Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Alamo, The

Critique
Synopsis/présentation
Situé au Texas, près du territoire mexicain, The Alamo a été bâti comme mission pour les religieux, mais vu les nombreux conflits entre Mexicains et Texans, il s’agissait d’un point stratégique que les deux parties souhaitaient contrôler. À l’intérieur de ce fort, William Travis (Patric Wilson), James Bowie (Jason Patric) et Davy Crockett (Billy Bob Thornton) sont à la tête d’environ 200 hommes protégeant The Alamo de ses attaquants, en attendant les renforts dirigés par Sam Houston (Dennis Quaid).

Comme toutes les reconstitutions historiques américaines, The Alamo présente une vision extrêmement partisane des ces événements survenus en 1836. Les Mexicains sont stéréotypés et ne montrent que l’aspect tyrannique de son chef, Santa Anna (Emilio Echevarría). Du côté texan, le patriotisme et la bravoure règnent, les combattants voulant sacrifier leur vie pour la liberté…


Image
Le film est offert au format d’image original de 2.35:1 d’après un transfert 16:9. Une version recadrée (1.33:1, transfert 4:3) est disponible séparément.

L’interpositif utilisé est propre et absent de tout parasite. La définition générale est bonne, mais sans plus. Certains plans paraissent plus doux que d’autres. Le niveau de détails s’en voit affecter, tout comme le rendu des textures qui parfois manque de finesse. Cependant, ce problème est relativement mineur, puisqu’il n’affecte que les plans d’ensemble. Les gros plans demeurent correctement (et logiquement) détaillés. La palette de couleur, où dominent les teintes d'orangée et d'or, est rendue sans débordement ou sur-saturation. L'étalonnage des couleurs ne varie pas. Les tons de peau ont une apparence naturel. Le niveau de noir (brillance) est correctement ajusté, alors que la gestion des contrastes ne posent aucun problème. Notons qu’aucune surbrillance n’est visible, ce qui aurait pu être un problème ici considérant le style photographique. Les dégradés sont fluides, mais bloquent à quelques occasions, limitant le niveau de détails dans les parties sombres. Les noirs sont profonds et purs.

À l’instar des autres récentes parutions DVD de Touchstone, le transfert produit ici est affligé par quelques défauts numériques. Le plus prohéminent est hors de tout doute un effet d'halo causé par une sur-accentuation des contours trop poussée.


Son
Deux bandes sonores sont disponibles: La première consiste en la version originale anglaise mixée au format Dolby Digital 5.1, alors que la seconde est un doublage québécois offert au même format. Bien que non mentionné sur la pochette, une piste de commentaires audio est disponible, celle-ci animée par le conseiller historique Steven L. Hardin et le conseiller militaire Allan Huffines.

Sans être de référence, le mixage produit pour ce film est d'un bon niveau. L’environnement sonore se déploie pleinement, assurant une bonne dynamique et une spatialité bien développée. Les canaux d’ambiophonie laissent percevoir de nombreux effets localisés, ainsi que plusieurs transitions canaux à canaux. La trame sonore et des sons d’ambiance sont également audibles des enceintes arrières. Les scènes de batailles sont particulièrement actives, mais le mixage demeure articulé même durant les moments plus calmes. Ceci permet aux dialogues de demeurer nets et parfaitement intelligibles pour toute la durée du métrage. La trame sonore profite également de tous les avantages de ce mixage multi-canal. Les basses sont fidèlement rendues, donnant une solide base à la bande sonore. L'usgae du canal .1 (LFE) est soutenu, en particulier lors des combats.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont disponibles. De plus, avec la sélection du doublage français, des sous-titres apparaissent afin de traduire les écriteaux (dates et lieux) et les sous-titres des dialogues espagnols, ceux-ci étant brûlés sur l’image.


Suppléments/menus








Conclusion
The Alamo a donné un dur coup à Touchstone (lire Disney). Avec son budget estimé à 95 Millions de dollars US, on s’attendait à un film épique et mémorable. Tel ne fut pas le cas: au moment de quitter les salles de cinéma nord-américaines, le film avait accumulé moins de 23 Millions de dollars US, un échec lamentable. Pas surprenant que dans certains pays (comme la France) The Alamo fasse l'objet d'une sortie directe en vidéo.

Techniquement, voici une édition qui a ses hauts et ses bas. L’image montre quelques défauts, bien qu'ils soient mineurs, ceux-ci sont tout de même notables. Par contre, on ne peut strictement rien reprocher au mixage sonore. Côté suppléments, plusieurs segments sont offerts, traitant à la fois de la production du film que de l'histoire.


Qualité vidéo:
3,7/5

Qualité audio:
4,2/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,9/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2004-10-05

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Alamo, The

Année de sortie:
2004

Pays:

Genre:

Durée:
137 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Buena Vista

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Oui

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1 EX*
Française Dolby Digital 5.1 EX*

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, documetnaires, scènes inédites et bandes-annonces

Date de parution:
2004-09-28

Si vous avez aimé...