Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Notting Hill (Ultimate Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Les producteurs de Notting Hill, lors de la sortie du film au cinéma en 1999, misaient énormément sur la présence au générique de Julia Roberts pour faire impression auprès du public. Pourtant, la véritable magie qui opère dans le film, le véritable charme qui s'en dégage ne provient aucunement de l'actrice en question. Une histoire bien ficelé et un Hugh Grant naturel ont réussis à insuffler à ce récit, somme toute un peu banal, une atmosphère chaleureuse, une ambiance pittoresque typiquement britannique. Rien à voir, donc, avec la présence au menu d'une superstar purement hollywoodienne. William est un jeune anglais résidant depuis toujours dans le même petit quartier paisible, Notting Hill. Toute sa vie en fait se résume à ce petit quartier, à ses amis et à son boulot comme propriétaire d'une libraire d'œuvres touristiques. Tout ce qu'il a vu du monde réside dans ces livres...Jusqu'au jour où, par hasard, une grande vedette du cinéma américain, Anna Scott (Julia Roberts, dans son propre rôle…), vient faire un tour dans son petit commerce. Comme dans tout bon compte de fée, c'est pratiquement le coup de foudre à la première rencontre; et comme dans tout bon compte de fée, leur histoire sera parsemée d'embûche que seul l'amour leur permettra de surmonter !
Simpliste, mielleux et manipulateur sont les premier mots qui viennent à l'esprit à la lecture de ce synopsis. Trois caractéristiques qui s'appliquent d'ailleurs à la presque totalité des comédies romantiques produites récemment. À ce niveau, les auteurs de Notting Hill n'ont fait qu'appliquer toutes les conventions du genre, au risque d'un scénario télégraphié sentant le déjà-vu. Seulement, les créateurs du film n'ont pas eu la prétention de vouloir renouveler un genre complètement usé, ils ont simplement le mérite d'avoir employé ces conventions avec une maîtrise indéniable. À souligner d'ailleurs l'attention minutieuse que le réalisateur Roger Michell porte à ses personnages, à l'action, mais aussi à l'environnement visuel. Les lieux sont présentés avec une vitalité, un charme pittoresque absolument envoûtant. Ne passons pas sous silence le superbe travail scénaristique accomplie par Richard Curtis, celui-là même qui nous avait pondu le très agréable Four Weddings and a Funeral. Les dialogues sont intelligents et savoureux, les revirements classiques mais convaincants. Les personnages sont multidimensionnels et profondément humain (mis à part le personnage de Julia Roberts qui, on ne sait trop pour quelle raison, paraît morne et simplet au milieu des autres). Notez avec quelle rigueur sont présentés les personnages secondaires. À lui seul, le rôle de Rhys Ifans (Spike, le colocataire de Hugh Grant) vaut le visionnement.
Sous l'apparente simplicité de Notting Hill il y a un travail soigné, des dialogues savoureux et surtout une direction d'acteurs éclairée; des qualités absentes de trop nombreuse comédies romantiques.


Image
Pour cette édition dite Ultime, on a utilisé le transfert vidéo précédemment offert sur Notting Hill Collector's edition. Présentée en format original de 2.35:1, ce transfert anamorphique présentait, et incidemment présente toujours, de belles qualités. La définition générale est excellente et laisse percevoir toute les textures, toute la finesse des détails des décors. La colorimétrie est pratiquement impeccable et ne présente aucun débordement. Les teintes de peau sont rendu avec précision, d'allure naturelle et sans dominante. Les parties sombres sont dégradées avec finesse et les noirs sont toujours solides, ne souffrant d'aucun fourmillement. Bien que ce transfert brille par la quasi-absence d'une quelconque sur-définition des contours, on dénote néanmoins quelques défauts de compression mineurs qui entache quelque peu la qualité autrement excellente de ce transfert.
Faisant office de nouveauté sur cette édition ultime, un transfert en format plein écran (4:3) est aussi disponible sur le deuxième disque de cette édition. De moindre intérêt parce que ce format ne respecte pas les intentions initiales de la mise en scène et de la photographie, ce transfert est tout de même acceptable.



Son
Les bandes-son anglaise Dolby Digital 5.1 et française Dolby Surround 2.0 offertes sur la Collector's edition sont réutilisées sur cette édition ultime, en plus d'une toute nouvelle bande-son anglaise DTS 5.1.
Les deux bandes-son anglaises sont typiques des mixage produits pour les comédies romantiques; discret. L'accent étant plutôt mis sur les dialogues et la trame-sonore. Ces bandes-son présentent néanmoins une belle spatialité qui donne vie aux situations. Cette spatialité est appuyée par un usage subtil des canaux d'ambiophonies.
Les dialogues, qui ont prédominances dans le film, sont rendus avec naturel et bien intégré. Ils sont nets et intelligibles. La très belle trame-sonore de Trevor Jones est rendu avec un certain dynamisme mais jamais avec agressivité, en plus d'être le seul élément des bandes-son à profiter des basses fréquences, autrement très rares. Des bandes-son fonctionnelles mais agréables d'écoute.
La bande-son française Dolby Surround 2.0 est de qualité honnête. On note une spatialité réduite et un manque de naturalité attribuable au doublage. Des sous-titres sont aussi offerts en anglais (cc) et en espagnols.


