Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Who's your Daddy? (édition québécoise)

Critique
Synopsis/présentation
Étudiant dans une école secondaire de l’Ohio, Chris Hughes (Brandon Davis) a les mêmes préoccupations (et surtout obsessions) que tous les jeunes de son âge. Mais par un soir comme les autres, un homme se présente chez ses parents adoptifs pour lui annoncer le décès de son père et de sa mère biologiques. Alors qu’il en apprend graduellement sur ses vrais parents, il découvre qu’ils étaient les propriétaires du plus grand magazine pornographique au monde. Mais avec leur décès, Chris devient le seul dirigeant et propriétaire de l’empire bâtit par ses parents.

Grandement inspiré par Hugh Hefner et son empire Playboy, ce film produit directement pour une sortie DVD met en scène le rêve de plusieurs adolescents, mais tout en restant très moral. Notons des scènes de nudité aucunement justifiées.


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 1.78:1 d’après un transfert 16:9.

Pour un film à petit budget, le résultat est d'un niveau tout à fait acceptable. L’interpositif utilisé n’affiche que très peu de parasites, les seuls visibles consistent en de minuscules points noirs ou en saletés diverses. La définition générale de l’image permet de déceler un excellent niveau de détails, tout en reproduisant les textures avec précision. Le rendu de la palette est irréprochable, avec des couleurs vives et correctement saturées. Aucun débordement ou autre problème n’est à noter. Les tons de peau sont également bien reproduits. Le niveau de noir est correctement ajusté, alors que les contrastes sont correctement gérés. Les noirs sont profonds, mais on déplore la présence d’effet fantôme à quelques reprises. Les dégradés sont fluides et ne bloquent que très rarement.

L’aspect numérique de ce transfert laisse particulièrement à désirer. Un halo, causé par la sur accentuation des contours, est souvent visible. Encore pire, un effet de crénelage (aliasing en anglais) affecte pratiquement toutes les scènes.

Le changement de couche survient après environ 59 minutes et 50 secondes.


Son
La version originale anglaise du film est offerte au format Dolby 2.0 Surround, alors qu’ironiquement, le doublage français profite d’un mixage Dolby Digital 5.1.

En ce qui concerne la version anglaise, il s’agit d’un mixage typique des comédies, mais limité par le format sonore. La dynamique est plutôt décevante et la bande sonore met principalement l’accent sur les dialogues. Les canaux d’ambiophonie ne servent qu’à reproduire quelques rares sons d’ambiance et encore plus rarement la trame sonore. Les dialogues sont nets et intelligibles, avec seulement quelques problèmes de captation isolés. Les basses déçoivent par leur manque de présence.

Ce qui surprend de cette édition, c’est la présence d’un doublage dans un format sonore supérieur que celui de la version originale anglaise. Nul besoin de dire que c’est particulièrement étrange provenant d’un produit de la zone 1. Ceci dit, nul besoin de se réjouir. Bien que le doublage soit en 5.1, seule la trame sonore en tire véritablement avantage. De plus, il faut garder en considération qu’il s’agit d’une comédie, alors la spatialité n’est que très rarement développée. On peut toute fois donner à ce mixage le mérite d’offrir de meilleures basses que la bande-son Dolby 2.0 Surround anglaise.

Aucun sous-titre n’est disponible.


Suppléments/menus








Conclusion
Dans un Hollywood où une comédie pour adolescents n’attend pas l’autre, ce film est redondant. Et même dans ce style de films, certaines œuvres se distinguent plus que d’autres. Tel n’est pas le cas de Who’s Your Daddy, film dans lequel les personnages sont stéréotypés, les situations grossièrement exagérées et le jeu des acteurs douteux.

Le transfert utilisé pour cette édition serait de qualité, si seulement les problèmes numériques n’étaient pas aussi nombreux. Côté son, voilà une surprise de taille de la part de cet éditeur. Une surprise qui est évidemment la bienvenue. Pour les suppléments, rien de bien impressionnant: Des scènes allongées qui apportent peu, des séquences filmées en coulisse qui ne révèlent rien et des bandes-annonces tout ce qu’il y a de plus conventionnel.


Qualité vidéo:
3,4/5

Qualité audio:
3,7/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,4/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2005-03-23

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Who's your Daddy?

Année de sortie:
2003

Pays:

Genre:

Durée:
105 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Christal Films

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.78:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:

Suppéments:
Segments tournées en coulisse, scènes allongées et bandes-annonces

Date de parution:
2005-01-18

Si vous avez aimé...