


Blu-ray
Un des deux formats DVD haute définition appelé à remplacer les DVD classiques. Ce format est basé sur une technologie à laser bleu. Un disque Blu-ray permet de stocker plus de données qu'un DVD conventionnel. Le diamètre d'un disque Blu-ray est de 12 cm, tout comme un DVD classique. Ce format est appuyé par les manufacturiers suivants: Hitachi, LG, Matsushita (Panasonic), Pioneer, Philips, Samsung, Sharp, Sony, HP, Dell, Apple, TDK.


Bouclage
En doublage ou post-synchronisation, enregistrement de prises de dialogues par blocs sélectionnés en fonction de l'horaire de convocation des comédiens.


Brillance
Le mot brillance est la traduction trop littérale du mot anglais brightness. Techniquement, on différencie trois sortes de brillances : brillance apparente, brillance physique dénommée depuis 1951 luminance, brillance subjective.


Bruit (réduction de)
Opération qui nettoie un signal audio ou vidéo, en vue d'en améliorer sa qualité. Ce qu'on appelle le Dolby est un réducteur de bruit sonore inventé et breveté par Ray Dolby. En vidéo on parlera de DNR (Digital Noise Reduction).


Caisson d'extrême graves (subwoofer)
Enceinte ayant généralement la forme d'un caisson dont le haut-parleur permet de restituer uniquement les sons les plus graves du spectre sonore (sous les 100 Hz). On retrouve deux types de caisson de graves: actif ou passif.


CCD
Abréviation de l'anglais "charge-coupled device". Elément à charge couplée qui, après séparation de la lumière en primitives rouge, vert et bleu, analyse l'intensité de la lumière dans chacune de ces primitives afin de transformer une image en signal électrique. Les CCD sont utilisés dans les caméras vidéo, les appareils photos numériques, les numériseurs, et les télécinémas numériques utilisés pour convertir du film en vidéo.


CD-ROM
Disque compact ineffaçable pouvant contenir tout type d’information, obtenu par pressage. Désigne couramment un CD Interactif exploitable sur ordinateur.


Chrominance
Élément couleur du signal vidéo qui donne des informations sur la teinte et la saturation. Les signaux en composantes comprennent un signal pour la différence blanc-rouge (Cr ou U) et blanc-bleu (Cb ou V).


Cinemascope
Procédé développé par la 20th Century Fox. Le cinémaScope est basé sur l'anamorphose de l'image par l'utilisation d'un objectif spécial. Ce procédé fut utlisé par la suite par la compagnie Panavision (Filmed in Panavision).


Coloration
Défaut de reproduction du son, dû au renforcement ou à l'affaiblissement de certaines fréquences par les appareils d'une chaîne haute-fidélité.


Colorimétrie
Science qui permet de définir et de cataloguer les couleurs.


Composante
Câblage où le signal vidéo où est séparé la luminance de la chrominance.
Le câble composante est composé de trois câbles coaxiaux, reliés ou non ensemble par des connecteurs RCA.


Composite
Type de raccordement qui utilise un câble coaxial de 75 ohm. Un signal composite réuni la chrominance et la luminance.


Compression
Tout système permettant de compresser les données (vidéo, images, effets, sons, ou autres) afin d'obtenir un format de fichier réduit. Toute compression entraîne inévitablement une perte de qualité. En vidéo une compression trop poussée dégradera le rendu de l'image (fourmillement, tremblement).


Contraste
Exprime la progression des valeurs entre les tons les plus clairs et les tons les plus sombres. Entre le noir le plus dense et le blanc le plus clair, on peut avoir une gamme plus ou moins étendue de nuances de gris. Définit dans l'image (pour la luminance), l'écart d'intensité entre les parties les plus foncées (noir) et les plus claires (blanc). En DVD-Vidéo le contraste d'une image est parfois sur-accentué pour lui donner un aspect faussement plus net.


Correction des couleurs
Procédé consistant à régler les valeurs colorimétriques afin d'obtenir une reproduction fidèle des couleurs. Cette opération peut être comparée au réglage des couleurs sur une télévision.


Crénelage
En anglais Aliasing. Effet visuel indésirable prenant la forme de dentelures, qui apparaît lors de l'affichage d'images courbes ou de diagonales, à cause d'une définition insuffisante de l'image, de l'écran ou d'un problème d'encodage. Synonyme: effet d'escalier.