Suppléments/menus
Cette édition ultime de Notting Hill a été conçu sous le même modèle que les autres éditions ultimes précédemment offertes par Universal, c'est à dire que le contenu des suppléments, anciens et nouveaux, sont éparpillés pèle-mêle sur deux disques, sans regroupement logique.
Vous ne risquez pas de manquer le supplément le plus intéressant de tous puisque celui-ci est disponible sur les deux disques : il s'agit de la piste de commentaires audio animée par le réalisateur, le scénariste et le producteur. Ce joyeux trio de cinéastes s'en donne à cœur joie sur cette piste, à la fois en racontant quelques anecdotes pas toujours reliés au film, ou encore en s'attardant aux aspects plus technique du tournage. Le ton est somme toute léger et décontracté, donc agréable d'écoute. À noter que des sous-titres (anglais) sont également offerts pour cette piste, une initiative d' Universal qui est la bienvenue et qui, espérons-le, deviendra coutume.
En vous attardant sur le premier disque de cette édition, vous découvrirez quelques nouveaux suppléments en plus des suppléments précédemment offerts sur la Collector's Edition. Comme nouveauté, vous retrouverez un documentaire Spotlight on location, dont la durée frôle les 14 minutes. Au contenu peu approfondi, ce segment propose tout de même quelques commentaires intéressant des artisans du film. Un segment bien présenté mais qui aurait gagné en intérêt si le contenu avait été le moindrement plus élaboré.
Également comme nouveauté, un autre court documentaire s'attardant à la signification et au tournage d'une scène clé du film, soit celle où Hugh Grant déambule une rue au gré des quatre saisons. Les quelques trois minutes que dure le segment sont très intéressantes, on aurait aimé en avoir plus.
Il a aussi une section nommée Music Highlights, section destinée aux pièces musicales d'importances entendues dans le film. En sélectionnant une chanson en particulier, vous serez conduit directement à la scène où cette pièce était présentée. La musique n'étant même pas isolée du reste de la bande-son, ce supplément s'avère réellement sans intérêt. Une section DVD-ROM complète les nouveautés sur le premier disque, où est disponible le scénario complet ainsi que le site internet original du film.
En plus de la piste de commentaires audio, tous les suppléments de la Collector's Edition sont réutilisés. Il y a une série de scènes retanchées (dont une fin alternative) d'un certain intérêt mais de qualité visuelle et sonore négligée. On retrouve aussi des notes de production et une section nommée Travel Book. Cette section, d'aucun intérêt, nous présente une carte de Notting Hill agrémentée de quelques textes, photos et adresses.
Sur le deuxième disque vous retrouverez de nouveaux suppléments en plus de ceux utiliser, là encore, sur la Collector's Edition. Les nouveautés se compose de deux vidéoclip (Elvis Costello et Shania Twain), un montage photographique (plutôt intéressant) ainsi qu'une bande-annonce dite internationale.
Vous retrouverez par la suite une court segment intitulé Hugh Grant's Movie Tips (déja proposé sur la Collector's Edition). D'une durée d'à peine quatre minutes on y voit Hugh Grant cabotiner sur le plateau de Notting Hill. Plutôt amusant, quoiqu'on est en droit de douter de la légitimité de ce supplément. Finalement, la bande-annonce originale est toujours offerte.
Franchement, on serait en droit d'exiger des éditions mieux structurés de la part d'Universal. Les suppléments sont éparpillés sans ordre précis, on a l'impression d'une édition produite à la va-vite sans soucis de qualité. La version plein écran du film était-elle vraiment nécessaire ? En son absence, un seul disque aurait été largement suffisant pour inclure le film et tous les suppléments. De toute façon, une édition ultime était-elle réellement souhaitable, pour le peu qu'elle offre de plus ?



Conclusion
Ceux possédant déjà le film sous la bannière Collector's edition n'ont pas de quoi s'en faire, cette nouvelle édition n'offre pas suffisamment de nouveautés pour mériter la mise au rebut de cette édition. Il y certes quelques ajouts un tant soit peu intéressant, mais ces aditions sont mineurs et ne méritent pas nécessairement un nouvel investissement, à moins d'être réellement un inconditionnel du film. Ceux qui auront décider de passer outre la première édition seront peut-être d'avantage tentés par cette nouvelle mouture, d'autant plus que pour une édition à double-disque, le prix est justement fixé sous la barre des 30$ CA. La présentation visuelle et sonore est de qualité, et les suppléments ne sont certes pas négligeables.



Qualité vidéo:
4,2/5

Qualité audio:
3,2/5

Suppléments:
3,4/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,6/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2001-07-16

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Notting Hill

Année de sortie:
1999

Pays:

Genre:

Durée:
124 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal

Produit:
DVD

Nombre de disque:
2 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1 et 1.33:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise DTS
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, documentaire et courtes vignettes, scènes coupées, vidéoclip, notes de productions, bande-annonce

Date de parution:
2001-07-24

Si vous avez aimé...