Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Walking Tall

Critique
Synopsis/présentation
Après huit années dans l’armée, le sergent Chris Vaughn (The Rock) revient dans son village natal seulement pour réaliser que les choses ont grandement changé: La vieille usine a fermé ses portes, un casino a été bâti et la drogue est omniprésente dans les rues. Constatant l'incapacité d'autorités corrompues Vaughn décide de prendre les choses en main et de servir la justice à sa façon. Muni d’un madrier de quatre pieds de long, il rétablira l'ordre...

Cette histoire, basée sur des faits réels survenus au Tennessee, a été adaptée au grand écran pour la première fois entre 1975 et 1979 sous la forme d’une trilogie. Puis, en série télévisée en 1981. Maintenant, c’est au tour de Dwayne «The Rock» Johnson d’interpréter le rôle principal. Bien qu’on lui assigne un personnage plus dramatique qu’à l’habitude, la performance de Dwayne «The Rock» Johnson est surtout axée sur les scènes d'action. Son meilleur ami, incarné par Johnny Knoxville, contre-balance le sérieux du personnage principal en offrant un protagoniste humoristique.


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 2.35:1 d’après un transfert 16:9

Tout comme d'autres récents transferts, aucun parasite (taches, rayures, points) n’est visible. L’interpositif utilisé est de tout premier ordre. La définition générale de l'image est optimale: les textures sont superbement rendues et le niveau de détails plus que satisfaisant. Les couleurs sont impeccablement reproduites et l'étalonnage constant. La palette est riche et pleinement saturée, sans débordement. Les verts et rouges ont un impact particulièrement étonnant. Les tons de peau paraissent naturels et justes. Le niveau des noirs est correctement ajusté, mais le contraste semble un peu trop accentué par moments. À ces moments, un léger effet d'hyperluminosité est notable. Les dégradés sont fluides et ne bloquent jamais prématurément. Les noirs sont profonds et purs.

Afin de faussement augmenter la précision de l’image, une sur-accentuation des contours à été appliqué, un peu trop par contre. Il en résulte un effet d'halo parfois visible dans les hauts-contraste.

Le changement de couche, très bien placé, survient environ 55 minutes et neuf secondes.


Son
Trois bandes sonores sont offertes: La version originale anglaise au format Dolby Digital 5.1 et les doublages français et espagnol en Dolby 2.0 Surround. Une piste de commentaires audio animée par The Rock est également disponible. Une seconde piste permet d’entendre le réalisteur Kevin Bray et quelques animateurs.

La dynamique du mixage anglais (Dolby Digital 5.1) est d'un bon niveau et, bien sûr, plus évidente au cours des nombreuses scènes d'action qui ponctuent ce film. Pour ces scènes le champ sonore se déploie de tous les canaux et devient enveloppant. Quelques transitions canaux à canaux sont audibles, appuyant justement l'action vue. Les canaux d’ambiophonie offrent quelques sons d’ambiance, ainsi que plusieurs effets sonores localisés. L'espace sonore avant est articulé et cohérent, à défaut d'avoir le raffinement des meilleurs mixages. Les dialogues, émanant essentiellement des enceintes avant, sont naturels, nets et toujours intelligibles. Jamais les dialogues ne se perdent sous les nombreux effets sonores, même lors des scènes d'action.
La trame sonore profite à fond du potentiel du 5.1 en se déployant de tous les canaux. Les basses sont fidèlement rendues, mais les extrêmes graves n’ont peut-être pas tout l’impact et la profondeur espérés.

Des sous-titres anglais, français, espagnols, mandarins et cantonais sont disponibles.


Suppléments/menus








Conclusion
Comme plusieurs avant lui, The Rock tente de laisser son image de dur à cuir de côté le temps de quelques scènes dramatiques, question de montrer ses multiples talents (!). Son rôle dans Walking Tall n’est pas sans rappeler celui de Vin Diesel dans A Man Apart. Maintenant, si seulement Dwayne «The Rock» Johnson pouvait s’affranchir de la WWE, sa carrière hollywoodienne pourrait peut-être prendre un certain essort....

L’édition offerte par la MGM est de qualité. L’image montre quelques petits problèmes, mais rien qui ne nuit à l'appréciation générale du film. Le mixage aurait gagné en impact si un usage plus soutenu des canaux arrières avait été fait lors des séquences plus axés sur les dialogues.

Les suppléments sont nombreux et divertissants.


Qualité vidéo:
3,9/5

Qualité audio:
3,7/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2004-09-07

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Walking Tall

Année de sortie:
2004

Pays:

Genre:

Durée:
85 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby 2.0 Surround
Espagnole Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol
Mandarin
Cantonais

Suppéments:
Deux pistes de commentaires audio, documentaire sur les cascades, scènes inédites, fin alternative, bêtisier, galerie d'images et bandes-annonces

Date de parution:
2004-09-28

Si vous avez aimé...