Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Help, The

Critique
Synopsis/présentation
Adaptation très fidèle du roman de Kathryn Stockett, The Help a été lancé durant la saison estivale et déjà le mot magique Oscars y était associé (les actrices Viola Davis, Octavia Spencer et Jessica Chastain sont pressenties pour des nominations). Le film du réalisateur Tate Taylor (surtout connu pour son métier d’acteur) nous est offert en format Blu-ray et DVD juste avant la saison des remises de prix. Et avec raison puisque The Help, tant dans sa forme que pour son fond, réconforte sur un sujet que l’Académie aime particulièrement. Le film relate l’histoire de quelques femmes du Mississippi dans les années 1960 qui, pendant l’époque du mouvement des droits civiques, décident d’écrire un livre livrant la perspective des bonnes Afro-Américaines. C’est Skeeter (jouée par Emma Stone) qui écrira ce manuscrit secret avec l’aide des bonnes de son quartier Aibileen (Viola Davis) et Minny (Octavia Spencer).

Les personnages de The Help sont soit noir soit blanc (sans mauvais jeu de mots). Pour décourager ces aides afro-américaines qui élèvent leurs enfants, font le ménage, le repassage et la cuisine, les femmes blanches, Hilly (joué par Bryce Dallas Howard) en tête, agissent sans aucun scrupule et avec la plus grande hypocrisie. C’est une société matriarcale que le film décrit ici. Les personnages masculins sont effacés (pour ne pas dire inexistants) devant des femmes qui combattent pour leurs droits. Car c’est bien ce que raconte aussi The Help; derrière ses allures de pamphlet sur la tolérance, c'est aussi un film portant sur le féminisme. The Help fait la promotion d’un féminisme de l’action et de l’autonomie (via le personnage incarné par Emma Stone) et dénonce la femme au foyer (comparable à celle de Mad Men) qu’incarne le personnage de Bryce Dallas Howard.

Le film de Tate Taylor pose aussi la problématique de la distance temporelle. Tout comme c’est le cas avec des thématiques comme l’homosexualité (nous penserons ici à des exemples comme Milk ou Brokeback Mountain), le cinéma populaire (majoritairement américain) grand public connaît un succès lorsque le sujet en question, le racisme dans le cas présent, est traité dans une temporalité qui est éloignée de l’époque actuelle. The Help rejoint des cas comme Hairspray, Far From Heaven et Amistad qui abordent la thématique raciale sous un angle socio-historique. De cette façon, le spectateur est concerné par les enjeux qui y sont actuels, mais demeure dans une situation confortable puisque l’action du long-métrage se situe dans le passé. Naturellement, si des films comme The Help sont réalisés et produits c’est que la pertinence du propos tient toujours.

Même s’il peut sembler moralisateur dans son propos de par des personnages et des situations peu nuancées, The Help a néanmoins le cœur à la bonne place et ses intentions sont tout à fait louables. Le film livre un message fédérateur et d’espoir (à l’image de son dernier plan) où tout finalement reste encore à faire.


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 1.85:1 à une résolution de 1080p.

Ce transfert haute définition est de très bonne facture. Production récente oblige on ne note aucune tache ou parasite. L’image est nette et précise tant dans le rendu des détails que des textures. L'étalonnage des couleurs est impeccable. Ces dernières sont riches et précises alors que les tons de peaux demeurent naturels. Certainement la grande force de ce transfert.

Les effets de surbrillance sont évités par des contrastes parfaitement gérés. Les dégradés sont fluides et précis livrant à des parties sombres richement détaillées. Les noirs sont purs et intenses.

La partie numérique se sauve de tout défaut majeur apparent.


Son
Trois bandes-son sont offertes avec cette édition. La première est présentée en version originale anglaise au format DTS-HD Master Audio 5.1. Les deux autres proposent des doublages français et espagnols et sont offertes au format Dolby Digital 5.1. Une piste de Descriptive Video Service est aussi disponible (en format 2.0).

Construis tout en subtilité et en nuances, le mixage DTS-HD Master Audio n’a peut-être pas l'impact d’un grand film d’action hollywoodien, mais il soutient parfaitement l’ambiance du film. Les ouvertures frontale et latérale dévoilent la majorité des éléments sonores alors que les enceintes arrière appuient subtilement et superbement les ambiances. Les dialogues demeurent constamment et parfaitement intelligibles tandis que la trame sonore s’intègre avec efficacité au mixage. Les basses fréquences se manifestent à de très rares occasions avec une certaine profondeur alors que l’utilisation du canal d’extrêmes graves est totalement anecdotique.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont disponibles.


Suppléments/menus
Nous retrouvons d’abord avec cette édition la version DVD du film qui propose, comme sur la version Blu-ray, les suppléments suivants : deux scènes supprimées (dont l’une qui devait conclure le film et qui a finalement été retirée) et le vidéoclip « The Living Proof » de Mary J. Blige.

L’édition Blu-ray par contre propose deux documentaires et une poignée de scènes supprimées en plus. « The Making of The Help : From Friendship to Film (23:25) » propose un bref regard sur la production du film. On parle de l’adaptation du livre de Kathryn Stockett et du tournage grâce aux interventions des artisans, producteurs et actrices. On apprend aussi que le réalisateur Tate Taylor et Stockett sont des amis de longues dates et que leur collaboration pour cette adaptation remonte à longtemps. « In Their Own Words : A Tribute to the Maids of Mississipi (11:51)» offre les témoignages de bonnes, notamment celle qui a travaillé pour la famille du réalisateur, à l’époque de la lutte pour les droits civiques.

Les trois scènes supprimées supplémentaires proposées sur le Blu-ray n'apportent rien de consistant en termes d’intrigue ou de développement de personnages. Les scènes supprimées peuvent être visionnées séparément ou en un seul segment.



Conclusion
La saison des prix est commencée et nul doute que The Help obtiendra quelques honneurs. Son sujet en est un que l’Académie affectionne particulièrement et le traitement que le film en fait réconforte plutôt que de déstabiliser. Ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose en soi puisque le film réussit à atteindre son but: toucher avant tout.

Cette édition a techniquement très peu de choses à se reprocher. Le transfert vidéo est lumineux et reproduit impeccablement les décors et costumes de l’époque alors que le mixage DTS-HD est toute en subtilité. Ce ne sont que les suppléments qui déçoivent par leur quantité et leurs pertinences. Cette édition demeure néanmoins recommandable.


Qualité vidéo:
4,5/5

Qualité audio:
4,1/5

Suppléments:
3,0/5

Rapport qualité/prix:
3,9/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2012-01-01

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur LG 37LG30, Lecteur Blu-Ray Sony (BDPS350), Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Help, The

Année de sortie:
2011

Pays:

Genre:

Durée:
146 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Buena Vista

Produit:
Blu-ray + DVD

Nombre de disque:
1 BD-50

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise DTS HD Master Audio 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby Digital 5.1
Espagnole Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Version DVD, documentaires, scènes supprimées, vidéoclip

Date de parution:
2011-12-06

Si vous avez aimé...