Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

King Kong Lives

Critique
Synopsis/présentation
Le film reprend l’histoire la où la production e 1976 finissait, c'est-à-dire sur le toit du World Trade Center. King Kong est criblé de balles et tombe vers une mort certaine.
C’est avec surprise que nous apprenons que l’immense gorille est encore vivant (mais dans le coma) et que, dix ans plus tard, des scientifiques le maintiennent en vie artificiellement. Malheureusement, son état se détériore et le seul moyen d’assurer sa survie est d’installer un cœur robotisé. Pour cette opération, le gorille aura besoin d’une transfusion sanguine. Comble de hasard (!), un gigantesque gorille femelle est découvert sur une île déserte. Après l’opération, King Kong et Lady Kong tombent amoureux l’un de l’autre et s’enfuient. Afin de les protéger, la chirurgienne Amy Franklin (Linda Hamilton) et l’aventurier Hank Mitchell (Brian Kerwin) partent à leur recherche...


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 2.35:1 d’après un transfert 16:9.

Le matériel source utilisé pour la production de ce transfert a de toute évidence subit un nettoyage. Des parasites (égratignures, points et autres marques) sont encore visibles, mais les dégâts sont limités. La définition générale de l’image est excellente, ce qui est surprenant pour un film de 18 ans. Les textures sont correctement rendues, mais la précision varie d’un plan à l’autre. Le niveau de détails est bon, mais sans plus. Les couleurs sont correctement reproduites, bien que très légèrement délavée, ce qui est négligeable. Les tons de peaux conservent tout leur naturel. Le niveau des noirs est correctement ajusté, mais le contraste sur-accentué prouve qu'on a compensé pour l’âge du matériel source. Certains dégradés tendent à bloquer un peu trop vite, limitant le niveau de détails dans les parties sombres. Les noirs n’ont malheureusement pas toute la profondeur voulue, mais leur pureté est indéniable (aucun effet fantôme).

La partie numérique de ce transfert est de bonne qualité. Aucun halo, fourmillement ou autre défaut majeur de compression n’est observable.


Son
Deux bandes sonores anglaises sont offertes, l’une au format Dolby Digital 5.1 et l’autre au format Dolby 2.0 Stéréo. Malgré l’existence d’un doublage français, celui-ci n’est pas inclus avec cette édition.

Vu l’âge de l’enregistrement original, il n’est pas surprenant de constater que le re-mixage produit ici n’a pas tout le dynamisme sonore des récentes productions. La spatialité est peu développée et la présence plus ou moins convaincantes. Les canaux d’ambiophonies ne reproduisent que quelques rares sons d’ambiance et, par moments, la trame sonore, mais le tout demeure généralement en retrait. Le champ sonore avant est à peine articulé, surchargeant le canal central. Quelques sons émananent des canaux gauche et droit, mais ce remixage manque d'ouverture. Les dialogues sont nets et intelligibles, avec seulement quelques défauts de captation. Aussi, un manque de précision lors de la post-synchronisation (ADR) est notable à deux ou trois moments. Les basses sont adéquatement rendues, alors que les extrêmes graves (LFE, canal .1) donnent un peu de vigeur au remixage, ce qui rend plus convainquant certains des effets sonores (les rugissements des deux gorilles par exemple).

Seuls des sous-titres anglais sont disponibles.


Suppléments/menus







Conclusion
La version de King Kong de 1976 ne peut tout simplement pas être comparé au chef-d’œuvre qu’est la version de 1933. King Kong Lives débute à la fin du film de 1976 et tourne l’histoire de ce terrifiant gorille au ridicule. Ainsi, au lieu de se battre contre des créatures exotiques sur une île lointaine ou de dévaster New York, King Kong passe le plus clair de son temps à chercher et charmer sa Lady Kong... décevant, pour ne pas dire pathétique.

Pour un titre catalogue, on ne s’attendait à rien de moins. L’image a été adéquatement restaurée, dans les mesures du possible évidemment. Par contre, le remixage sonore déçoit et ne tire pas le plein potentiel du 5.1. Aucun supplément ne complète cette édition, pas même une maigre bande-annonce.


Qualité vidéo:
3,6/5

Qualité audio:
3,2/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,4/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2004-09-01

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
King Kong Lives

Année de sortie:
1986

Pays:

Genre:

Durée:
105 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:
Anglais

Suppéments:
Aucun

Date de parution:
2004-09-07

Si vous avez aimé...