Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

ER (The Complete Third Season)

Critique
Synopsis/présentation
Si la deuxième saison de ER lui a véritablement permis trouver son rythme, cette troisième saison est sans aucun doute celle où la série pris son envol. Tous les artisans, visiblement en pleine possession de leurs moyens, amènent la série en des situations riches en rebondissements dramatiques. Plus que jamais avec cette saison, ER se veut un regard fascinant sur le monde médical, mais d’abord et avant tout sur le comportement humain.

Au cours de cette troisième saison, dans laquelle apparaît une quantité impressionnante d’acteurs invités de premier ordre (Ewan McGregor, Kirsten Dunst, Omar Epps, William H. Macy), nous sommes témoins d’une attaque gratuite contre le Dr. Green (Anthony Edwards), Jeanie Boulet (Gloria Reuben) apprends qu’elle est séropositive, et Carol Hathaway (Julianna Margulies) se retrouve au beau milieu d’une prise d’otage… Évidemment, bien d’autres péripéties sont au rendez-vous de ce qui est sans doute l’une des meilleure saison de cette série.


Image
À l’instar des deux premières saisons de la série offertes jusqu’ici en DVD, chacun des épisodes ici offerts nous sont présentés dans le format de 1.78:1 et ce, d’après un transfert 16:9. Rappelons que de 1994 à 2000, la série fut télédiffusée dans un format plein cadre de 1.33:1 et ce malgré que tous les épisodes furent tournées en considération d’un format panoramique de 1.78:1. Le format d’image de cette troisième saison respecte donc la composition d’image originale telle que désirée par les artisans au moment du tournage.

Le transfert de cette troisième saison est très similaire à celui des deux premières. La définition générale de l’image est de bon niveau, surpassant aisément la qualité de la télédiffusion originale (aujourd’hui, ER est diffusée en HD sur des chaînes spécialisées…) Les détails et textures sont dans l’ensemble d’une subtilité honorable pour une série télévisée. Généralement nette, l’image souffre à l’occasion seulement d’un subtil manque de précision dans les arrières plans. Le rendu des couleurs est irréprochable. Le spectre chromatique est bien restitué et la saturation est bien ajustée. D’un épisode à l’autre, la conformité de l’étalonnage est parfaitement au point. Les couleurs, y compris les teintes de peau, ont une apparence naturelle et ne souffrent d’aucun débordement. Le niveau des noirs, calibré légèrement au-dessus des 7.5 IRE, confère malheureusement une apparence un peu terne au contraste ainsi qu’aux noirs. Les contrastes semblent avoir été sur-accentuées pour compenser artificiellement cette anomalie, mais le résultat n’est pas aussi mordant. Les parties denses, de leur côté, bloquent parfois un peu trop rapidement. Les dégradés y sont tout de même d’une précision honnête, mais sans plus.

Le matériel source employé pour le transfert était dans un état très acceptable, beaucoup mieux du moins que ce qui nous était proposé sur les deux précédentes saisons. Les anomalies sont mineures et sporadiques. La partie numérique est sans faille et ne trahi aucun défaut de compression.


Son
Du pareil au même…La Warner s’est contenté une fois de plus du mixage original anglais (Dolby 2.0 Stéréo) et n’a pas jugé bon produire un re-mixage multi-canal. Dommage, parce qu’une bande-son Dolby Digital 5.1 aurait grandement mieux appuyée l'atmoshère de cette série. À défaut d’un doublage français (pourtant existant…), des sous-titres français ainsi qu’anglais et espagnols sont proposés.

Évidemment, un mixage stéréophonique ne fait guère le poids en comparaison d’un mixage multi-canal (sauf exception, évidemment), mais il faut bien admettre que la qualité de cette bande-son est de beaucoup supérieure à la moyenne des productions télévisuelles. Le montage sonore démontre un savoir faire indéniable, à preuve les multitude de récompenses que les artisans du son se sont mérité aux Emmy Awards années après années. La dynamique est correcte dans les circonstances, et le mixage démontre une présence et une profondeur de très bon niveau. Le champ-sonore se déploie évidemment depuis les enceintes avants uniquement, mais il a le mérite de tirer le maximum de celles-ci. Grâce à un positionnement précis et une intégration minutieuse des éléments sonores, la spatialité se révèle crédible et vigoureuse. Les transitions stéréophoniques sont fluides et tout à fait réussies. La trame-sonore ne manque pas de profondeur mais elle aurait sans doute bénéficier d’un peu plus d’agressivité dans les scènes d’action. Les basses, trop molles, ne lui confère pas le mordant voulu, ni même qu’à aucun autre effets sonore d’ailleurs. Il s’agit de la principale lacune de ce mixage. Les dialogues sont toujours naturels et intelligibles, une qualité essentielle considérant la complexité du jargon médical.


Suppléments/menus








Conclusion
Cette troisième saison de ER est sans aucun doute l’une des meilleure de toute la série, et pour cette raison cette édition DVD est plus que la bienvenue. La très bonne qualité d’image ainsi que la multitude de suppléments font de ce coffret un achat tout à fait recommandable.

Il est à noter que Warner a abandonné le format double-face et double-couche (DVD 18) des deux précédentes saisons pour offrir cette fois les épisodes répartis sur six disques simple-face, double-couche (DVD 9). Une bonne décision considérant à plusieurs égards, les disques DVD 18 étant plus embarrassant à manipuler ainsi que plus fragiles qu’un DVD 9.


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,0/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,4/5

Note finale:
3,4/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2005-05-04

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
ER

Année de sortie:
1996

Pays:

Genre:

Durée:
993 minutes

Réalisateur (s):
-

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
6 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.78:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
2 documentaires, 2 pistes de commentaires audio, scènes coupées, bêtisier (bloopers) et une bande-annonce de jeu vidéo

Date de parution:
2005-04-26

Si vous avez aimé...