Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Hunchback of Notre Dame II, The

Critique
Synopsis/présentation
Victor Hugo a été tout au long de sa carrière un écrivain prolifique. Ses oeuvres ont marqué la littérature française et mondiale de part leur sens de la finalité. Incidemment, Notre-Dame-De-Paris, qu'il a achevé en 1831, ne laissait aucunement place à un deuxième épisode. L'histoire est devenue universelle : la mort de Quasimodo et de son Esmeralda venait mettre fin aux rêves de bonheur du pauvre bossu.
Il fallait compter sur Disney pour réussir à offrir The Hunchback Of Notre Dame II. Pour ce faire, le studio a utilisé sa recette habituelle. Ils ont tout d'abord modifié le récit original de Victor Hugo afin de permettre une exploitation commerciale longue durée de la franchise. En effet, la conclusion de The Hunchback of Notre Dame était bien différente de l'oeuvre littéraire et laissait ainsi place à une suite. Disney ont par la suite écrit une histoire simple, introduisant quelques nouveaux personnages et reprenant tout bonnement les mêmes thèmes que l'original. Il en résulte un film édulcoré, insipide, qui ne fait qu'utiliser le nom du premier opus pour réussir commercialement. The Hunchback Of Notre Dame II ne vient que s'ajouter à une longue liste de suite (plutôt baclée) qui comprenait déjà, entre autres, The Lion King II : Simba's Pride (1998), The Return Of Jafar (1994) et plus récemment Cinderella II : Dreams Come True (2002). Tous ces films ont un autre élément important en commun : ils ont été créés pour être offerts directement sur vidéocassette et DVD sans être diffusés en salle...
The Hunchback Of Notre Dame II nous amène quelques années après les événements du premier film. Nous retrouvons ainsi Quasimodo (voix de Tom Hulce) dans le même état d'esprit : il ne croit pas que l'amour est possible pour lui. Esmeralda (Demi Moore) et Phoebus (Kevin Kline) tentent de lui faire voir le bon côté des choses et de lui faire reprendre espoir. La vie du bossu est soudainement bouleversée lorsque arrive à Paris le Cirque de Sarouch et sa jolie Madellaine (Jennifer Love Hewitt).
Quasimodo est instantanément charmé par la jeune fille. Malheureusement, celle-ci est chargée d'une cruelle mission : amadouer le bossu afin d'aider son maître Sarouch (Michael McKean) à s'approprier La Fidèle, la plus belle cloche de Notre-Dame. Mais au fil de leurs rencontres, Madellaine apprend toutefois à connaître Quasimodo et à apprécier sa gentillesse. Jusqu'à ce que celui-ci comprenne ce qui lui arrive...
Le jeune homme réussira-t-il à conquérir le coeur de Madellaine ? Pourra-t-il lui faire abandonner sa funeste mission ? Poser les questions c'est y répondre. Le plus grand mérite de ce film est certainment sa durée qui dépasse à peine une heure...


Image
The Hunchback of Notre Dame II est présenté en format 1.66:1 d'après un transfert anamorphosé.
Ce transfert est loin d'être digne de la qualité auquel nous a habitué Buena Vista. Ce transfert est doux et manque de précision. Il va sans dire que le niveau de détail n'est pas optimal. De plus, les couleurs n'ont pas toute la richesse et l'éclat voulu. Le niveau des noirs ne semble pas avoir été correctement étalonné. Le contraste est adéquat.
Il est de plus possible de remarquer à plusieurs reprises des problèmes de compressions évidents.
Notons que l'animation de ce film n'est pas du tout à la hauteur de celle du premier épisode et de la qualité des grandes oeuvres de Disney. Il s'agit d'un produit fait rapidement et inévitablement les résultats ne sont pas à la hauteur.


Son
The Hunchback of Notre Dame II est présenté en format 1.66:1 d'après un transfert anamorphosé.
Ce transfert est loin d'être digne de la qualité auquel nous a habitué Buena Vista. Ce transfert est doux et manque de précision. Il va sans dire que le niveau de détail n'est pas optimal. De plus, les couleurs n'ont pas toute la richesse et l'éclat voulu. Le niveau des noirs ne semble pas avoir été correctement étalonné. Le contraste est adéquat.
Il est de plus possible de remarquer à plusieurs reprises des problèmes de compressions évidents.
Notons que l'animation de ce film n'est pas du tout à la hauteur de celle du premier épisode et de la qualité des grandes oeuvres de Disney. Il s'agit d'un produit fait rapidement et inévitablement les résultats ne sont pas à la hauteur.


Suppléments/menus
Cette édition de Buena Vista est bien entendu destinée à un public plus jeune. Les suppléments offerts sont donc préparés pour plaire à ce groupe d'âge.
On retrouve tout d'abord un documentaire promotionnel courte durée intitulé Behind The Scenes With Jennifer Love Hewitt. D'une durée de quatre minutes, on n'y apprend rien sur le film qu'on ne savait pas déjà après l'avoir visionné. Encore pire, les deux dernières minutes du segment nous montrent uniquement Jennifer Love Hewitt dans un studio d'enregistrement pour une des pièces musicales du film. Ennuyant!
Il est ensuite possible de visionner un segment d'animation offrant une comptine pour enfants appelée It's Not Easy Being a Gargoyle. Mettant en vedette Jason Alexander, le court vidéo plaira sans doute aux enfants mais offre peu d'intérêts pour les cinéphiles.
On retrouve finalement quelques fonctionnalités interactives. Les enfants pourront ainsi suivre une courte leçon de solfège en même temps qu'ils en apprennent plus sur les cloches de Notre-Dame. Ils pourront également construire leur propre marionnette en papier représentant la chèvre d'Esmeralda. Le tout les amusera sûrement pendant plusieurs minutes.
Somme toute, cette édition offre des suppléments qui feront le plaisir des touts petits. L'effort est louable dans le cas d'un titre comme celui-ci qui n'a pas la prétention de vouloir plaire aux plus grands.




Conclusion
Cette édition de The Hunchback of Notre Dame II ne sort pas de l'ordinaire. À l'exception d'une bande sonore de qualité, ce titre n'est intéressant que pour les parents désireux d'occuper leurs enfants pendant une petite heure. Les amateurs d'animation produite par Disney devraient en rester au premier épisode.


Qualité vidéo:
2,8/5

Qualité audio:
3,8/5

Suppléments:
2,5/5

Rapport qualité/prix:
2,8/5

Note finale:
2,8/5
Auteur: Steve Tremblay

Date de publication: 2002-04-04

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Samsung HCL5515W, Récepteur Harman/Kardon AVR310, Lecteur DVD Panasonic RP91, enceintes Cerwin Vega, câbles Accoustic Research

Le film

Titre original:
Hunchback of Notre Dame II, The

Année de sortie:
2002

Pays:

Genre:

Durée:
68 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Buena Vista

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.66:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise DTS
Française Dolby Digital 5.1
Espagnole Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Anglais (CC)

Suppéments:
Court documentaire, comptine animée, jeux interactifs

Date de parution:
2002-03-19

Si vous avez aimé...