MarsMars3333333333DVDenfrancais.com - L'industrie | Mars 2010
Nous ecrire        Facebook Twitter Mobile RSS        
DVDEF

L'industrie | Mars 2010

Archives
1 Mars 2010 Données sur le marché
Internet de l’ordinateur au téléviseur : une question d’habitude:Pour plusieurs, écouter un film demeure une activité réservée au téléviseur. Plus rares sont ceux qui aiment s’asseoir devant leur ordinateur pour écouter un long-métrage.
image
Netflix, le meneur dans le domaine de la location de DVD en ligne, a compris ce principe et a développé le service « Watch Instanly » qui permet maintenant aux gens possédant un téléviseur connecté à Internet de visionner des vidéos provenant d’Internet dans le confort de leur salon.
image
Et cette initiative porte ses fruits…
image
En effet, selon un rapport publié dans le Home Media Magazine, plus de 30 % des abonnés à Netflix utilisent ce service pour regarder des vidéos sur leurs téléviseurs, un pourcentage surprenant si on tient compte du fait qu’il y a de ça quelques années, cette avenue pouvait sembler inimaginable. Vous vous souvenez de votre connexion Internet téléphonique avec laquelle vous pouviez télécharger (légalement?) des chansons en format mp3 en seulement 10 minutes?
image
Les usagers disposent de plusieurs moyens afin de profiter de ce service, plusieurs composants de leur équipement peuvent être branchés à Internet : leur téléviseur, leur lecteur Bluray, leur console de jeu…
image
Et le nombre d’abonnés ne peut qu’aller en augmentant, puisque la connectivité des téléviseurs à Internet gagne de plus en plus en popularité.
image
En effet, selon un article publié dans le Home Media Magazine, 27,5 % des téléviseurs haute définition achetés par les consommateurs durant le mois de janvier offraient cette possibilité.
image
Du nombre de téléviseurs connectés à Internet, 41,9 % l’était directement, 20,3 % l’étaient par l’intermédiaire d’une console de jeu, 13,2 % étaient branchés par le lecteur Bluray et finalement, 12,3 % l’étaient par un autre moyen, comme un récepteur vidéo numérique ou un ordinateur.
image
La raison de cette forte proportion d’utilisation, c’est que les consommateurs désirent profiter au maximum de leur équipement vidéo principal pour visionner leurs films favoris et c’est pour cette raison qu’ils vont procéder ainsi; ils préfèrent leur téléviseur à l’écran de leur ordinateur.
image
La combinaison de ce désir et des développements technologiques permet, à iSuppli, une firme qui s’occupe de produire des études de marché dans le domaine de l’électronique, de prévoir que les ventes de téléviseurs offrant la possibilité de se brancher à Internet atteindront 87,6 millions d’unités en 2013, comparativement à 14,7 millions en 2009. De ce nombre, 60 % devraient être connectés à Internet.
image
Une déduction très logique si on se fie à la qualité grandissante des téléviseurs qui, disons-le, rendent beaucoup plus agréable le visionnement de notre film favori comparativement à l’écran d’un ordinateur, à moins que pour vous, l’ordinateur soit le mode de visionnement favori et que vous ayez investi en ce sens…