AoutAoutAoutAoutAoutAoutAout88888DVDenfrancais.com - L'industrie | Août 2009
Nous ecrire        Facebook Twitter Mobile RSS        
DVDEF

L'industrie | Août 2009

Archives
18 Août 2009 Studios et éditeurs
Dossier chaud en août : La 20th Century Fox a récemment décidé d’imposer un délai de 30 jours avant la distribution de ses produits dans les kiosques de location automatisés comme Redbox.

Peu de temps après l’annonce de cette démarche dans le Home Media Magazine , Warner a aussi emboîté le pas en imposant de son côté un délai de 28 jours.

Les pertes engendrées par ces kiosques automatisés, entre autres par la vente de produits prévisionnés en quantité importante, sont à l’origine de cette stratégie.

Mais comme cette contrainte met en péril le chiffre d’affaires de Redbox, il n’a pas été surprenant d’apprendre que celle-ci a décidé d’intenter une poursuite contre la Fox afin de défendre le droit aux nouvelles sorties vidéos pour ses consommateurs.

Lors de la rédaction de ce texte, Fox et Warner étaient les deux distributeurs majeurs ayant affirmé leur position. Mais parions que si un bon montant compensatoire pouvait être touché, beaucoup d’autres studios pourraient suivre la tendance…

Rappelons que le mois dernier, Sony a signé une entente de 460 millions de dollars sur 5 ans avec Redbox pour assurer la distribution de ses produits tout en imposant certaines conditions, notamment une limite d’unités prévisonnnées pouvant être vendues. .

Source : Home Media Magazine

4 Août 2009 Studios et éditeurs
Expansion, sursaturation et revalorisation: Un phénomène gagnant en popularité fait jaser certains analystes financiers : les kiosques de location automatisés à 1 $ la nuit. Alors que plusieurs studios semblent de plus en plus attirés vers ce concept, spécialité de la compagnie Redbox aux États-Unis, certains remettent en question son impact sur les revenus de l’industrie du DVD.

Récemment, c’est le fait que Redbox offre désormais la possibilité d’acheter des disques prévisionnés qui n’est pas sans déplaire aux studios. En effet, d’après le Home Media Magazine, le grand volume de marchandise offerte par cette entreprise vient sursaturer le marché, entrainant ainsi une chute de prix. Alors qu’un DVD prévisionné pouvait se vendre entre 8 et 6 $ l’an dernier, plusieurs titres sont maintenant disponibles pour 4 ou 5 $. Cette réduction provoque un changement important dans les habitudes d’achat des consommateurs, ceux-ci étant moins tentés de se procurer des produits neufs.

Bien entendu, l’achat d’un article neuf présente toujours un attrait particulier pour les collectionneurs, mais la location à prix minime constitue la solution de choix pour monsieur et madame Tout-le-monde.

D’un autre côté, certains ne s’inquiètent pas véritablement du nouveau concept de la location automatisée et des options qu’elle offre, mais bien de la croissance fulgurante du nombre de points de service. Redbox croit pouvoir mettre sur place 20 000 kiosques d’ici la fin de l’année et croit que le marché aurait un potentiel de rentabilité pour environ 90 000 installations. Reste à voir de quelle façon vont se comporter les amateurs de cinéma en fonction du contexte économique actuel et comment la demande répondra à une croissance aussi rapide de l’offre. Mais si on se fie à Sony qui vient de parapher une entente de 460 millions de dollars pour un partenariat de cinq ans avec Redbox, certains semblent y percevoir une avenue intéressante pour la distribution de leur catalogue.

Par contre, la proportion de collectionneurs pour qui un DVD neuf est un article essentiel est-elle suffisante pour compenser la diminution des profits rattachée à l’intérêt grandissant pour DVD prévisionnés et pour les nouvelles options mises à la disposition des consommateurs? Cette perte potentielle pourrait obliger les studios à ajuster leurs stratégies de distribution afin de revaloriser l’attrait du produit neuf auprès de leur marché cible. .

Source : Home Media Magazine