Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Friends (The Complete Ninth Season)

Critique
Synopsis/présentation
Cette neuvième saison de Friends devait à l’origine être la dernière de la série. Bien sûr, les rumeurs annonçant une éventuelle conclusion de la « sitcom » circulaient depuis quelques années déjà, mais jamais rien d’officiel n’avait été annoncée avant cette neuvième saison. Mais c’était sans compter sur le succès quasi-inespéré de cette « ultime » saison. La qualité des épisodes, tant au niveau de l’écriture que du jeu des comédiens, était digne des meilleurs années de la série tandis que les cotes d’écoute étaient meilleures que jamais. Enthousiasmés par ce succès, les producteurs ainsi que les comédiens ont choisi de poursuivre l’aventure une année de plus et de conclure pour de bon avec une dixième saison (raccourcie à 18 épisodes au lieu des 23 habituels). Cela leur laisserait le temps nécessaire pour boucler comme il se doit le destin des personnages.

On se rappellera de cette neuvième saison comme étant celle où Ross et Rachel élèvent tant bien que mal leur nouveau-né, Monica et Chandler tentent de faire un bébé et Phoebe trouve l’âme-sœur.


Image
À quelques détails près, le transfert de cette neuvième saison est pratiquement identique à ceux offert pour les huit saisons précédents. Chacun des 23 épisodes est offert au format respecté de 1.33:1 et ce d’après un transfert 4:3.

La définition générale est correcte. Les détails et textures sont présentés avec une finesse et une précision qui va bien au-delà de ce que pouvait offrir la télédiffusion de la série. L’image est presque toujours nette et ne trahi que très rarement un subtil manque de piqué dans les arrières-plans. La restitution des couleurs est irréprochable. La saturation est parfaitement gérée, les couleurs sont riches, vives et naturelles. On ne remarque aucun débordement. La brillance (niveau des noirs) et le contraste sont tout deux correctement ajustés et ne trahissent aucune fluctuation. Les noirs sont généralement nets et profonds mais il n’est pas rare qu’un très subtil fourmillement y fasse une subtile apparition. À tout le moins sont-ils purs, c’est à dire exempts de toute dominante. Les parties denses bloquent parfois un peu rapidement et il en résulte un niveau de détail un peu déficient dans les dégradés.

Les interpositifs utilisés pour le téléciné (la série était tournée sur pellicule 35mm) étaient tous dans un état honorable. Seuls quelques rares points blancs font une apparition sporadique. La partie numérique du transfert est sans faille et ne trahie aucun défaut. Il est aussi à noter que les nombreux problèmes de mise au point du foyer remarqués dans la saison huit sont ici beaucoup moins récurent.


Son
À l’instar de toues les saisons précédentes, seule une bande-son anglaise Dolby Digital 5.0 est offerte pour chacun des épisodes. Des sous-titres anglais, français et espagnols sont également disponibles. Ceux qui déplorent toujours l’absence d’un mixage français devrait se rappeler l’horrible qualité du double. Se contenter des sous-titrages est la meilleure chose à faire.

Cette bande-son est un re-mixage produit à partir du mixage stéréophonique entendu lors de la télédiffusion de la série. La dynamique est assez limitée mais livre amplement la marchandise considérant le style de la série. Le champ-sonore se déploie avec une profondeur appréciable et ce, principalement au niveau des enceintes avants. Les canaux arrières sont généralement relégués aux rires du public, à l’intégration très réussie de la musique ainsi qu’à quelques rares et subtils effets d’ambiances dans les rarissimes scènes extérieurs. La séparation des canaux est précise, fluide et sans bavure.

L’intégration des divers éléments sonores est appréciable. Les dialogues sont toujours parfaitement intelligibles le timbre des voix est naturel. Les rires du public ont apparemment été atténués à quelques reprises pour éviter que les dialogues ne soient enterrés, trahissant du même coup des fluctuations distrayantes et un effet de compression évident. Très en retrait, les basses sont surtout employées pour appuyer la musique. L’absence d’un encodage .1 (LFE) est justifiée pour ce type d’émission et n’est nullement regrettée.


Suppléments/menus








Conclusion
Quoi qu’on en dise, les collectionneurs de la série Friends ne voudront certainement pas passer à côté de cette neuvième saison en DVD. Pourquoi le feraient-ils ?! Les épisodes sont dignes des meilleurs moments de la série, et techniquement cette édition représente un très bon rapport qualité/prix. Le transfert tout comme le mixage sont de bon niveau et les suppléments procurent quelques moments, en particulier le bêtisier hilarant. À quant la dixième et dernière saison ?


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,5/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2005-03-08

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Friends

Année de sortie:
2002

Pays:

Genre:

Durée:
620 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
4 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.0

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
3 pistes de commentaires audio, un documentaire (20 mins) sur les tenues vestimentaires des personnages, bêtisier (gag reel), jeu questionnaire et apperçu de la saison 10

Date de parution:
2005-03-08

Si vous avez aimé...