Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Mishima

Critique
Synopsis/présentation
Mishima est l'écrivain japonais le plus connu en Occident, peut-être moins par sa littérature que par le geste qu'il a posé le 25 novembre 1970 en se faisant hara-kiri devant le général du corps d'autodéfense japonais. En mourant, Mishima a laissé en héritage à l'humanité, une oeuvre importante qui mérite une bonne place dans le patrimoine littéraire mondial. Cerner cet être complexe pour en porter la vie à l'écran n'était pas chose facile. Toutefois, Paul Schrader(1946- ) a relevé le défi avec brio et intelligence dans son excellent film Mishima.
Le réalisateur n'a pas cherché à offrir une biographie exhaustive ni faire des révélations sur l'écrivain : il a plutôt choisi de présenter des moments marquants de sa vie. Shrader a opté pour une approche à la fois réaliste et stylisée lui permettant de faire le pont entre Mishima et son imaginaire et de démontrer ainsi son caractère psychotique.
Schrader divise son film en quatre chapitres illustrant des préoccupations ou des thèmes occupant une place de choix dans la littérature de Mishima. Le réalisateur construit chaque partie de son oeuvre séparément: le passé de Mishima, la reconstitution du dernier jour de sa vie et des adaptations d'extraits de ses romans.
Afin de cloisonner chaque élément, Shrader utilise des procédés intéressants et même ingénieux. Pour illustrer le passé de Mishima, il fait appel au noir et blanc. Pour la reconstitution du jour fatal, le cinéaste utilise de la pellicule couleur dans des décors naturels et enfin, pour démontrer l'imaginaire de Mishima, des décors stylisés. On notera que plusieurs des décors sont des endroits fermés qui soulignent encore plus l'enfermement de l'écrivain dans son obsession.
Ceux qui connaissent bien la vie de Mishima remarqueront que de larges parties de sa carrière et les relations qu'il entretenait avec la communauté des écrivains japonais ont été oubliées. À titre d'exemple, mentionnons qu'il n'est pas fait mention de son maître Kawabata ni des rapports conflictuels qu'il entretenait avec des confrères critiques, dont Kenzaburo Oé. Ces omissions sont cependant compréhensibles si l'on considère la thèse que cherche à défendre le metteur en scène, c'est à dire un voyage dans la schizophrénie de Mishima.
Malgré cela, le film Mishima demeure un film important et une très belle tentative d'explication d'un geste dément posé par un des grands créateurs du vingtième siècle.


Image
L'image est excellente et l'interpositif ne montre aucun signe du passage du temps : pour un film qui a 15 ans, il est difficile de demander mieux.
Le transfert numérique offre le film en format original de 1.85:1 et est anamorphique. Les couleurs sont vives et très stables, et les passages représentant des extraits de l'oeuvre de Mishima sont particulièrement beaux : le tout constitue un véritable régal pour l'oeil. Les moments en noir et blanc offrent un contraste très correct. Les noirs sont profonds avec de très beaux dégradés de gris.
La définition est supérieure; l'image est très nette et agréable à regarder. En bref, les artisans de ce DVD ont effectué du très bon travail. Le transfert offert ici donne une seconde vie a cette oeuvre.



Son
La jaquette du DVD annonce une version anglaise Dolby surround stéréo 2.0, une autre française monophonique et une japonaise Dolby surround stéréo 2.0. En réalité, les trois bandes sonores sont présentées avec des dialogues en japonais en plus des inévitables sous-titres anglais. La seule variable offerte est la langue de la voix hors-champ du personnage de Mishima.
Les deux bandes sonores stéréo offrent une très bonne définition. Cependant, il ne faut pas croire que votre système de cinéma maison fera trembler les murs. Les effets ambiophoniques sont très discrets et les basses fréquences ne sont que oeu sollicitées. La bande sonore française est très acceptable, malgré le fait qu'elle soit monophonique.



Suppléments/menus
Ce ne sont pas des suppléments d'édition spéciale qui nous sont proposés sur ce DVD. Les commentaires audio du réalisateur sont techniquement assez pénibles à écouter : Schrader a une voix au son très métallique et semble constamment à bout de souffle. Le mixage avec la bande sonore du film engendre une certaine confusion par moments. Par contre, les commentaires du metteur en scène sont très intéressants. Ce dernier donne beaucoup d'information sur Mishima, ce qui montre la qualité de la recherche de sa réalisatrice. Il aborde également les problèmes engendrés lors des contacts avec la veuve de Mishima et le contexte difficile dans lequel s'est déroulée la production. Malgré un côté technique déficient, les commentaires de Shrader s'avère une très bonne source d'information et ce supplément est, de loin, le plus intéressant.
Le DVD inclut aussi un petit document audio-visuel intitulé "Inside Mishima " et réalisé pendant le tournage du film. On y présente des extraits d'une conférence de presse, l'équipe de tournage en action, ainsi qu'une petite entrevue du réalisateur. Ce documentaire d'a peine 10 minutes n'est pas marquant, c'est une curiosité sans plus.
Une scène supprimée est proposée dans cette édition. Elle ne dure que quelques secondes et n'apporte rien de plus à la compréhension du film. Des notes sur la production sont aussi incluses, en plus de la classique bande-annonce du film.



Conclusion
Pour ceux et celles qui s'intéressent à la vie de Mishima, voilà un excellent film permettant d'aborder l'univers tordu de cet écrivain prolifique. La réalisation de Schrader est de toute beauté et mérite de faire partie de la collection de tout cinéphile averti. De plus, ce DVD n'est pas dénué de qualités techniques, il est offert à un prix abordable (environ 20 $) et propose des sous-titres anglais en permanence au bas de l'écran : voilà qui constitue un très bon rapport qualité-prix.


Qualité vidéo:
3,7/5

Qualité audio:
3,2/5

Suppléments:
2,5/5

Rapport qualité/prix:
3,7/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Sylvain Lafrenière

Date de publication: 2001-08-13

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Toshiba 32 pouces, Récepteur Sony STR-DE945, Lecteur DVD Sony DVP-S360, enceintes Energy, câbles Cable Accoustic Research

Le film

Titre original:
Mishima

Année de sortie:
1985

Pays:

Genre:

Durée:
120 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Japonaise Dolby 2.0 Surround
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby mono

Sous-titres:
Japonais
Anglais
Français

Suppéments:
Bande-annonce, commentaires du réalisateur, documentaire, notes de productions, scène supprimée

Date de parution:
2001-08-07

Si vous avez aimé...