CSS
Acronyme pour Content Scrambling System, technologie développée pour assurer que les informations et données offertes sur un DVD ne puissent être copiées.


DAC
Acronyme pour Digital to Analog Converter. Convertisseur ou circuit qui transforme un signal numérique en un signal analogue.


DBS
Acronyme de Direct Broadcast Satellite.


D-ILA
Acronyme de Direct Drive Image Light Amplifier. Technologie de projection vidéo développée par Hughes et JVC reposant sur l'utilisation d'une plaque LCD réfléchissante, appelée LCOS (Liquid Crystal On Silicon). Une source lumineuse est projetée sur une plaque LCD réfléchissante, le réflection de cette lumière est dirigée vers un objectif.


Débit
Quantité d’informations numériques transmise en une seconde, exprimée en bps (b/s = bits par seconde) ou en Kbps (Kb/s = kilobits par seconde) ou en Mbps (Mb/s = mégabits par seconde).


Décibel (Db)
Unité de mesure du rapport des intensités sonores.
Le décibel, unité logarithmique, correspond pratiquement à la plus petite variation d'intensité sonore qu'il soit possible à une oreille normale de discerner dans les conditions habituelles d'audition et quelle que soit la valeur de l'intensité initiale. Le décibel est le dixième du bel. Le doublement de la puissance d'un signal électrique se traduit par une augmentation de 3 dB. Un décuplement de puissance se traduit par 10 db.


Définition
Finesse de détail que peut atteindre une image. En vidéo numérique, la définition est exprimée en pixels. La définition généralement employée par les films sur DVD est de 720 par 480 pixels en NTSC, et de 720 par 576 pixels en PAL (que l'image soit en 4:3 ou en 16:9, dans tous les cas on parle de pixels non carrés). Les définitions les plus utilisées en HD sont 1280 par 720 et 1920 par 1080.


Dipole
Type d'enceintes destinées à reproduire l'effet diffus des sons ambiophoniques. Ce type d'enceintes (phase inversée) est composée de deux haut-parleurs généralement orientés de 180 degrés l'un par rapport à l'autre.


DLT
Acronyme de Digital Linear Tape. Un DLT est un ruban magnétique d'un quart de pouce et d'une capacité de 10 à 40 Go. On se sert d'un DLT pour livré aux usines de duplication la matrice d'un DVD une fois l'encodage final terminé (transfert vidéo, bande(s) sonore(s), menu, partie ROM,etc.)


Dolby Pro Logic
Le Dolby Pro Logic est un système d'encodage matriciel (en anglais, matrix system) basé sur l'utilisation de deux pistes se divisant en quatre canaux: trois canaux avants et un arrière pour les effets d'ambiophonie. Le Pro Logic utilise deux pistes pour en obtenir quatre: le signal central est généré en prenant les éléments communs sur les deux canaux avant et le signal arrière monophonique en prenant le signal dont la phase est inversée. Nous avons donc quatre voies, trois pour les avants (gauche, centre et droite) et une pour les arrières. Pour ceux qui aiment les mathématiques, nous avons donc deux équations pour trouver quatre inconnues, vous réalisez rapidement que ce système d'encodage n'est pas précis et que le signal peut couler dans une autre enceinte et varier dans le temps. De plus, un seul signal dominant peut être écouté à la fois. On ne pourrait pas, par exemple, entendre deux météorites venant de deux directions différentes se diriger sur vous en même temps. Notez qu'en Pro Logic, le signal du canal arrière est le même pour les deux enceintes, donc monophonique, et ne couvre que les fréquences de 100 Hz à 7 KHz. L'avantage principal du Pro Logic est qu'il est compatible avec la plupart des composantes stéréo et nous permet de batir un système à partir de sa chaine stéréo.


