Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Stargate SG-1 (Season 7)

Critique
Synopsis/présentation
Basé sur le film Stargate (1994) de Roland Emmerich, SG-1 suit les aventures du Col. Jack O’Neill (Richard Dean Anderson), du scientifique Daniel Jackson (Michael Shanks), du Capt. Samatha Carter (Amanda Tapping) et du soldat extra-terrestre Teal’c (Christopher Judge) aux quatre coins de l’Univers. Voyageant d’une planète à l’autre à l’aide d’une «porte des étoiles», l’équipe fait la rencontre de nouvelles civilisations parfois amicales, mais souvent hostiles.

Télédiffusée une première fois en 1997, Stargate SG-1 en est rendue à sa septième saison en format DVD. À l’instar des six saisons précédentes, il est possible de se procurer un coffret réunissant tous les épisodes de cette septième année, ou bien d’acheter les cinq volumes individuellement. Voici la liste des épisodes: Fallen, Homecoming, Fragile Balance, Orpheus, Revisions, lifeboat, Enemy Mine, Space Race, Avenger 2.0, Birthright, Evolution (2 parties), Grace, Fallout, Chimera, Death Knell, Heroes (2 parties), Resurrection, Inauguration et Lost City.


Image
Cette septième saison est offerte au format d’image respecté de 1.78:1 d’après un transfert 16:9.

Le matériel source n’affiche ni parasites, ni taches quelconques. La direction artistique de cette série est très soignée, avec ses nombreux décors et effets spéciaux, et celle-ci est bien rendue par ce transfert. La définition générale de l’image est excellente, reproduisant avec précision les textures les plus subtiles. Le niveau de détails demeure élevé tout au long des épisodes. Les couleurs sont impeccablement rendues, riches et justes, n’affichant aucun débordement ou sur-saturation. Les tons de peaux demeurent constants et paraissent naturels. Le niveau des noirs (brillance) est correctement ajusté, alors que le contraste est proprement géré. Les dégradés sont, pour la plupart, fluides et sans blocages prématurés. Ceux-ci mènent à des noirs profonds et purs.

Les volumes 1 à 3 offrent près de trois heures de métrage plus les suppléments, alors que les volumes 4 et 5 atteignent près trois heures et quarante minutes. Avec autant de matériel, on déplore la présence de quelques défauts de compression. Entre autres, un certain miroitement et quelques effets de crénelage sont parfois visibles. Outre ceux-ci, les problèmes numériques demeurent mineurs.


Son
Une seule bande-son est offerte, celle-ci au format Dolby Digital 5.1 anglais. Une piste de commentaires audio peut accompagner chaque épisode. Malheureusement, aucun doublage n’est inclus.

Bien que le mixage soit au format Dolby Digital 5.1, la spatialité est peu développée et les canaux d’ambiophonie sous-exploités. Les enceintes arrières laissent entendre quelques sons, mais ceux-ci sont trop souvent en retrait par rapport aux avants. Ces derniers offrent une bonne stéréophonie et demeurent articulés. Certains moments sont plus actifs que d’autres et exploitent l’environnement sonore en conséquence, mais règle générale, le mixage est beaucoup plus axé sur les canaux avants. Les dialogues sont impeccablement rendus tout au long des épisodes et ne sont jamais masqués par des effets sonore ou par la trame sonore. Celle-ci profite à peine du potentiel du 5.1, ne laissant entendre qu’un maigre effet d’écho dans les canaux arrières. Les basses sont rendues avec fidélité et supportent adéquatement le mixage. Cependant, un usage plus soutenu des extrêmes graves aurait donné plus de profondeur au mixage.

Les seuls sous-titres sont disponibles sous la forme "Close Captions" anglais.


Suppléments/menus








Conclusion
Après sept saisons, Stargate SG-1 ne semble pas diminuer en popularité et à voir la vitesse à laquelle la MGM les offre en format DVD, tout porte à croire que ce studio s’assure que les amateurs de la série soient comblés.

Pour une série télévisée, l’aspect technique de Stargate est dans une classe à part. Alors que la plupart des studios n’offrent que du Dolby 2.0 Surround, SG-1 profite d’un mixage 5.1, bien que celui-ci soit perfectible. Le transfert vidéo est également de bonne facture, malgré les quelques défauts de compression. La présence d’une piste de commentaires audio pour chaque épisode et de différents documentaires nous offrent la chance d’en apprendre plus sur la série et sa production.


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,7/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2004-11-03

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Stargate SG-1

Année de sortie:
2003

Pays:

Genre:

Durée:
967 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
5 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.78:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais (CC)

Suppéments:
Pistes de commentaires audio et documentaires.

Date de parution:
2004-10-19

Si vous avez aimé...

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND `ID`<>4512 AND Image IS NOT NULL ORDER BY 'Texte_Parution' DESC LIMIT 0,4' at line 1