Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Stargate (UMD)

Critique
Synopsis/présentation
Stargate ets le premier film hollywoodien du réalisateur Germano-Américain Roland Emmerich, à qui l'on doit de nombreux autres navets tels que Independence Day et Godzilla. Malgré son côté extrêmement prévisible, ce film reste le moins pire du lot. Il s'agit d'un film somme toute assez spectaculaire et divertissant, que l'on peut considérer comme une sorte de pilote pour les séries (bien plus intéressantes) qui en sont tirées, Stargate: SG-1 (ou Richard "McGyver" Dean Anderson reprend le rôle de Jack O'Neil, joué par Kurt Russel dans le film) et Stargate Atlantis, qui met en scène une autre équipe d'explorateurs des étoiles.


Image
L'image est proposée au format respecté de 2.35:1, d'aprèes un transfert 16:9. Pour une fois, l'image n'a pas été recadrée por remplir l'écran 16:9 (1.77:1) de la PSP, ce qui est une bonne chose.

La définition est excellente, chaque pixel de l'écran de la console de Sony est mis à contribution. Les textures et les détails sont très fins, respectant presque les prétentions que l'on peut lire sur la jaquette qui vantent une qualité d'image comparable au DVD malgré la définition inférieure de l'écran de la PSP.
Les niveaux vidéo sont, hélas, inadaptés. Le niveau des noirs est en effet au niveau du noir vidéo, qui n'apparaît pas noir mais gris foncé (ceci est particulièerement visible sur les bandes noires situées au-dessus et en-dessous de l'image) sur l'écran de la console, qui ne peut hélas être calibré pour ce genre de matériel. Cela est bien dommage, car cela nuit au contraste apparent et à la saturation des couleurs.

Celles-ci sont dans l'ensemble très justes et ne souffrent d'aucun débordement. Malgré le défaut expliqué plus haut, on retrouve une palette riche et des couleurs chaudes, dignes d'un tel film à grand spectacle.

Au niveau numérique, rien à redire. La compression est visuellement parfaite, aucun artefact ne vient gêner le visionnement. De plus, aucun des filtres utilisés généralement abusivement sur les DVDs (surdéfinition des contours, anti-scintillement) ne viennent gâcher la qualité de l'image.


Son
Chose assez rare pour être notée, cet UMD propose deux bandes-son, toutes deux en anglais. Les deux sont en stéréo. Mais si la première reproduit le mix stéréo classique du film, la seconde a été traitée avec le procédé Dolby Headphone. Ce procédé est supposé rendre un effet ambiophonique sur des écouteurs, en se basant sur le fait que notre perception spatiale du son est due aux déformations que celui-ci subit dans le canal de l'oreille, et en reproduisant ces déformations à partir d'un mix multicanaux. Cette critique est basée sur cette seconde bande-son.
Des sous-titres anglas et espagnols sont proposés. On aurait apprécié la présence de sous-titres en français.

La dynamique, même si le volume sonore semble inférieur à celui de la version stéréo, est tout de même assez importante pour rendre les effets sonores qui ponctuent ce film spectaculaire. Le champ sonore, même s'il est loin d'être aussi détaillé et immersif que ce que l'on peut entendre dans une salle équipée d'un système multicanaux, est nettement plus immersif que la version stéréo classique, le champ sonore ne semblant pas se trouver limité au crâne de l'auditeur.

Les différents éléments composant cette bande-son sont fort bien intégrés. Les dialogues sont toujours intelligibles et réalistes. La trame sonore fait preuve de profonder et de fidélité, et les effets sonores explosifs qui ponctuent les scèenes d'action du film sont trèes bien rendus. Les fréquences basses du spectre sonore sont bien présentes, notamment pour souligner les effets sonores. Plus que jamais, cette bande-son mérite un bon casque ou une bonne paire d'écouteurs pour en profiter pleinement. La version stéréo sera préférée pour ceux qui branchent leurs PSP sur des hauts-parleurs de bureau, le procédé Dolby Headphone étant alors dénué d'intérêt.


Suppléments/menus





Conclusion
Cette édition d'un film sans prétention est d'une belle qualité. L'idée de proposer une bande-son utilisant le Dolby Headphone est excellente, et permet aux amateurs de cinéma-mason de bénéficier d'une certaine ambiophonie lorsq'un voyage les entraîne loin de leur équipement multicanaux. Autre chose assez rare pour être notée, cet UMD offre un supplément, certes peu original mais sympathique, le making-of du film. Ce type de film sans prétention intellectuelle se prête bien à un visionnement lors d'un voyage, ce produit intéressera certainment certains des possesseurs de la PSP.


Qualité vidéo:
3,9/5

Qualité audio:
3,9/5

Suppléments:
2,5/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
3,9/5
Auteur:

Date de publication: 2006-02-15

Système utilisé pour cette critique:

Le film

Titre original:
Stargate

Année de sortie:
1994

Pays:

Genre:

Durée:
130 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Maple Pictures

Produit:
UMD

Nombre de disque:
1

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Stéréo
Anglaise Dolby Headphones

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Documentaire "The Making of Stargate"

Date de parution:
2005-10-18

Si vous avez aimé...