Dolby Digital
Le Dolby Digital (DD) est un format d'encodage sonore qui été utilisé une première fois en 1992 dans les salles de cinéma avec le film Batman. On le connait aussi sous le nom de Dolby 5.1 ou AC-3. Il s'agit en fait de la troisième norme développée par Dolby pour faire la compression du son (donc, AC-3 pour Audio Coding number 3). Il a été conçu tout d'abord pour répondre aux besoins du HDTV.
En Dolby Digital le son est compressé. Le Dolby Digital est un système à six canaux numériques discrets (i.e. six canaux indépendants) dont un réservé pour les extrêmes graves, d'où la notation 5.1. L'avantage du Dolby Digital est qu'il traite tous les canaux de manière indépendante et permet donc d'écouter les films en mono, stéréo ou les six canaux en utilisant le même système d'encodage. Chaque canal étant indépendant, le son, plus particulièrement le dialogue, est beaucoup plus précis et donne plus de réalisme et de profondeur. Tous les canaux, sauf naturellement celui des basses fréquences, utilisent toute la largeur de la bande audible (20 Hz à 20 KHz) et utilisent un minimum de 20 bits. Le Dolby Digital est la norme utilisée pour le DVD-Video et le HDTV en Amérique du Nord.


Dominante
Couleur prédominante sur l’ensemble de l’image observée. Cette dominante est généralement jugée par analogie avec les couleurs primaires : Rouge — Vert — Bleu ou leurs complémentaires respectives : Cyan — Magenta — Jaune.


DTS
Ce format d'encodage sonore a été développé par Digital Theater Systems, d'où l'acronyme DTS. Il est très semblable au Dolby Digital et est aussi répandu dans les salles de cinéma que le Dolby Digital. Pour profiter de ce format en DVD il faut un lecteur et un décodeur (récepteur) capable de supporter ce standard.
Tout comme en Dolby Digital le son est compressé mais à un taux moindre. Moins de compression veut dire aussi une meilleure qualité du son mais au prix d'une plus grande demande d'espace sur le disque. Les DVD en format DTS n'offrent généralement pas autant de suppléments que sur un DVD Dolby Digital. Il est admis par un grand nombre de gens que les titres DTS offrent une meilleure séparation des canaux, une meilleure résolution des timbres et des basses mieux définies.


DV
Abréviation de Digital Video. Il s'agit d'un format de vidéo numérique, utilisant des cassettes grand format. À comparer avec les dérivés du DV : Mini-DV, DVCAM, Digital-8 et DVCPro. Tous ces formats utilisent la même compression de 5:1.


DVD
Digital Versatile Disc. Disque optique de la taille d'un CD, dont les creux (pit) sont plus petits et plus serrés que sur un CD, comportant parfois deux couches superposées pour l'enregistrement des données. Dans sa version DVD-ROM, est destiné à remplacer l'actuel CD-ROM, avec une capacité 4 à 10 fois supérieure.


DVD-ROM
Type de lecteur DVD se raccordant à votre ordinateur personel tel un CD-ROM standard. Ce lecteur perment d'écouter tant des DVD-Vidéo que DVD-ROM. C'est avec ce type de lecteur qu'on peut consulter les suppléments ROM offerts sur un disque DVD-Vidéo.


DVI
Digital Visual Interface. Norme de transmission numérique de signaux vidéos. Cette norme de transmission a été développée par le Digital Display Working Group (DDWG). Sa connectique existe sous deux formes, l’une d’elles permettant également la transmission des signaux en analogique.


Effets d'escalier
Terme utilisé pour décrire l'aspect irrégulier (dit "en escalier") des diagonales dans les images vidéos. On parle également de crénelage ou en anglais de "aliasing".


Format d'image
Rapport hauteur/largeur d'une image. Exemple : une image offrant un rapport d'image de 1.85:1 aura une hauteur de 100 cm et une largeur de 185 cm. Une image offrant un rapport d'image de 2.35:1 aura 100 cm de hauteur et une largeur de 235 cm. Dans l'industrie cinématographique, on exprime la hauteur par le chiffre 1 (1.66:1, 1.85:1). Dans le domaine télévisuel, les données sont exprimées différemment : un téléviseur ordinaire offre un rapport 4:3 (environ 1.33:1) et un téléviseur format cinéma (widescreen), un rapport 16:9 (environ 1.78:1).


Fréquence de rafraîchissement
Nombre de fois par seconde qu'une image est affichée. En mode progressif (cinéma, ordinateur, DVD) , l'image est affichée en une seule fois. En mode entrelacé, l'image est affichée en deux fois (deux trames dans chaque image). La fréquence de rafraîchissement en PAL de de 25 images par seconde en 50 trames, en NTSC la fréquence de rafraîchissement est de 29,97 images par seconde (59,94 trames).


