Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Resident Evil (Deluxe Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Basé sur la très populaire franchise de jeux vidéo Resident Evil, cette adaptation situe l'action dans un centre de recherche pharmaceutique où, accidentellement, un virus est libéré. Tous les scientifiques qui y travaillent sont maintenant transformés en zombies et un groupe de commandos est envoyé sur les lieux pour éliminer toute menace. Tous les dangers ne se limitent pas aux morts vivants: l’ordinateur central utilise tous les systèmes de défense à sa disposition pour protèger les lieux...

La réalisation de ce film est assurée par Paul W.S. Anderson.


Image
Le film est présenté au format respecté de 1.85:1 d'après un transfert 16:9, qui semble être le même que celui offert avec la toute première édition DVD de ce film, ce qui est loin d’être un défaut.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce transfert rend pleinement justice au travail du directeur photo. Évidemment, l'interpositif utilisé pour ce transfert est de qualité optimale et n'est entaché par aucune anomalie quelle qu'elle soit. Il y a bel et bien présence de grain, mais il s'agit là d'un effet de style recherché. La définition est excellente et laisse pleinement voir les détails et les textures. La netteté est parfaite, il n'y a aucun manque de piqué à déplorer. Le rendu et l'étalonnage des couleurs est impeccable, bien que celles-ci soit hautement stylisées. La balance de couleur alterne entre des teintes riches et éclatées à un rendu sobre et presque dé-saturée. La brillance et les contrastes sont tout deux constants et adéquatement gérés. Les parties sombres, qui marquent la majorité du film, sont généralement bien dégradées, rares sont les plans qui bloquent. Quant aux noirs, ils sont toujours pures et profonds, pratiquement exempt de tout fourmillement.

Autre point positif de ce transfert, la sur-accentuation des contours a été réduite au minimum. De plus, il n'y a aucun défaut majeur de compression à déplorer.


Son
Cette édition offre trois mixages Dolby Digital 5.1, soit un en anglais, en français et en portugais, et un mixage Dolby 2.0 Surround espagnole. Deux pistes de commentaire audio sont également disponibles.

À l'instar du transfert vidéo, ces mixages sont d'une qualité tout à fait étonnante. Mais attention, il ne s'agit pas d'un mixage où règne la subtilité ! Les mixeurs ont au contraire misé sur un maximum d'effets tapageurs et agressifs pour procurer une expérience des plus étourdissante ! Le dynamisme est absolument percutant tandis que la spatialité est étonnamment ample et enveloppante. L'intégration des éléments sonores, grâce à une séparation des canaux fluide et subtile, est tout à fait impeccable. La trame sonore est fidèlement mixé avec beaucoup d'énergie et d'agressivité, sans pour autant qu'elle ne devienne trop envahissante. Les dialogues sont toujours nets et parfaitement intelligibles. Les canaux d'ambiophonies sont judicieusement employés pour créer l'atmosphère (effets sonores ambiants ou déploiement de la trame-sonore), mais surtout pour nous en mettre plein les oreilles lors des scènes d'action. Nous sommes alors bombardé d'effets sonores localisés ainsi que de transitions de canaux étourdissantes et très efficaces. Les basses sont profondes et bien intégrés tout au long du film. Le canal .1 (LFE) roule à plein régime du début à la fin, y allant de basses profondes souvent en deçà des 25Hz.

Notons que le doublage français offert est le même que celui de l’édition précédente, donc produit en Europe. Le doublage québécois paru en salles n’est donc toujours pas disponible en DVD.

Des sous-titres anglais, français, portugais et espagnols sont également offerts avec cette édition.


Suppléments/menus








Conclusion
Une ré-édition comme celle-ci, coïncidant avec la sortie en salles de la suite, prouve hors de tout doute que Columbia Tristar avait comme seul but de promouvoir Resident Evil: Apocalypse dont la sortie est annoncées en salle pour septembre 2004. Le transfert est identique à celui de la première édition, ce qui est une très bonne nouvelle. Côté sonore, des doublages espagnols et portugais ont été ajoutés, mais le doublage français n’a pas été remplacé par celui réalisé au Québec. Les nouveaux suppléments sont peu nombreux et consistent entre autres d’une seconde piste de commentaires audio et de quelques courts documentaires. Un achat à considérer si vous ne possédez pas déjà la première édition.


Qualité vidéo:
4,1/5

Qualité audio:
4,2/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
4,0/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2004-09-27

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Resident Evil

Année de sortie:
2002

Pays:

Genre:

Durée:
101 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Columbia Tristar

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1
Portugaise Dolby Digital 5.1
Espagnole Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Français
Portugais
Espagnol

Suppéments:
Deux pistes de commentaires audio, scènes inédites incluant une fin alternative, courts documentaires, filmographies et bandes-annonces.

Date de parution:
2004-09-07

Si vous avez aimé...