Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Ghost Ship

Critique
Synopsis/présentation
Le propriétaire d'un bateau-remorque et son équipage montent à bord d'un navire abandonné afin de mettre la main sur les richesses qu'il contient. Il ne leur faut pas longtemps avant de réaliser qu'une présence maléfique hante aussi ce vaisseau. Ce film a été produit par la même équipe que Thirteen Ghosts et House on Haunted Hill, c'est-à-dire Joel Silver, Robert Zemeckis et Gilbert Adler.


Image
Le film est présenté au format respecté de 1.85:1 d'après un transfert 16:9 (ou dit anamorphosé). Une édition plein écran est aussi disponible séparémment.

L'interpositif utilisé est propre et sans aucun parasites. L'image est nette et précise avec un excellent rendu des détails. Les couleurs sont brillantes, correctement saturées et bien délimitées. Les tons de peaux sont justes et naturels. Les parties sombres offrent d'excellents dégradés ainsi qu'un bon niveau de détail. Les noirs sont profonds et purs, mis à part deux scènes où la brillance (le niveau des noirs) détonnent un peu.

On observe quelques fourmillements (mineurs) mais aucune accentuation des contours.

Le changement de couche survient quelques secondes après la cinquante-et-unième minute et le film se divise 28 chapitres.


Son
Deux bandes sonores au format Dolby Digital 5.1 sont proposées: l'une en anglais, l'autre en français.

Disons le tout de suite, le mixage anglais (Dolby Digital 5.1) ne brille pas par sa subtilité. Ghost Ship est un film de studio et la bande-son en découlant est typique des films d'horreur mis en marché par la machine hollywoodienne depuis quelques années. On trouve au passage un son très dynamique et d'une bonne fidélité (des goûtelettes d'eau ruisselant des tuyaux rouillés jusqu'à la trame-sonore). Mais bien que l'espace sonore soit marqué d'une certaine présence, ce n'est toujours pas pour le mieux. En effet, ce mixage ne semble que mettre en valeur un mélange calculé d'effets sonores localisés, une trame sonore aux accents rock (clientèle adolescente oblige) et des transitions bien marqués. Le résultat final n'est pas mauvais, mais nullement novateur et raffiné. Il va s'en dire qu'un usage soutenu des canaux d'ambiophonie est fait, prinipalement pour les effets sonores. Les dialogues sont bien intégrés et toujours intelligibles. Les basses sont bien appuyées et les extrêmes graves (canal .1/LFE) solides.

Le doublage québécois, offert au format Dolby Digital 5.1, a sensiblement les mêmes attributs que sa contrepartie anglaise mis a part pour les dialogues évidemment plus localisés.

Il y a option de sous-titrage en anglais, français et espagnols.


Suppléments/menus








Conclusion
Ghost Ship est un film d'horreur comme il s'en produit beaucoup depuis plusieurs années; convenu et finalement sans grand intêret. Techniquement, on retiendra cette édition pour la superbe qualité d'image présentée. Les bandes sonores, sans être raffinées, ont le mérite d'appuyer correctement l'action vue.


Qualité vidéo:
4,2/5

Qualité audio:
3,8/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,6/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2003-04-27

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 JVC AV-36330, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Pioneer HTD-510-B.

Le film

Titre original:
Ghost Ship

Année de sortie:
2002

Pays:

Genre:

Durée:
91 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Documentaires sur la production et les effets spéciaux, vidéo-clip, bande-annonce et filmographies

Date de parution:
2003-03-28

Si vous avez aimé...