Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Chronicles of Riddick, The (Unrated Director's Cut)

Critique
Synopsis/présentation
Au cours de l'année 2000, le film Pitch Black mettait en scène une première fois le personnage de Riddick (Vin Diesel), un criminel particulièrement habile, mais dont l’histoire était peu connue. Avec The Chronicles of Riddick, ce personnage se retrouve au premier plan. Au lieu d'assurer la survie d’un petit groupe de personne, comme dans son premier film, Riddick doit maintenant aider les habitants d’une planète à repousser des envahisseurs menaçant de détruire toute trace de civilisation.

Cette édition offre le montage non censuré du réalisateur, avec environ 15 minutes de métrage additionnel. Les scènes allongées et ajoutées ne se limitent pas à quelques scènes d’action sans buts, mais développent également un peu plus le scénario.


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 2.40:1 d’après un transfert 16:9.

L’interpositif utilisé ne montre aucun parasite ou tache, l’image demeure impeccable du début à la fin. La définition générale de l’image est optimale, avec un niveau de détails impressionnant. Chaque petite subtilité, que ce soit les textures de peau, de décors ou de costumes, est rendue avec précision et de facon très réaliste. Pour une grande partie du film, les couleurs ont été altérées à la post-production. Ceci étant dit, la palette demeure en tout temps constante, et pleienement saturée. Aucun débordement n'est observable. Le niveau des noirs est correctement ajusté, alors que les contrastes demeurent bien gérés, évitant toute surbrillance. Le niveau de détails dans les parties sombres est bon, livrant des dégradés fluides et qui ne bloquent jamais. Les noirs sont d’une profondeur exemplaire et la pureté de ceux-ci n’est jamais mise en doute.

Numériquement, une seule petite ombre au tableau. Un très léger effet fantôme est visible en de rares instants, il s’agit donc d’un problème qui se limite à quelques séquences. Outre ceci, la compression est sans problèmes.

Le changement de couche survient après environ 83 minutes et 37 secondes.


Son
La seule bande sonore offerte consiste en un mixage Dolby Digital 5.1 de la version originale anglaise. Aucun doublage n’est disponible pour ce montage allongé. Il est possible d’écouter le film accompagner d’une piste de commentaires audio animée par l’auteur/réalisateur David Twohy, ainsi qu’en compagnie des acteurs Karl Urban et Alexa Davalos.

Avec un film d’action comme celui-ci, toute subtilité est mise de côté au profit d'un son extrêmement dynamique, pour ne pas dire agressif. Le champ sonore se développe activement de tous les canaux, exploitant toute la hauteur du spectre. Les transitions canaux à canaux abondent, tout comme les effets sonores localisés: déplacement de véhicules, explosions, tirs de fusils, etc.
Les dialogues ne sont évidemment pas l’aspect le plus important de ce mixage, mais ceux-ci demeurent nets et intelligibles, mis à part quelques paroles masquées par des effets sonores. La trame sonore profite également du 5.1, se déployant avec force et présence. Les basses grondent avec force et supportent adéquantement le mixage. Les extrêmes graves atteignent une profondeur abyssale et prennent souvent le pas sur le reste du mixage. Cet usage du canal .1 (LFE) donne beaucoup d’impact aux effets sonores.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont disponibles. Des sous-titres informatifs peuvent également accompagner le visionnement du film.


Suppléments/menus








Conclusion
The Chronicles of Riddick n’est certainement pas un film qu’on peut qualifier de brillant ou d’original. De plus, cette suite est loin d’être à la hauteur du premier opus. Il s’agit ici d'un simple film d’action capitalisant sur le nom de Vin Diesel.

Techniquement, c’est un produit d'un bon niveau que nous offre Universal. Le rendu final de l'image est excellent. Le mixage sonore, agressif et bruyant, plaira aux amateurs du genre, mais agacera ceux qui préfère des mixages plus subtils et travaillés. Les suppléments sont informatifs, permettant d’en apprendre plus sur le film et l'univers de Riddick.


Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
4,0/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
4,0/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2004-11-23

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Chronicles of Riddick, The

Année de sortie:
2004

Pays:

Genre:

Durée:
135 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.40:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, documentaires, scènes inédites, sous-titres informatifs, démo XBox et bandes-annonces.

Date de parution:
2004-11-16

Si vous avez aimé...

You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND `ID`<>4483 AND Image IS NOT NULL ORDER BY 'Texte_Parution' DESC LIMIT 0,4' at line 1