Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Mr. Robot (Season 1)

Critique
Synopsis/présentation
Créé par Sam Esmail et diffusé originalement sur USA Network à l’été 2015, Mr. Robot suit Elliot Alderson (Rami Malek), un jeune informaticien habitant New York et travaillant comme ingénieur pour la multinationale Allsafe Security. Souffrant de troubles anxieux, de dépression, et de paranoïa, Elliot connecte avec les gens grâce à ses habiletés informatiques, en piratant les informations confidentielles des personnes qui l’entourent. Il est approché par Mr. Robot (Christian Slater), un mystérieux activiste à la tête d’un groupe de jeunes pirates informatiques, surnommé le « fsociety », déterminé à anéantir E Corp, l’une des plus puissantes multinationales du monde.

Malgré une prémisse plutôt naïve, la télésérie révèle son potentiel et son intérêt dès le premier épisode grâce à ce fascinant personnage qu’est Elliot Alderson. Au-delà de ses talents de pirate, ce sont les angoisses sociales et les troubles psychotiques, constamment mis à l’avant-plan, qui permettent une proximité et un attachement instantané avec le héros. Grâce notamment à sa cynique et magnétique narration et à ses lucides rencontres avec sa thérapeute, la série permet de pénétrer à travers la psyché et le malaise social d’Elliot sans complaisance et surtout avec une rare justesse. Son imprévisibilité et sa désillusion en font un protagoniste certes atypique, mais extrêmement stimulant.

D’un point de vue formel, Mr. Robot est insufflé d’une dimension cinématographique qui transparait dans chacun des plans. Les différents réalisateurs qui contribuent aux dix épisodes de cette première saison, composent habilement les plans et la photographie au point de créer un univers anxiogène, épousant ainsi la subjectivité de leur personnage principal. Les réalisateurs se permettent également quelques audaces, dont notamment cette mémorable et hypnotique séquence où Elliot fait un sevrage de substances illicites. Mr. Robot s’affiche comme un autre exemple d’une télévision qui se laisse contaminer par le cinéma et qui s’approprie de plus en plus ses codes pour le plus grand plaisir des téléspectateurs.

La série s’apprécie tout autant pour son intrigue enlevante et les thématiques plutôt étonnantes qu’elle aborde. Les personnages développés en périphérie de notre héros sont également assez intéressants, particulièrement Tyrell Wellick (Martin Wallstrom), l’ambitieux vice-président d’E Corp ainsi qu’Angela (Portia Doubleday), la fidèle amie et collègue d’Elliot. Évidemment, Mr. Robot n’échappe pas à quelques révélations éculées liées au conflit familial. Mais c’est un mal très négligeable pour la richesse et l’ambition qui caractérise la série. Il ne reste plus à espérer qu’après une première saison aussi satisfaisante, les créateurs se surpassent encore davantage pour les épisodes à venir.


Image
L’image est offerte au format respecté de 1:78:1 d’après une résolution de 1080p.

Le transfert des dix épisodes est plutôt admirable. Les détails et les textures font preuve de finesse dans leur rendu alors que l’image affiche netteté et précision. Le cachet très cinématographique de la série, tant dans le soin apporté à la photographie que dans celui considéré pour la composition des plans, est superbement rendu par des couleurs qui sont d’une richesse et d’une précision exemplaires. Les effets de surbrillance sont totalement évités grâce à des contrastes parfaitement gérés. Les parties sombres, relativement nombreuses, sont brillamment reproduites. Elles se laissent apprécier grâce à la pureté des noirs et à la fluidité des dégradés.

Aucun défaut à signaler en ce qui concerne la partie numérique.


Son
Une seule bande son au format Master Audio DTS-HD 5.1 en version originale anglaise est offerte.

Tout comme le transfert vidéo, le mixage DTS-HD se démarque par sa précision. La composition de l’univers sonore est plutôt riche et les nombreuses subtilités de cet environnement sont judicieusement reproduites. Évidemment, le champ sonore se déploie de manière assez conventionnelle, les principaux éléments sonores étant favorisés par les ouvertures frontale et latérale, mais l’espace que prennent les enceintes arrière en plus de nombreux effets d’ambiophonie apportent profondeur au mixage. Les dialogues demeurent constamment et parfaitement intelligibles. La narration d’Elliot (Rami Malek) demeure aussi à l’avant-plan, très appuyée. La trame sonore est solidement soutenue par les basses fréquences qui grondent avec profondeur lors de plusieurs autres occasions. Enfin, le canal d’extrêmes se manifeste avec efficacité lors de moments où l’action est à l’avant-plan.

Il y a option de sous-titrage en anglais.


Suppléments/menus
Sur le premier disque, nous retrouvons deux montages de scènes supprimées (0:21 et 1:52) assez oubliables.

Sur le deuxième disque, deux autres montages de scènes supprimées (10:42 et 0 :30) sont disponibles. Nous retrouvons aussi un bêtisier (5:16) et un documentaire « M4KING_OF_MR._ROBOT.MOV (12:13) », certainement le segment le plus pertinent présenté. Il présente assez bien les intentions du créateur Sam Esmail et son implication dans le projet.



Conclusion
Primée lors des derniers galas, Mr. Robot n’a pas volé du tout son prestige. C’est une télésérie intrigante et visuellement magnifique où les créateurs ont l’audace de mettre à l’avant-plan un protagoniste psychologiquement troublé et d’en faire un héros.

Techniquement, l’édition est excellente. Le transfert vidéo reproduit avec fidélité le travail sur la composition des plans et sur la photographie alors que le mixage DTS-HD est immersif et précis. En revanche, les suppléments auraient pu être plus nombreux et un peu plus consistants. On regrettera également l'absence totale de francisation pour une série qui gagne certainement à être découverte.


Qualité vidéo:
4,6/5

Qualité audio:
4,4/5

Suppléments:
2,5/5

Rapport qualité/prix:
3,9/5

Note finale:
3,6/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2016-02-01

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur LG 37LG30, Lecteur Blu-Ray Sony (BDPS350), Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Mr. Robot

Année de sortie:
2015

Pays:

Genre:

Durée:
484 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal

Produit:
Blu-ray

Nombre de disque:
2 BD-50

Format d'image:
1.78:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise DTS HD Master Audio 5.1

Sous-titres:
Anglais (CC)

Suppéments:
Scènes supprimées, bêtisier, documentaire

Date de parution:
2016-01-12

Si vous avez aimé...