Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

New York, New York (Special Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Jimmy Doyle (Robert De Niro) est un saxophoniste de talent au sale caractère mais à la belle parole, qui au sortir de la seconde guerre mondiale va tenter par tous les moyens de séduire la chanteuse Francine Evans (Liza Minelli). Leur relation va être très mouvementée et souvent entravée par l'orgueil mal placé de Jimmy et le carrièrisme de Francine, jusqu'à un final étonnant et implacable.


Image
L'image est présentée au format respecté de 1.66:1 d'après un transfert 4:3.

La défintion générale est tout à fait bonne mais n'atteint cependant pas le niveau des meilleures restaurations actuelles. L'interpositif est très propre et seules quelques traces de grain qui accentuent l'aspect cinéma de ce transfert sont à noter. Les couleurs sont bien rendues dans l'ensemble. Elles sont naturelles, constantes, mais manquent parfois de saturation donnant ainsi parfois un aspect un peu passé à l'image. Le contraste est correctement géré et évite les brillances. Les scènes sombres sont par contre moins bien rendues à cause de noirs assez profonds mais manquant de pureté. La partie numérique est exempte de repoches majeurs, ne générant qu'une quantité négligeable de défauts numériques dont le plus significatif reste l'apparition de fourmillements lors de certaines scènes sombres.

Un transfert de qualité moyenne qui aurait sans doute gagné en précision grâce à un encodage 16:9 mais surtout si la MGM avait jugé bon de remasteriser en bonne et due forme ce transfert.


Son
Les trois bandes-son disponibles sur cette édition sont respectivement en Anglais (Dolby Digital 5.1), Anglais (Dolby Digital mono) et Espagnol (Dolby Digital mono).

La dynamique de la bande-son multicanal est assez décevante pour un film musical remixé récemment, même si au final elle s'avère correcte. Sa présence et sa spatialité souffrent des mêmes remarques. La musique est donc correctement rendue mais manque de panache et de précision pour être vraiment satisfaisante. Elle est malgré tout parfaitement intégrée au reste de la bande-son. Les enceintes arrières sont très peu utilisées et bénéficient essentiellement à certains passages musicaux. Ainsi les ingénieurs du son montrent du respect pour le matériau d'origine mais cette fois-ci peut-être trop car une utilisation plus importante des canaux arrières aurait permis à la musique de trouver l'ampleur qu'elle mérite. Les dialogues sont en permanence parfaitement intelligibles et aucune trace de parasites ou distortions ne sont audibles et ce même à volume assez élevé. Les basses fréquences sont présentes et permettent de donner un peu plus de poids à la restitution de la musique. Les sous-titres sont disponibles en Anglais, Français et Espagnol.

Une bande-son qui comme l'image offre une qualité standard alors qu'avec un travail complet de remixage, on aurait eu un résultat bien meilleur.


Suppléments/menus
Une partie bien développée qui amène réellement un plus quant à l'appréhension du film.
L'introduction de Martin Scorcese est comme d'habitude avec le cinéaste passionnante et permet de mieux saisir les tenants et les aboutissants de l'oeuvre comme les intentions de son maître d'oeuvre. Le commentaire audio est lui aussi intéressant et Scorcese, comme la critique Carrie Rickey, décortiquent le film et tentent d'en mieux appréhender les raisons de l'échec comme d'en faire ressortir les qualités. Sont également offertes des scènes alternatives et des scènes coupées qui n'apportent qu'assez peu au film.
Enfin sont disponibles une bande-annonce et un teaser de rendu correct.

Un ensemble de qualité qui apporte réellement au spectateur et ce malgré le nombre de sections et l'absence d'un documentaire.








Conclusion
Une édition de qualité technique correcte mais qui déçoit un peu par rapport à ce qu'elle aurait pu être si l'on compare avec l'édition de Raging Bull tirée du même coffret (et dont la critique arrive bientôt). Les suppléments étant intéressants et le prix de vente correct, nous vous recommandons donc cet achat.

New York, New York est un film à part dans l'oeuvre de Scorcese et apparaît forcément comme un film en creux entre les deux chefs d'oeuvre incontestables que sont Taxi Driver et Raging Bull. Les intentions de Scorcese sont bonnes mais nous l'avons senti un peu paralysé par ce qui alors était son plus gros budget, et un scénario qui fait la part belle à l'improvisation (pas forcément compatible avec un gros budget). Robert de Niro compose un personnage qui pour lui est devenu un classique dans son travail avec Socrcese, mais ce héros semble moins intéressant que dans d'autres de leurs films. Liza Minelli est fidèle à elle-même, c'est à dire agaçante pour les uns et formidable pour les autres. Reste donc un film comportant de formidables moments mais qui donne un peu l'impression de ne pas trop savoir où il va, et auquel nous préférons sur un scénario similaire les audaces formelles de Francis Ford Coppola dans One from the Heart (critiqué sur le site). Néanmoins tout film de Scorcese est intéressant et nous recommandons le visionnage de celui-ci à tous les amateurs du cinéaste comme à tous les fondus de comédie musicale (même si en soi le film n'en est pas vraiment une).


Qualité vidéo:
3,2/5

Qualité audio:
2,9/5

Suppléments:
4,2/5

Rapport qualité/prix:
3,5/5

Note finale:
3,1/5
Auteur: Stefan Rousseau

Date de publication: 2005-02-22

Système utilisé pour cette critique: Projecteur Sharp XV Z9000, Lecteur de DVD Toshiba SD500, Recepteur Denon, Enceintes Triangle, Câbles Banbridge et Real Cable.

Le film

Titre original:
New York, New York

Année de sortie:
1977

Pays:

Genre:

Durée:
163 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.66:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby mono
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
intrduction, commentaire audio, Scéns coupées et alternatives, galerie de photos, bandes-annonce

Date de parution:
2005-02-08

Si vous avez aimé...