Fréquence acoustique
Fréquence comprise dans la bande des fréquences perçues par l'oreille humaine, c'est-à-dire comprise entre 20 et 20,000 Hz environ. Fréquence correspondant à un son généralement audible.


Grain
Impression visuelle donnée par les amas de grains d'argent irrégulièrement répartis ou leurs images teintées qui forment l'image cinématographique (pellicule). On dit qu'une image a du grain si dans des conditions normales d'observation la structure du grain est visible.
La granulation se manifeste à l'image par un fourmillement notamment visible sur les surfaces de couleurs uniformes. Elle peut avoir plusieurs origines : volonté du réalisateur et qualité de la pellicule utilisée lors du tournage. Une image numérique pure n'a pas de grain.


HD-DVD
Un des deux formats de DVD haute définition appelé à remplacer les DVD standards. Ce format est supporté par les manufacturiers suivants: Toshiba, NEC, Sanyo et Thomson.


HDCAM
Format de vidéo numérique de Sony, basé sur la Betacam. Ce format a été conçu pour le TVHD, et supporte une résolution de 1920 x 1080 pixels pour un rapport d'image 16:9. Le taux de compression interne est de 4:1.


HDTV
Acronyme pour High Definition Television. Les formats HD sont nommés d'après le nombre de lignes utiles composant l'image, avec une lettre indiquant s'il s'agit d'une définition utilisant un balayage entrelacé (i pour interlaced) ou progressif (p). Les formats sont 720p et 1080i. Ces formats sont tous au ratio 16:9, donc utiliser un téléviseur 4:3 pour les afficher implique soit d'avoir des bandes noires, soit de couper une partie de l'image. Le 720p correspond à une définition de 1280 par 720 pixels, et le 1080i à une définition de 1920 par 1080 pixels. Ces formats peuvent exister à différentes vitesses de rafraîchissement, qui sont de 24, 25, 48, 50 ou 60 images par seconde pour le 720p et de 48, 50 ou 60 trames (demi-images) par seconde pour le 1080i. Des formats 1080p sont utilisés par les professionnels de la post-production, notamment en 24p (soit 24 images/seconde), ce qui donne un format très proche de la définition et ayant la même fréquence que l'image cinématographique.


Hyperluminosité (blooming)
Excès de luminosité dû à une intensité trop élevée d'un faisceau. Se traduit par un halo autour de la zone suréclairée.


IEEE 1394
Standard de transmission sérielle des données. L'interfaces IEEE 1394 permet de transférer les images en tant que données numériques, donc sans pertes. Aussi appelé I.Link ou Firewire. I-Link est une marque déposée de Sony, et FireWire était une marque déposée d'Apple, qui vient de l'offrir au domaine public. L'imprononçable acronyme IEEE 1394 risque donc d'être oublié rapidement.


Interconnect
Aussi, câble de liaison. Les câbles de liaison entre les composantes.


Interférence vidéo
Cee termes font références aux imperfections présentes dans l’image reproduite. Les interférences vidéo sont le résultat d’imperfections durant la saisie, le traitement, la transmission, l'emmagasinage et/ou le décodage du signal vidéo.


Interpolation
Processus mathématique par lequel la résolution d'une image est augmentée. À l'aide d'algorithmes appropriés des pixels de couleurs intermédiaires sont ajoutés entre les pixels déjà existants.


Laserdisc
Le Laserdisc ou encore le vidéodisque est apparu sans vraiment obtenir le succès qu'il méritait. Dommage, puisqu'il offrait tout de même une bande-son alternative, un encodage sonore Dolby Digital et DTS pour certains titres avec une résolution de 425 lignes! Selon les lecteurs utilisés, il est possible de faire des opérations comme arrêt sur image, avance rapide, etc. La filmographie du format Laserdisc est composée de près de 10 000 titres.


Letterbox
Technique de transfert vidéo indiquant que le format original du film est préservé. Le format Letterbox présente à l'écran une image de forme rectangulaire dont les proportions peuvent varier selon le format d'image original d'un film (1.66:1, 1.85:1, 2.35:1). Le Letterbox se caractérise par des barres noires (bretelles) enserrant l'image.


LFE
Acronyme anglais pour Low Frequency Effect, ou effet d'extrême graves. Cet acronyme correspond généralement à la piste .1 des formats sonores Dolby Digital et DTS.


