Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Michel Brault - Oeuvres 1958-1974

Critique
Synopsis/présentation
Ce coffret réunit 15 des plus grandes œuvres du cinéaste très engagé Michel Brault. Traitant de thèmes adolescents (« Geneviève ») et de thèmes plus sérieux (L’Acadie l’Acadie ?!? » en passant par des évènements historiques marquants (« Les Ordres », gagnant du prix de la mise en scène au Festival de Cannes de 1975, film qui relate les évènements d'octobre 1970), le cinéma de Brault a non seulement influencé le cinéma national, mais aussi le septième art en général, surtout par la qualité et l’innovation de ses mises en scènes axées vers un cinéma direct. Ce coffret regroupe les films suivants (courts et longs métrages inclusivement), tournés et parus de 1958 à 1974 et offert en quatre disques : « Les Raquetteurs (1958) », « La Lutte (1961) », « Québec-USA ou l’invasion pacifique (1962) », « Pour la suite du monde (1963) », « Les enfants du silence (1962) », « Le temps perdu (1964) », « Geneviève (1965) », « Entre la met et l’eau douce (1965) », « Les enfants du Néant (1968) », « Éloge du chiac (1969) », « L’Acadie l’Acadie ?!? (1971) », « Le bras de levier et de la rivière (1973) » et finalement « Les Ordres (1974) ». Le cinquième disque est réservé à deux documentaires sur Brault : « Le cheval de Troie de l’esthétique » réalisé par Gilles Noël et « Le direct avant la lettre » réalisé par Denys Desjardins. On retrouve également un superbe livret (bilingue) de cent quatre pages contenant différents textes et témoignages sur Brault et ses œuvres.


Image
Tous les films sont présentés au format respecté de 1.33 :1 d’après un transfert 4 :3, ayant tous été tournés en 16 mm et en noir et blanc, sauf pour « Les Ordres » tourné en 35 mm, en noir et blanc et en couleur.
Il faut dire qu’étant donné l’âge du matériel employé ainsi que de l’époque à laquelle les œuvres ont été tournées, la qualité de ce transfert est très satisfaisante. Même si le travail sur la restauration des œuvres aurait pu être davantage peaufiné (plusieurs tâches et parasites sont perceptibles), la définition générale de l’image est somme toute acceptable, vu la qualité du matériel source. Le niveau de détails et la qualité des textures varie d’une production à l’autre, mais règle générale les deux font preuve de précision et de finesse. Il n’y a aucun signe de surbrillance donc, un niveau de noirs correctement géré. Les parties sombres sont impeccablement rendues et donnent droit à une judicieuse utilisation de l’échelle des gris en ce qui concerne les différents dégradés. Pour ce qui est des noirs, ils demeurent purs et profonds d’une œuvre à l’autre.

Un mot sur « Les Ordres » qui, bien sûr, profite d’un transfert particulier, pour son utilisation de la palette de couleurs. Permettant ainsi de créer un effet de style des plus percutants (les scènes en prison tournées en couleur/les scènes à l’extérieur de la prison tournées en noir et blanc), les couleurs sont correctement reproduites, manquant par contre légèrement d'éclat. Un grain photographique plutôt prononcé ainsi qu'une utilisation de couleurs relativement sombres pour les murs et les couloirs de la prison y sont sûrement pour quelque chose. Ainsi, on peut parler de tons de peaux naturels et constants. Une absence de surbrillance, des dégradés précis et des noirs purs et profonds viennent compléter le transfert de ce véritable chef d’œuvre du cinéma québécois.

La partie numérique ne présente aucun défaut puisque, visiblement, l’idée de disposer les œuvres sur quatre disques différents évite ce genre de problème.


Son
Pour chaque film, on retrouve une seule bande son française au format Dolby Surround 2.0. Par contre, il est important de mentionner que les œuvres ont été tournées et présentées en mono. Donc, il y a visiblement eu un travail effectué sur le mixage par rapport au son original.

Tout comme c’était le cas avec la qualité de l’image, le plus grand défaut du mixage sonore réside dans son âge. C’est notamment par un dynamisme qui fait preuve de quelques excès (certains éléments sonores ont l’effet d’un dix-roues lorsqu’ils sont intégrés au reste du mixage) que la bande son trahit son âge et les moyens disponibles à l’époque pour effectuer les prises de son. Bien sûr limité par son format (ne vous attendez pas à bien des effets de canaux à canaux), le mixage fait néanmoins preuve de spatialité et d’une belle présence. Les dialogues sont toujours parfaitement clairs et audibles et l’intégration des différentes trames sonores se faitt avec subtilité et efficacité. L’utilisation des basses est également appropriée et judicieuse, même si elles sont relativement sollicitées.

Des sous-titres français et anglais sont disponibles pour chacune des oeuvres.


Suppléments/menus








Conclusion
Enfin, nous pouvons mettre la main sur la plupart des œuvres d’un des cinéastes les plus influents du Québec. Il ne fait aucun doute que Michel Brault s’est taillé une place de choix dans l’histoire du cinéma et que sa marque a eu cours à d’importantes répercussions dans le milieu du cinéma direct. Le cinéaste a aussi su brillamment porté à l’écran l’un des plus importants évènements socio-historique qu’a connu le Québec (octobre 1970). Encore aujourd’hui, le traitement qu’il a apporté à son film « Les Ordres » n’a jamais encore été égalé.

C’est une édition satisfaisante que nous retrouvons ici. Les principaux défauts du transfert de l’image et du mixage sonore proviennent du matériel source et sont surtout dû à l’âge des œuvres. Sinon, l’ONF a effectué un travail honnête pour rendre justice à un de ses meilleurs cinéastes. De plus, les deux documentaires offerts sont fort intéressants et le livret inclus est absolument génial. À envisager comme achat donc, sans aucune honte.


Qualité vidéo:
3,3/5

Qualité audio:
3,0/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,3/5

Note finale:
3,4/5
Auteur:

Date de publication: 2006-06-09

Système utilisé pour cette critique:

Le film

Titre original:
Michel Brault - Oeuvres 1958-1974

Année de sortie:
1958

Pays:

Genre:

Durée:
817 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
ONF

Produit:
DVD

Nombre de disque:
5 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:

Bande(s)-son:
Française Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:
Français
Anglais

Suppéments:
Documentaires, recueil de textes et de témoignages

Date de parution:
2006-02-21

Si vous avez aimé...