Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Tears Of The Sun (Director’s Extended Cut)

Critique
Synopsis/présentation
Dans un Nigéria en pleine guerre civile, des rebelles violents et armés massacrent tout sur leur passage, autant dans la ville que dans la jungle. Pendant que plusieurs travailleurs étrangers quittent le pays à toute allure, d’autres restent derrière pour s’occuper des blessés et des malades. C’est le cas de Dre. Lena Kendricks (Monica Bellucci) qui prend soins des orphelins et de gens malades dans un petit village reculé. Alors que les rebelles s’approche de ce village, une équipe de Navy Seals, avec le Lieutenant Waters (Bruce Willis) à la tête, est envoyée pour éloigner Kendricks de cette situation. Cette dernière refuse de quitter les villageois et ils n’ont d’autres choix que de se rendre à pied jusqu’à la frontière.

Le film est offert dans une nouvelle édition ajoutant près de 24 minutes de métrage au montage original. Peu significatifs, les ajouts passent souvent inaperçus.


Image
Le film est présenté au format d’image original de 2.40:1 d’après un transfert 16:9 réussi.

Puisqu’il s’agit d’une récente production, l’interpositif utilisé n’affiche strictement aucun parasite sous une forme ou une autre. De plus, les scènes ajoutées ne diffèrent aucunement du reste du montage en terme de qualité (étalonnage). La définition générale de l’image est excellente, ce qui permet d’offrir un niveau de détails élevé. Quoi de mieux pour profiter des incroyables paysages présentés dans le film. Les textures sont rendues avec précision et justesse. En ce qui concerne les couleurs, strictement rien n’est à reprocher à ce transfert. Que ce soit les verts de la jungle ou le bleu du ciel, la palette est reproduite de façon impeccable et sans traces de débordement ou de sursaturation. Les tons de peau conservent également tout leur naturel. Le niveau des noirs est correctement ajusté alors que les contrastes sont bien gérés, ce qui devient très important considérant certaines scènes du film se déroulant sous un éclairage tamisé. Les parties sombres offrent des dégrades fluides qui ne bloquent jamais prématurément. Les noirs sont profonds et purs, sans la présence d’effets fantômes.

Numériquement, les défauts de ce transfert sont mineurs et se limitent à un très faible halo visible lors de quelques scènes isolées, donc rien de bien majeur.


Son
À l’instar de plusieurs montages allongés (Extended Cut), la seule bande sonore consiste en la version originale anglaise au format Dolby Digital 5.1. Aucun doublage n’est disponible pour cette édition.

Si un film présente Bruce Willis avec une arme à feu sur sa pochette, on sait à quoi s’attendre en ce qui concerne le mixage sonore. Comme de fait, celui-ci est extrêmement dynamique et explore à fond l’environnement sonore mis à sa disposition. On fait particulièrement bon usage des canaux d’ambiophonie qui s’adaptent en fonction de l’action se déroulant à l’écran. Par exemple, les fusillades et explosions seront accompagnées d’effets sonores très convaincants, situés dans tous les canaux. À l’opposé, les moment plus calmes, tel les interminables marches dans la jungle, sont agrémentés d’un silence quasi-total ou de simples sons d’ambiance servant principalement à augmenter la tension. Dans une situation comme dans l’autre, les dialogues demeurent nets et intelligibles. Le champ sonore avant est articulé et bien utilisé. Les basses sont évidement bien rendues, ce qui s’avère essentiel à la réussite du mixage pour un film aussi exigeant d’effets sonores. En ce qui concerne les extrêmes graves, nul besoin de mentionner que les explosions et autres effets sonores en tirent avantage. Le canal .1 se fait donc ressentir à plusieurs reprises, avec profondeur et force.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont disponibles, à défaut d’offrir des doublages.


Suppléments/menus








Conclusion
Comme toujours, ce type de réédition amène toujours la question à savoir si le film nécessite un second achat ou bien la première édition convient amplement. Dans le cas de Tears of the Sun, tout semble indiquer que la première édition a encore le dessus sur la nouvelle. Si on considère les aspects audio et visuel, les différences sont peu notables et n’influencent donc pas la décision. Par contre, puisque le nouveau montage n’apporte que très peu au film, autant du côté de l’histoire que du développement des personnages, il s’agit d’un facteur négligeable. La perte de certains suppléments n’est cependant pas négligeable et en décevra plusieurs, sans oublier l’absence du doublage français.


Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
4,1/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
3,9/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2005-07-08

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Tears Of The Sun

Année de sortie:
2003

Pays:

Genre:

Durée:
132 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Sony Pictures Home Entertainment

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.40:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Documentaires et bandes-annonces

Date de parution:
2005-06-07

Si vous avez aimé...