Luminosité (niveau du noir)
Définit l'intensité lumineuse générale de l'image, du plus foncé (noir) au plus clair (blanc), sans affecter les contrastes.


Luminance
La partie d'un signal vidéo qui contient spécifiquement l'information d'intensité lumineuse, sans la couleur. Aussi doniminé comme étant le signal "Y" d'un flux vidéo.


Macrobloc
Ensemble de pixels formant un bloc. La présence de macroblocs est généralement indicateur de problème lors de l'encodage vidéo.


Macrovision
Système de protection empêchant toute copie de DVD sur support VHS. Initialement développé pour le marché vidéo VHS au milieu des années 1980 il a été adapté au format DVD. Le lecteur, si le disque le lui demande, génère le signal macrovision et l'ajoute au signal vidéo. Tout les lecteurs DVD à partir de la deuxième génération sont équipés du système Macrovision. Ce système peut entraîner des problèmes avec certains vidéoprojecteurs.


Mini-DVD
Type de disque techniquement identique au DVD standard à l'exception de la taille (3 pouces au lieu de 5) et de la quantité d'octets qui peuvent être stockés (1,36 Go simple couche/2,47 Go double couche). Disponible aussi en Mini DVD-R et DVD–RW pour l'enregistrement.


Mixage
Etape de la post-production durant laquelle on mélange des signaux audio provenant de différentes sources pour obtenir un signal unique au final.


Moirage
Interférence sur une image provoquée par des produits de modulation parasite.


Mosquito noise
Problème vidéo appelé également feathering qu'on retrouve habituellement le long de diagonales fixes ou autour de textes de petite taille. Problème causé par la compression.


MPEG
1) Acronyme pour Moving Picture Experts Group. Ce groupe établit les normes et standards de compression vidéo. 2) Standard de compression: le MPEG permet une compression massive de l’audio et de la vidéo avec une perte comparativement assez faible en qualité.


MPEG-2
Standard de compression utilisé en format DVD-Vidéo et en DBS (télévision satellite).


Multicanal
Format sonore, aussi appelé 4.0, 5.0, 5.1 ou 5.1 EX en Dolby Digital. Pour améliorer l'expérience et le réalisme dans les salles du cinéma, quelques experiences ont été tentées en utilisant plus de deux canaux, comme par exemple Fantasia en tétraphonie avec quatre canaux et même sept canaux. L'industrie du cinéma adopta l'option à quatre canaux, trois à l'avant et un à l'arrière, et depuis 1970 la majorité des film utilisent ce format. C'est la raison pour laquelle les transferts de films sur vidéocassette utilisent déjà la même configuration de canaux. On parle de Dolby Stereo ou encore de Dolby Surround pour désigner ce format au cinéma.


Netteté
En pratique, une pellicule est nette si le grain de l’original est parfaitement délimité. On peut donc avoir un rendu visuel flou avec un grain net : c'est le cas des images filées ou bougées à la prise de vues.


Niveau de noir
Le niveau de luminance à partir duquel le signal vidéo représentant la couleur noire dans l’image est reproduit sur un support (téléviseur tube, téléviseur à rétroprojection, projecteur). La production de luminance dans les superficies noires d’une image est décrite comme une absence de total luminance.


Niveau des blancs
Le niveau à partir duquel le signal vidéo représentant la couleur blanche d’une image est reproduit sur un support (téléviseur tube, rétroprojection, projecteur).


Numérique
Type de données encodées sous la forme d'une série d'impulsions électriques à deux niveaux correspondant au système de codage binaire (1 ou 0). Le format numérique s'oppose au format analogique.


Numérisation
Opération par laquelle on transforme un signal analogique (par exemple une pellicule) en signal constitué uniquement de nombres.


NTSC
Acronyme pour National Television Systems Commitee. Le standard vidéo utilsé en Amérique du Nord et en Asie du Sud-Est. Le NTSC utilise une fréquence de balayage de 60 trames (ou champs) par seconde entrelacées, ce qui donne 30 images par seconde, avec une définition verticale de 525 lignes (480 utiles).


Moirage
Interférence sur une image provoquée par des produits de modulation parasite.


PAL
Acronyme pour Phase Alternate Line. Le standard vidéo utilisé dans de nombreux pays Européens et d'Amérique du Sud. Le PAL utilise une fréquence de balayage de 50 trames (ou champs) par seconde entrelacées, ce qui donne 25 images par seconde, avec une définition verticale de 625 lignes (576 utiles).


