Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Hunt, The

Critique
Synopsis/présentation
Nouvelle œuvre de Thomas Vinterberg (à qui nous devons la co-fondation du Dogme 95 avec Lars Von Trier), The Hunt – ou encore Jagten de son titre original signe le retour du cinéaste danois sur la scène internationale. Après la reconnaissance que lui a apportée son long-métrage Festen (1998), le réalisateur a ensuite offert une filmographie quelque peu inconsistante. En 2003, son saut prématuré aux États-Unis a engendré l’échec du très décevant It’s All About Love (mettant en vedette Joaquin Phoenix et Claire Danes) alors que Dear Wendy sorti en 2005 peinait à convaincre de son portrait d’une Amérique violente. Il aura fallu ce Jagten, long-métrage au sujet provocateur et déstabilisant pour rappeler le talent de Vinterberg.

Se déroulant dans une petite communauté du Danemark, le long-métrage raconte l’histoire de Lucas (Mads Mikkelsen), un éducateur dans une école maternelle qui a changé de vie après que sa femme l’ait quitté. Loin de Marcus, son fils unique, il se noue rapidement d’amitié avec Theo, père de la jeune Clara dont Lucas est très proche. Un matin, cette petite, confuse dans les sentiments qu’elle porte envers son éducateur, l’embrasse sur la bouche. L’homme la ressaisi rapidement : ce sont des choses que font seulement les grands. Humiliée, la fillette laisse échapper un mensonge horrible à Grethe, la directrice, que Lucas lui a montré son sexe.

Jagten renverse ainsi la dynamique « conventionnelle » des films qui traitent de pédophilie. Le bourreau n’est pas naturellement l’adulte male et la victime la jeune fille sans défense. Il n’y a ici aucune ambiguïté. Lucas est bel et bien innocent et le film s’intéresse sur l’effet d’entraînement qui emporte cette petite communauté lorsque les doutes deviennent des soupçons qui se transforment finalement en accusations. La facilité avec laquelle les habitants sont prêts à croire la jeune fille engendre un suspense particulièrement saisissant en plus de soulever des questions qui risquent de hanter les spectateurs longtemps après le visionnement.

L’œuvre traite avec brio de plusieurs thématiques, notamment l’amitié, la trahison, l’importance de la communauté. D’ailleurs, une scène lors du faux « happy-end » qui sert de dénouement exprime parfaitement l’idée de clan. Le fils de Lucas admis publiquement dans le club de chasse de prend des allures de rites de passage. Vinterberg, très cynique, présente le tragique de la situation : Marcus ne peut qu’être contaminer par ces mêmes frères qui ont voulu son père au bûcher.

L’œuvre bénéficie également de la présence magistrale de Mads Mikkelsen connu pour ses rôles plus durs (Casino Royale, A Royal Affair). Ayant récolté le prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes, l'acteur démontre ici une vulnérabilité très touchante et son jeu plus sensible contribue énormément à l’empathie ressentie envers le personnage. Il ne faudrait pas non plus négliger le jeu de la jeune Annika Wedderkopp, terrifiante de vérité et de naïveté dans ce rôle étonnant de Clara.

Long-métrage bouleversant, Jagten permet de retrouver le Thomas Vinterberg des débuts. Même si son cinéma s’est beaucoup assagi (le Dogme 95 paraît bien loin ici), la maîtrise de sa mise en scène lui permet de raconter cette histoire prenante avec doigté, sensibilité et assurance.


Image
Le film est offert au format d’image respectée de 2.35:1 d’après un transfert 16:9.

La définition générale de l’image est d'un bon niveau. L’image affiche netteté reproduisant avec précision les détails et les textures. Les couleurs sont reproduites avec richesse et finesse laissant profiter du travail de direction photo et ainsi admirer les magnifiques paysages de la campagne danoise. En revanche, la gestion des contrastes n’est pas toujours constante montrant, à plusieurs reprises, des effets de surbrillance (à moins qu'il s'agisse ici d'un choix stylistique). Quant aux parties sombres, elles sont superbement reproduites grâce à des dégradés fluides et précis ainsi que des noirs purs et intenses.

Puisque seul le film est offert sur ce disque, la partie numérique se sauve logiquement de tout défaut majeur apparent.


Son
Deux bandes sons sont disponibles sur cette édition, toutes deux au format Dolby Digital 5.1; la première en version originale danoise et la deuxième en version française.

Le mixage danois est déployé en subtilité. Puisque le film ne se prête pas d’emblée à de multiples prouesses sonores, la bande son est plutôt en retrait. Malgré cela, le dynamisme est intéressant et l’environnement sonore judicieusement exploité. Les ouvertures frontale et latérale servent évidemment à la majorité des éléments sonores tandis que les enceintes arrière appuient superbement les ambiances créant une plus intense immersion. Ainsi, les séquences en nature ou encore celles dans la cour d’école sont beaucoup plus soutenues. Les dialogues demeurent constamment et parfaitement intelligibles alors que la trame sonore s’intègre subtilement au mixage. Les basses fréquences se manifestent à plusieurs occasions pour gronder avec une certaine profondeur alors que le canal d’extrêmes graves se fait plus discret.

Des sous-titres anglais et français sont disponibles.


Suppléments/menus
On ne retrouve malheureusement aucun supplément sur cette édition...



Conclusion
Grand retour de Thomas Vintergerg, Jagten est un drame déchirant et troublant sur un sujet (et surtout un traitement) qui risque de susciter bien des discussions après la fin du générique. Le cinéaste danois peut compter également sur la présence de l'acteur Mads Mikkelsen pour rendre humain et touchant ce personnage d'éducateur injustement accusé du pire.

L'édition est techniquement acceptable. Malgré quelques problèmes concernant les effets de surbrillance, le transfert est d'un niveau correct. Le mixage 5.1 reproduit fidèlement et avec une belle intensité l'environnement sonore du film. Évidemment, l'absence de suppléments est regrettable, mais la présence d'un doublage en français et la disponibilité de l'œuvre justifient l'achat de cette édition.


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,5/5

Suppléments:
0,0/5

Rapport qualité/prix:
3,4/5

Note finale:
3,3/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2013-11-03

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur LG 37LG30, Lecteur Blu-Ray Sony (BDPS350), Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Jagten

Année de sortie:
2012

Pays:

Genre:

Durée:
115 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Mongrel Media

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Danoise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français

Suppéments:
-

Date de parution:
2013-10-08

Si vous avez aimé...