Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Marty (Vintage Classics)

Critique
Synopsis/présentation
Le réalisateur Delbert Mann (1920- ) est l'un des grands réalisateurs américains de la télévision. Sa production cinématographique se concentre, pour l'essentiel, dans les années cinquante. Il possède à son actif de bons films tels Separate Tables (1958) et The Middle of the Night (1959). Cependant, il ne fait aucun doute que Marty est son meilleur long-métrage. À partir de 1968, Mann n'a réalisé que des émissions de télévision.
Marty raconte l'histoire d'un Italo-Américain (Ernest Borgnine) de 34 ans, catholique pratiquant et bon travailleur, mais au physique ingrat. Marty désire deux choses : acheter la boucherie de son patron et trouver une épouse. Un samedi soir, au cours d'une danse, il fait la connaissance de Clara (Betsy Blair), professeur de chimie timide et pas vraiment jolie. Celle-ci a l'ambition de devenir directrice d'école. Ils se plaisent, mais Marty doit faire face à l'opposition de sa mère et de ses proches qui voient dans cette jeune femme une menace. Marty saura surmonter le conformisme de son milieu et fera les premiers pas vers Clara afin d'amorcer une relation amoureuse.
Ce film fut la surprise cinématographique de 1955. Cette adaptation d'une dramatique télé gagna la Palme d'Or à Cannes et, à la 28e remise des Oscars, reçut quatre statuettes dont celle du meilleur film. Cela peut étonner car l'histoire est, à première vue, banale et les moyens techniques empruntés pour la raconter sont assez restreints (même pour 1954). Pourtant, le spectateur est ébloui du début à la fin par tant de maîtrise et d'intelligence.
La justesse du jeu des comédiens et la remarquable réalisation de Delbert Mann expliquent la pérennité de ce long-métrage. À titre d'exemple, citons la scène où Marty téléphone à une jeune femme pour lui demander de l'accompagner au cinéma. Le metteur en scène cadre le personnage avec un plan moyen : Marty téléphone et engage la conversion avec son interlocutrice. Alors commence un lent travelling avant vers Marty. Tout au long de ce mouvement de caméra, nous assistons à l'échec de Marty, le tout culminant par un gros plan montrant toute la douleur et le découragement du personnage. Ce plan séquence est remarquable par l'économie des moyens utilisés et la vérité du jeu de Borgnine : on assiste ici à du grand art! Bien que ce film n'ait pas une forme révolutionnaire, il offre quand même une leçon de cinéma.
Le contenu de l'œuvre est tout à fait conforme aux créneaux idéologiques des années d'après-guerre. Marty adhère à l'idéal américain du droit au bonheur qui s'exprime par la recherche d'une épouse et de la réussite sociale se traduisant par la volonté de posséder son propre commerce.
Ceci dit, cette oeuvre ouvre la voie à un nouveau genre de personnage féminin : la femme de carrière. Clara est une femme diplômée en sciences qui exerce la profession d'enseignante. Elle recherche un compagnon de vie et non un homme qui pourra la faire vivre. Clara est active dans son apparente passivité. Elle n'est pas destinée à devenir une reine du foyer.
Sans être un chef-d'œuvre, Marty est un grand film. Si le cinéma américain des années cinquante qui propose une chronique sociale contemporaine vous intéresse, Marty est pour vous.


Image
Avec le DVD Marty, la MGM nous offre un produit acceptable pour un film ayant 47 ans, qui fut réalisé avec le budget d'un téléfilm. L'image est offerte en format 1.33:1 naturellement non-anamorphique. L'éditeur mentionne sur le coffret qu'il s'agit d'une version modifiée pour le petit écran. Le ratio original étant de 1.37:1, la modification est donc négligable.
L'interpositif ayant servi au transfert numérique n'est pas sans défaut : sporadiquement, on peut voir des poussières et des marques sur l'image. Dans l'ensemble, la photographie est sobre. Le transfert numérique est dans l'ensemble bon, et bien que l'image soit loin d'être une référence, elle est dans la bonne moyenne de celles offertes par la MGM dans sa collection Vintage Classics. Les noirs sont assez réussis et profonds et la gamme des gris donne un dégradé intéressant et un bon contraste. La définition est moyenne et l'image est un peu terne et, par moment, manque de stabilité.



Son
Le DVD offre trois bandes sonores: anglaise, française et espagnole. Elles sont toutes monophoniques. Malgré l'âge du matériel d'origine, le son est très convenable et cela, pour toutes les versions. Aucun crépitement ne vient perturber l'audition. Naturellement, un souffle est présent et le son conserve son rendu métallique, caractéristiques des enregistrements de cette époque. En terminant, notez que le DVD offre le sous-titrage en français et en espagnol.


Suppléments/menus
Ceux-ci se résument à la bande annonce originale du film. Celle-ci montre le producteur du film, nul autre que Burt Lancaster, présentant l'oeuvre.
Il est regrettable qu'aucun commentaire audio ne soit inclus dans cette édition et qu'il n'y ait aucune note sur les acteurs et la production. Le réalisateur, aujourd'hui âgé de 81 ans, est probablement incapable de commenter son film. Néanmoins, la MGM aurait pu permettre à un spécialiste de le faire à sa place. On se demande parfois pourquoi un éditeur ayant un tel catalogue de films classiques ne fait pas plus oeuvre d'éducation. Et pour couronner le tout, aucun livret n'accompagne le coffret.




Conclusion
Dans l'ensemble, voilà une belle surprise de la MGM. Ce film saura ravir les amateurs des classiques d'après-guerre et permettra aux autres de découvrir une oeuvre forte, tant par le contenu que par la forme. Grâce au caractère économique de cette collection, ce DVD ne vous ruinera pas. Voilà un film qui mérite de faire partie de toute collection DVD qui se respecte.


Qualité vidéo:
2,8/5

Qualité audio:
2,9/5

Suppléments:
0,5/5

Rapport qualité/prix:
3,5/5

Note finale:
3,0/5
Auteur: Sylvain Lafrenière

Date de publication: 2001-06-14

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Toshiba 32 pouces, Récepteur Sony STR-DE945, Lecteur DVD Sony DVP-S360, enceintes Energy, câbles Cable Accoustic Research

Le film

Titre original:
Marty

Année de sortie:
1955

Pays:

Genre:

Durée:
90 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby mono
Française Dolby mono
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Français
Espagnol

Suppéments:
Bande-annonce

Date de parution:
2001-06-19

Si vous avez aimé...