Pan & Scan
Technique de transfert vidéo qui permet de convertir un format d'image plus large au format 4:3. Appelé en français cadrage & balayage. Malheureusement cette technique fait perdre une partie importante de l'image à tout ce qui à été filmé dans un format plus élevé que 1.33:1. Cette technique a été inventée pour éviter les fameuses bandes noires au-dessus et en-dessous de l'image qui apparaissent lorsqu'une image d'un ratio différent de 1.33:1 apparaît sur un écran 4:3 (ce qu'on appelle le letterboxing).


Parasite
Adjectif employé dans la langue technique pour qualifier certains effets indésirables ou non voulus. Le terme bruit vidéo est aussi employé pour désigner des parasites.


PCM
Acronyme pour Pulse Code Modulation. Un signal sonore numérique non compressé utilisé en format CD (16 Bit) et sur quelques DVD (24 Bit).


Pellicule
Film plastique comprenant une couche sensible à la lumière sur l'une de ses faces.


Pixel
La plus petite composante d'une image numérique affichée en mode point sur un écran. Le nombre de pixels par ligne et le nombre de lignes par image déterminent la résolution de l'image. En DVD-Vidéo conventionel les images se composent de 480 lignes X 720 pixels.


Projecteur CRT
Cet appareil se branche à un lecteur (VHS/DVD/Laserdisc) et projette l'image sur un écran qui peut avoir une diagonale jusqu'à 120 pouces! Il s'agit naturellement du support se rapprochant le plus du vrai cinéma.
Il s'agit en fait de trois tubes de projections, de 7 à 9 pouces selon la qualité du projecteur, ayant pour fonction d'afficher chacune sa couleur primaire (i.e. rouge, bleu et vert pour RBG) pour composer l'image sur l'écran. L'alignement des projecteurs est évidemment très important en plus du réglage des couleurs. Plus l'image est grande, moins elle est claire ce qui fait que la plupart des projecteurs ont de meilleurs résultats sur une diagonale de 100 pouces. L'écoute d'un film avec un projecteur doit se faire dans une salle complètement noire. Vous aurez compris que cette technologie n'est pas à la portée de tous puisque les projecteurs les moins chers se vendent environ 7000$ CA alors que les modèles plus haut de gamme se vendent quelques dizaines de milliers de dollars canadiens. On peut aussi ajouter un doubleur de lignes, ou encore un quadrupleur de ligne pour améliorer la qualité de l'image.


Projecteur DLP
Projecteur utilisant des milliers de petits miroirs posés sur un semi-conducteur. Cette technologie a été développée par Texas Instruments.


Projecteur LCD
Projecteur à cristaux liquides. L'image est composée sur un écran à cristaux liquides translucide et est grossie par une lentille avant d'être projetée sur un écran. Appareil très utilisé pour faire des présentations avec un ordinateur personnel. Les pixels peuvent être facilement perçus sur certains modèles non optimisés pour le cinéma maison.


RCE
Acronyme pour Regional Coding Enhencement. Le Regional Code Enhancement est un système qui une fois encodé sur un disque DVD, empêche la lecture de celui-ci si le lecteur ne correspond pas à une certaine zone. Le RCE a été créé après l'apparition de lecteurs multi-zones, qui sont capables de lire des DVD peu importe leur zone géographique d'origine. Peu de temps après, les lecteurs multi-zones dits "RCE immune", c'est-à-dire insensibles à cette nouvelle protection, sont apparus.


Rematricer
Faire une nouvelle matrice, selon le procédé numérique, à partir du disque maître ou de la bande maîtresse d'un enregistrement audio ou vidéo, afin d'améliorer la qualité du son ou de l'image. Synonyme: remastériser. br>

Résolution
Caractérise la netteté ou clarté d'une image et la qualité de l'affichage à l'écran. Quasi-synonyme de définition.
En vidéo (surtout analogique), la résolution horizontale exprimée en "lignes" correspond normalement au nombre de lignes verticales que peut reproduire un format donné sur une portion carrée de l'écran.


Résolution horizontale
La résolution verticale d'un support vidéo est fixée par le standard utilisé (625 lignes pour le PAL, 525 pour le NTSC). La résolution horizontale, en revanche, dépend du matériel et du format. Le VHS peut atteindre un maximum de 250 lignes.


