Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Listes thématiques (Québec)

Listes thématiques (Format)

Listes thématiques (Festivals)





Les dernières critiques

Handmaiden, The

La feuille de route de Park Chan-wook est particulièrement impressionnante. Outre les mémorables Oldboy et Lady Vengeance, le cinéaste coréen s’est frotté à l’univers d’Émile Zola (Thirst) et s’est même aventuré dans la production hollywoodienne avec Stoker, un sombre drame familial avec Nicole Kidman et Mia Wasikowska tièdement reçu en Amérique du Nord. Avec The Handmaiden (Mademoiselle en version française), le réalisateur revient avec une nouvelle proposition étonnante, une adaptation du roman Fingersmith de Sarah Waters. (suite)
 

 
Girls (The Complete Fifith Season)

Créée par Lena Dunham en 2012, Girls a connu un rayonnement assez fulgurant dès sa première saison. L’écriture de la créatrice – qui agit également en tant que réalisatrice et scénariste d’une très grande partie des épisodes – se démarquait par son humour, son audace et l’étonnante justesse du portrait qu’elle dressait de quatre jeunes femmes de Brooklyn. Ces dernières s’inscrivaient alors comme des héritières de Sex and the City, se retrouvant devant une profonde incertitude quant à leur destin. Étrangement, les saisons qui ont suivi n’ont jamais pu atteindre ni satisfaire les attentes démesurées face à Dunham. Pourtant, si Girls n’est jamais devenue l’objet tant promis, les intrigues sont toujours demeurées intéressantes et stimulantes. Cette cinquième saison en est encore une fois la preuve. (suite)
 

 
Innocentes, Les

Après le faussement scandaleux Adore (2013) et la maladroite comédie Gemma Bovery (2014), Anne Fontaine revient au drame avec Les Innocentes, un bouleversant récit où Mathilde, une jeune médecin de la Croix-Rouge est approchée par une jeune religieuse polonaise pour assister plusieurs de ses consœurs enceintes. Neuf mois auparavant, des soldats russes ont envahi le couvent et violé les religieuses. Dans un décor où la Deuxième Guerre mondiale vient à peine de se terminer, Mathilde se nouera d’amitié avec Maria, une religieuse dont les croyances seront ébranlées par ces circonstances alors que ses semblables demeurent recluses dans leur couvent. (suite)
 

 
Café Society

Présenté en ouverture du Festival de Cannes de 2016, Café Society suit le parcours de Bobby Dorfman, un jeune homme issu d’une famille juive de New York qui déménage à Los Angeles pour tenter sa chance à Hollywood. Il peut compter sur l’appui de son oncle Phil, un puissant agent d’artistes qui le gardera sous son aile à effectuer de petits boulots. Rapidement, Bobby fait la connaissance de Vonnie, l’assistante de Phil. Ce dernier l’assigne à faire découvrir la ville à Bobby qui tombe très vite sous le charme de la jeune femme. Mais voilà, Vonnie a un petit ami. (suite)
 

 
Love & Friendship

Basé sur Lady Susan, un récit de l’immortelle auteure Jane Austen publié en 1871, Love & Friendship a profité d’un succès critique unanime et d’un intéressant succès en sol américain (le film a récolté près de 20 millions de dollars au box-office). Mais le long métrage d’époque permet aussi au réalisateur Whit Stillman, aussi scénariste ici, d’effectuer un triomphant retour après treize ans sans tourner et avec une œuvre beaucoup plus imposante que Damsels in Distress sorti discrètement sur les écrans en 2011. (suite)