Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Get Carter

Critique
Synopsis/présentation
Autrefois de grandes vedettes au cinéma, le seuls noms de Sylvester Stallone et d'Arnold Schwarzenegger ne suffisent désormais plus à remplir les salles de cinéma, les déconfitures de leur dernier films respectifs en guise de preuve. Ce n'est pourtant pas faute d'essayer. Stallone avait fait des pieds et des mains il y a quelques années pour se défaire de son image en jouant à contre-emploi dans l'excellent Cop Land, où il arrivait même à prouver que derrière les muscles pouvait se cacher un comédien d'une certaine sensibilité. Le résultat, malgré une brochette d'acteur remarquable, fut néanmoins un échec commercial. Depuis ce temps, l'acteur s'est fait bien silencieux. En 2000 il tenta un retour bien calculé en interprétant le rôle titre dans Get Carter, un remake d'un film-culte apprêté à la sauce moderne ( " à la Quentin Tarantino "). Tous les ingrédients étaient là pour attirer enfin le public dans les salles...Ce que le public ne fit pas.

Jack Carter, fiers-à-bras d'un puissant gangster, retourne dans sa ville natale pour assister à l'enterrement de son frère. Seulement, la mort du frangin sent mauvais, et Carter aura évidemment tôt fait de découvrir que derrière l'accident se cache en réalité un assassinat. Notre (anti) héros s'engage alors à démasquer les coupables en mettant à jour leur complot. Un complot d'une trop grande complexité lorsque mis en parallèle avec la banalité de la prémices du film. C'est peut-être là le problème avec Get Carter. Sans être un film complètement raté, le film est, à l'image même de son héros, à la recherche d'une identité. Le film se cherche entre le drame policier, le film d'action et même le drame, le réalisateur Stephen Kay ayant visiblement tenté de dépeindre le plus possible la psychologie de ses personnages. Le résultat est un amalgame de différents genres incongru, mais bénéficiant d'une mise en scène plutôt efficace, d'un montage solide et d'une trame sonore plutôt intelligente. Dommage seulement que le résultat ne soit pas nécessairement à la hauteur du talent mis à contribution.



Image
Présenté dans son format original d'après un transfert anamorphique, l'image de Get Carter est excellente dans les circonstances (la pluie est omniprésente, le montage est complexe et saccadé et différents types de pellicule sont utilisés, ce qui ne facilite jamais la tâche). Les couleurs sont saturées et justement contrastées, les noirs sont très profonds sans jamais bloquer. La définition est excellente. On peut cependant déceler quelques artéfacts durant les scènes où la pluie est le plus visible. Mais il s'agit là d'un défaut mineur.


Son
Les bandes-son Dolby Digital 5.1 (française et anglaise) de Get Carter affichent également de belles qualités. Le dynamisme est de mise là où le contenu du film l'exige (les scènes d'actions), sans pour autant accaparer la totalité du film. Les nombreuses scènes de dialogues ne sont donc jamais obstruées par la présence d'effets d'ambiophonies superflus, les dialogues restent donc intelligibles et nets. La spatialité est aussi constante et bien rendue, en particulier dans les scènes d'extérieur (où la pluie joue un rôle important). Quand le récit suit le fils de l'action, la bande-son affiche un dynamisme assez entraînant avec des basses profondes (.1/LFE). Un bon point aussi est accordé à l'omniprésente et subtile trame-sonore de Tyler Bates.



Suppléments/menus
Warner ont le mérite d'inclure des suppléments dignes de mentions sur beaucoup de leurs éditions, même pour des films qui n'ont pas nécessairement obtenu de succès. Tel est le cas avec Get Carter qui, sans obtenir le traitement complet d'une édition spéciale, présente quelques suppléments d'intérêt, à commencer par l'inévitable piste de commentaires audio. Le réalisateur Stephen Kay, animateur de cette piste, nous offre sa vision du film ainsi que plusieurs détails intéressants de sa mise en scène. Malgré de nombreux silences, ses propos restent en tout temps articulés et cohérent pour maintenir l'intérêt du spectateur.
Suivent par la suite plusieurs scènes retranchées au montage (dont une fin alternative) montées l'une à la suite de l'autre et totalisant près 8 minutes. La quasi-totalité de ces scènes traitent de la relation entre les personnages principaux, approfondissant quelque peut leur psychologie. Sans être fastidieuses, il est facile de comprendre pourquoi elles ont été coupées puisqu'elles auraient alourdie d'avantage le rythme déjà très lent du récit.
Complétant la section des suppléments vous retrouverez les habituelles filmographies et les bandes-annonces du film. On a inclu la bande-annonce de l'oeuvre originale (1971), une jusicieuse initiative nous permettant de comparer les deux films.




Conclusion
Bien que le film ne fuit point un succès au box-office nord-américain, cette édition DVD propose suffisamment de belles qualités techniques pour satisfaire ceux qui voudront bien y jeter un coup d'œil.. L'image est superbe, tout comme la bande-son, et Warner a pris le soin, selon ses habitudes, d'inclure quelques suppléments de qualités. Le tout est de plus offert à un prix jouant sous la barre des 20$ CA, ce qui est fort acceptable. Le film ne plaira probablement pas à tous, loin de là, mais la technique (celle du film et celle de cette édition DVD), sans être de référence, est néanmoins excellente.


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,8/5

Suppléments:
3,0/5

Rapport qualité/prix:
3,5/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2001-03-05

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Get Carter

Année de sortie:

Pays:

Genre:

Durée:
103 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français

Suppéments:
Piste de commentaires audio, Scènes coupées, bande-annonces

Date de parution:
2001-02-13

Si vous avez aimé...