RSDL
Acronyme pour Reverse Spiral Dual Layer (RSDL). Ce type de disque permet d'offrir sur la même face d'un DVD une plus grande quantité de matériel audiovisuel (environ 240 minutes). Deux couches de données sont utilisées sur une seule face. Les anciens disques RSDL sont facilement identifiables, leur aspect est de couleur or tandis qu'un DVD à simple couche est d'aspect argent. Certaines méthodes de pressage permettent maintenant d'obtenir des disques double-couche d'aspect argenté (mais ils restent cependant plus sombres que les disques simple-couche).


RGB
Le cablage RGB est essentiellement utilisé pour brancher les projecteurs au doubleurs ou quadrupleurs de lignes. Il s'agit de trois câbles et chacun transporte sa couleur primitive.


Saturation
Densité et brillance attribuée à une couleur. L'une des trois caractéristiques d'une couleur (les deux autres étant la dominante et la luminance).


Souffle
Bruit de fond caractéristique des enregistrements analogiques tant monophonique que stéréophonique.
Bruit de fond caractéristique qui se traduit sur les haut-parleurs par une sorte de chuintement continu de même fréquence et qui en produit par les circuits électroniques et - plus encore - par les bandes magnétiques (même si on ne leur injecte pas un signal).


S-Vidéo
Le câblage S-Vidéo est souvent incorrectement appelé SVHS puisqu'il est apparu premièrement sur les appareils à vidéocassettes de type SVHS, une évolution du VHS qui, séparant les signaux de luminance et de chrominance, offre une meilleure qualité d'image que le VHS (on est cependant bien loin de la qualité du DVD). Les professionnels de l'industrie de la vidéo l'appellent Y/C puisqu'il est plus descriptif de ce format où la luminosité (la brillance, Y) et la couleur (la couleur, C) sont séparées. Parfois appelé Ushiden, car il utilise des prises à quatre broches de type Ushiden (ou Hoshiden).


SDDS
Format sonore. Le Sony Dynamic Digital Sound (SDDS) introduit en 1994 encode la bande-son numérique directement sur une bande à côté de la pellicule évitant d'utiliser un CD-ROM séparé et des codes de synchronisation comme pour le DTS. Le SDDS permet d'encoder jusqu'à 7.1 canaux (extrême gauche, gauche, centre, droite, extrême droite, arrière gauche, arrière droit et LFE).


Stéréo
Format sonore, aussi appelé 2.0 stéréo en Dolby Digital. Le stéréo est un système d'encodage du son à deux canaux, un à gauche et un à droite. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la stéréophonie existe depuis les années 1930 même si on la retrouve plus souvent depuis les années 1950.
Il est important de ne pas confondre avec l'image stéréophonique, la plupart des bandes sonores des films n'utilisent pas le stéréo pour créer un effet stéréophonique mais utilisent plutôt le médium pour faire de la monophonie dirigée.


Suppléments
Ensemble du matériel offert sur DVD en excluant le film à proprement dit. Ceux-ci peuvent être des documentaires, piste de commentaires audio, scènes coupées lors du montage, trame sonore, interviews, fin alternative, vidéos, galerie d'images, bandes-annonces, quiz et jeux. Peuvent être inclus aux Suppléments les options ROM d'un DVD vidéo, ceux-ci peuvent se composer, par exemple, de jeux, liens internet, accès au scénario.


Surbalayage
En anglais Overscan. Extension, due à un ajustement défectueux ou voulu d'un récepteur de télévision, des lignes de balayage au-delà des limites visibles de l'écran, empêchant la reproduction des bords extrêmes de l'image retransmise. On dit généralement que 4 à 5 % d'une image restituée sur un téléviseur n'est pas visible.


Suraccentuation
Filtrage vidéo modifiant le contraste des details de l'image enregistrée. Une suraccentuation a pour conséquence d'être subjectivement plus piquée; elle ne contient cependant pas davantage d'informations; c'est au contraire un défaut visuel qui deviendra agaçant si trop accentué.


Taux de compression
Changement de la taille d'un fichier vidéo et/ou audio obtenu par compression. Un changement exprimé sous la forme d'un rapport. Donc, une compression de 5:1 (utilisée par les différents formats DV) réduit un fichier à 20 % ou à un cinquième de sa taille originale. Plus le rapport est élevé, plus la perte de qualité est importante.


