Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Beach, The (Special Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Après avoir connu succès et reconnaissance grâce à la brillance de ses dernières oeuvres cinématographiques, soit, entre autres, Shallow Grave et Trainspotting, le réalisateur britannique Danny Boyle récidive cette fois-ci en plongeant son équipe de jeunes acteurs dans un décor paradisiaque, à savoir une plage thaïlandaise bordant un îlot isolé. Antithèse de la civilisation et parfaitement en marge de la société actuelle, The Beach propose un séjour tropical au cœur d’une nature inviolée et luxuriante, lieu propice à l’isolation, aux conflits et aux dangers de toutes sortes. L’adaptation faite par Danny Boyle du roman d’Alex Garland demeure cependant déroutante, empruntant trop souvent des styles opposés et simplement survolés. Regroupant action, mystère, thriller, comédie noire, romantisme, drame et quelques scènes d’horreur, The Beach n’exploite que rarement ces genres à fond, préférant donner un avant-goût de chacun d’eux. Le film marque également le retour de Leonardo DiCaprio, celui-ci incarnant le rôle principal de Richard, dont les pensées narratives empruntées à Edouard Norton dans Fight Club, ne font qu’ajouter à l’erreur flagrante du choix d'acteur. La problématique se voit des plus évidente lorsque Leo, dans un excès de schizophrénie, arbore fièrement un bandeau-foulard autour de la tête rappelant lamentablement le stéréotype Rambo. Enfin, ne serait-ce que pour ajouter un peu de baume, The Beach se distingue par une photographie stupéfiante et par un côté esthétique des plus remarquables.


Image
De par son côté paradisiaque, The Beach regroupe un grand nombre de scènes se déroulant sous un soleil brûlant et dont la grande luminosité devient un atout pour camoufler les signes de compressions. Ainsi, le DVD propose une image de ratio 2.35:1 adaptée pour la projection 16x9 d’une brillance exceptionnelle, dénudé de tout artéfact typique à la compression. Le film englobe également certaines scènes obscures et de fréquentes oscillations de vagues réfléchissant le soleil, celles-ci pouvant rapidement révéler une compression boiteuse. Cependant, tel n’est pas le cas avec le DVD de The Beach. Le seul moment pouvant démontrer quelques signes de compression saccadée se retrouve vers la conclusion du film, au sein d’une fumée grisâtre sur un arrière-plan sombre. Ceci ne représente cependant qu’une distraction mineure, puisque la totalité du film offre une clarté d’image et netteté des contours des plus époustouflantes.


Son
Pour ce qui est de sa qualité sonore, le DVD de The Beach bénéficie d’une trame sonore Dolby Digital dynamique faisant pleinement usage des six canaux ambiophoniques. Ayant de nombreux effets arrières distincts (hélicoptère, séquence «jeu vidéo», ricochet de balles, etc.), le film préconise également la reproduction de nombreuses basses fréquences ayant comme effet direct le durcissement de la tension au sein de certaines scènes. Quant à la trame musicale, celle-ci se résume à des chansons commerciales de groupe populaire (noter la bande annonce de la trame sonore en CD offerte comme supplément!). Cette dernière, quoique discutable, demeure tout de même d’excellente qualité lorsque reproduite sous forme 5.1.


Suppléments/menus
Malgré la présence d’une trame de commentaires du réalisateur Danny Boyle, les suppléments consistent en de simples vignettes rapidement épuisées ne correspondant aucunement à la mention Special Edition inscrite sur la jaquette frontispice du DVD; celles-ci se résument à neuf scènes effacées agrémentées de scénarimage (storyboards), d’un «featurette» promotionnel de moins de six minutes et des usuels bandes annonces télé et cinéma. Enfin, le DVD offre également la liste des acteurs et de certains membres de l’équipe de tournage, ainsi que de leurs travaux précédents. Finalement, mentionnons également une bande-annonce d’ouverture publicisant les mérites des différents DVD de Fox (dont la promotion de ceux à venir), celle-ci comparable à celle qu’offre Universal sur la majorité de ses sorties DVD.



Conclusion
En somme, le DVD de The Beach fait plutôt penser à une coquille vide. Riche d’une cinématographie ingénieuse et d’une photographie principale paradisiaque justement reproduites en format DVD, en plus d’une trame sonore aggressive et d’excellente qualité, The Beach demeure un scénario décousu, peu crédible et d’entrée de jeu difficile. Un emballage de grande qualité cachant un film décevant à l’histoire vide de contenu.



Qualité vidéo:
4,6/5

Qualité audio:
4,0/5

Suppléments:
2,5/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
3,4/5
Auteur: Alexandre Caron

Date de publication: 2000-07-25

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Widescreen 16:9 Toshiba TheaterWide TW40F80, Récepteur certifié THX-Ultra, THX-EX, Dolby Digital 6.1, DTS-ES Discrete Denon AVR-4802, Lecteur DVD-Audio / DVD-Video Toshiba SD-4700, enceintes PSB et central Paradigm Reference, câbles Monster Cable (calibre 12).

Le film

Titre original:
Beach, The

Année de sortie:
2000

Pays:

Genre:

Durée:
119 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
9 Scènes Effacées, vidéo, scénarimage, bandes-annonces, commentaires de Danny Boyle

Date de parution:
2000-07-25

Si vous avez aimé...