Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

garçons et Guillaume, à table!, Les

Critique
Synopsis/présentation
Projeté en grande première à la Quinzaine des réalisateurs, est en quelque sorte la comédie-événement de l’année 2013 en France. Adaptation de la pièce-titre écrite par Guillaume Gallienne, le film raconte le récit autobiographique du scénariste et réalisateur aussi acteur à la comédie française. En plus d’un succès considérable (près de 3 millions d’entrées en France), ce premier long-métrage a raflé cinq prix Césars à la cérémonie de 2013 remportant même la prestigieuse statuette du meilleur film contre La vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche.

L’œuvre de Gallienne relate ce qui semble être l’enfance/l’adolescence du jeune Guillaume qui est aux prises avec les quiproquos de sa mère et de sa famille concernant son genre. En effet, il semblerait que tout son entourage, sa mère la première, le prenne pour une fille. Et c’est vrai que Guillaume parle, joue et imite parfaitement sa mère au point où plusieurs les confondent. Évidemment, cette ambiguïté a pour principale conséquence de persuader toute la famille du jeune homme qu’il est homosexuel, et par le fait même, de le convaincre lui-même de cette évidence.

D’entrée de jeu, le réalisateur ne renie aucunement les origines de son scénario : la scène. Dès les premiers instants, Gallienne est présenté dans les coulisses d’un théâtre se préparant à une représentation. C’est sous la forme d’un monologue que se livre le cinéaste devant un auditorium qui semble, au départ, vide. Les images de cette adolescence ponctuent le récit et montrent finalement l’astuce particulière du film du cinéaste, soit de jouer lui-même le personnage de sa mère. Outre de servir son propos sur la confusion des genres, cette performance évite toute surenchère et caricature pour offrir un portrait drôle, mais sincère de cette fameuse mère, un protagoniste qui réussit à exister à part entière grâce à la composition savoureuse de Gallienne.

Car bien au-delà des gags burlesques, des références sexuelles nombreuses et des situations loufoques, Les Garçons et Guillaume, à table! est un tendre et vibrant hommage d’un homme pour sa mère et une belle déclaration d’amour aux femmes. Si le choix de le couronner meilleur film de l’année demeure tout à fait discutable, il est indéniable cependant que ce premier film de Guillaume Gallienne est une excellente comédie qui vise juste et soulève avec humour des questions liées au genre.


Image
Le film est offert au format d’image respectée de 2:35 :1 d’après un transfert 16:9.

Ce film, tourné en 35 mm, une excellente qualité d’image. L’image présente parfaitement les différents changements de décor (à l’extérieur, dans un théâtre, dans un bar, à la maison, etc.) grâce à un rendu précis des détails et des textures, mais aussi des couleurs. Ces dernières demeurent riches et nuancées alors que les tons de peaux demeurent naturels. Les effets de surbrillance sont complètement évités grâce à des contrastes correctement gérés. Les noirs font preuve d’une intensité et d’une profondeur exemplaire tandis que les dégradés sont parfaitement fluides livrant ainsi à des parties sombres qui sont reproduites avec finesse.

La partie numérique se sauve de tout défaut majeur apparent.


Son
Une seule bande son au format Dolby Digital 5.1 est disponible en version originale française.

La bande son évolue évidemment en retrait puisque le film ne se porte pas aux plus grandes prouesses sonores. Pourtant, le mixage fait preuve d’un bon dynamisme et d’une bonne présence. Le déploiement du champ sonore laisse entendre la grande majorité des éléments sonores à travers les ouvertures frontale et latérale limitant les enceintes arrière à des fins presque exclusive d’ambiance. Les quelques effets d’ambiophonie sont subtils et apportent une certaine profondeur au mixage. Les dialogues, élément prédominant du mixage, sont parfaitement et constamment intelligibles. Quant à la trame sonore, elle s’intègre efficacement à la bande son. Elle bénéficie même des basses fréquences qui grondent pour mieux appuyer la musique alors que la sollicitation du canal d’extrêmes graves est négligeable.

Il y a option de sous-titrage en français et en anglais.


Suppléments/menus
Malheureusement, on ne retrouve aucun supplément sur cette édition...



Conclusion
Malgré une réputation quelque peu surfaite (cinq Césars, dont celui du meilleur film !), Les Garçons et Guillaume, à table! ! est certainement une des comédies françaises les plus divertissantes de l’année. Pour son premier film, le réalisateur aborde les questions du genre, de l’identité sexuelle et de l’amour maternel avec sensibilité et humour.

L’édition est techniquement bonne. Le transfert vidéo reproduit fidèlement les nombreux décors du film alors que le mixage 5.1 répond efficacement à l’univers sonore du film plus en retrait. Évidemment, l’absence de suppléments déçoit. L’œuvre doit alors demeurer la seule et unique raison de l’achat.


Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
3,8/5

Suppléments:
0,0/5

Rapport qualité/prix:
3,5/5

Note finale:
3,4/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2014-07-24

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur LG 37LG30, Lecteur Blu-Ray Sony (BDPS350), Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
garçons et Guillaume, à table!, Les

Année de sortie:
2013

Pays:

Genre:

Durée:
86 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
E one Entertainment

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Français
Anglais

Suppéments:
_

Date de parution:
2014-07-01

Si vous avez aimé...