Taux de rafraîchissement
Voir Fréquence de rafraîchissement.


Teinte
Qualité d'une couleur qui correspond à sa longueur d'onde exacte. En citant une couleur on veut dire, en fait, la teinte de cette couleur. - Exemple : rose et rouge ont la même teinte, c'est-à-dire, la même longueur d'onde.
Attribut de la perception des couleurs qui fait dire s'il s'agit de rouge, de jaune, de vert, de bleu, de pourpre ou de toute autre couleur.
Qualité de la perception d'une couleur, qui détermine si la couleur est rouge, jaune, verte, bleue, mauve, etc.


Téléciné
Forme abrégée du mot télécinéma. Technique qui permet de convertir les images d'un film (pellicule) en images électronique vidéo.
Le principe du télécinéma repose sur la capacité d'une caméra électronique d'analyser image par image un film dont la vitesse de déroulement est légèrement supérieure à la vitesse ordinaire (30 images par seconde au lieu de 24) et qui est projeté dans un miroir sur lequel est effectué la mise au point de la caméra.


Température de couleur
Valeur exprimant des différences de couleurs entre les sources lumineuses, mesurées en degrés Kelvin.


THX
Norme de l'industrie. THX n'est pas un procédé d'encodage mais plutôt un standard qualitatif pour la reproduction de films. Elle agit de concert avec les autres normes, Dolby Digital et DTS entre autres , pour créer un environnement de haute qualité. Cette norme a été développée par l'équipe de George Lucas au Sky Walker Ranch pour hausser la qualité des salles de projections des cinémas. George Lucas désirait que le public profite de la même qualité sonore obtenue lors de la création de la bande-son des films dans l'atelier de post-production. On demanda à Tomlinson Holman (qui selon certains n'a rien à voir avec le TH de THX, le titre premier film de George Lucas, THX 1138, n'ayant effectivemement aucun rapport avec lui; d'autres affirmant au contraire que THX est l'acronyme de Tomlinson Holman eXperiment) chez Lucasfilm de développer un système de qualité. Le premier film à en profiter a été The Return of the Jedi en 1983 et depuis, plusieurs films ont été refaits, même des plus anciens, selon cette norme. La norme a été adaptée pour le cinéma maison et répond à deux niveaux: la qualité des images et du son pour les films et le système d'amplification de la salle d'écoute. Brièvement, le THX reégalise le son pour mieux répondre aux besoins d'une salle de cinéma-maison, plus petite qu'une salle de cinéma. En particulier, les aigus sont atténués puisque la bande originale doit les augmenter à cause de la taille de la salle de cinéma. THX certifie les décodeurs, amplificateurs, enceintes, écrans de projections et interconnects.


Universal Media Disc (UMD)
Mini DVD de 60 mm à deux faces, l'Universal Media Disc peut contenir jusqu'a 1,8 Go de données. Ce produit est destiné à offrir des jeux et des films pour la PSP (PlayStation® Portable). Produit mis en marché au cours au deuxième trimestre de l'année 2005.


VCD
Acronyme de Video CD. Peut-être considéré comme un des précurseurs du format DVD Video. Le format VCD permet d'enregistrer sur un CD conventionnel images et sons (film). Toutefois les possibilités de ce format sont très limitées dû notamment aux caractéristiques d'un support CD: résolutions d'images n'équivalant qu'au quart de la qualité du format DVD, durée maximale d'enregistrement limitée (moins d'une heure), taux de transfert limité à 1,15 KB/s (en DVD la limite se situe à 9,8 KB/s), son stéréo ou mono uniquement, etc. L'encodage en VCD se fait en MPEG-1, un standard de compression beaucoup moins efficace que le MPEG-2 utilisé en DVD.


Vidéo composite
Formats vidéo dont les informations relatives à la luminosité et les couleurs sont comprises dans un seul signal. La séparation des couleurs n'est pas optimale, on remarque souvent des débordements chromatiques. Exemples de formats composites: VHS, Laserdisc.







   Auteur: Mathieu Daoust          Publication: 01/05/2003
Imprimer cett page
 
© 2007, DVDenfrancais.com. Tous droits réservés. | Politique de confidentialité.