Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Two Lovers

Critique
Synopsis/présentation
Leonard est un jeune homme qui habite depuis peu chez ses parents. Ces derniers lui présente une jeune femme, Sandra, qui est la fille d’un couple d’amis. Les deux découvrent qu’ils ont des atomes crochus et qu’ils se plaisent, ce qui réjouit naturellement les parents de chacun d’eux. Mais lorsque Leonard fait la rencontre de sa nouvelle voisine Michelle pour qui il s’éprend éperdument et passionnément, cela vient basculer les plans préétablis avec Sandra. Car Michelle est elle-même follement amoureuse d’un autre homme marié et veut que sa relation Leonard reste purement amicale. Le jeune homme n’entend cependant pas laisser tomber Michelle aussi facilement, ni encore moins Sandra avec qui il s’engage de plus en plus …


Image
Le film est disponible au format d’image respectée de 2.40:1) d’après un transfert 16:9.

Le transfert d’image est très bien. Le matériel source a été conservé dans un très bel état puisque nous apercevons un grain cinématographique agréable à l’œil. Les détails et les textures sont ainsi parfaitement reproduits. Le rendu des couleurs est aussi excellent. La photographie froide et sombre est parfaitement rendue grâce à des couleurs justes, précises et riches. Les tons de peaux sont constants et naturels. Le niveau de noirs est parfaitement géré évitant tout effet de surbrillance. Les dégradés sont aussi bien reproduits faisant preuve de fluidité et de précision et menant ainsi à d’élégantes parties sombres (qui sont tout de même très présentes dans le film). Des noirs faisant preuve de pureté et d’intensité complètent ce très beau transfert.

Par contre, des signes de compression (fourmillement) sont souvent perceptibles. Rien de très agaçant sur un téléviseur normal, mais sur un écran HD, cela peut déranger.


Son
Trois bandes sons sont disponibles sur cette édition : deux au format Dolby Digital 5.1, la première en version originale anglaise et l’autre en version française; et une au format Dolby Surround 2.0 en version anglaise.

Le mixage anglais 5.1 reproduit fidèlement l’univers sonore du film qui pourrait être caractérisé de très intimiste. Composée en très grande majorité par des dialogues, la bande son fait preuve d’une présence convenue et d’un dynamisme très approprié pour le genre de film présenté ici. L’environnement sonore est aussi exploité dans cette même direction, c’est-à-dire que les ouvertures frontale et latérale expriment la très grande majorité des éléments sonores alors que les enceintes arrière agissent exclusivement ou presque à des fins d’ambiance. Cela apporte une certaine profondeur au mixage néanmoins. Par contre, les effets d’ambiophonie se veulent rares, mais très réussis. Les dialogues, élément prédominant de ce mixage, sont parfaitement et constamment intelligibles. La trame sonore très sobre est intégrée avec subtilité au mixage. Les basses fréquences grondent à quelques reprises seulement (quelques scènes extérieures ou encore durant la scène du bar) et servent exclusivement à mieux supporter les ambiances ou encore la trame sonore (dans le cas de la scène du bar). Inutile donc de mentionner que la sollicitation du canal d’extrêmes graves est complètement anecdotique.

Des sous-titres français sont disponibles.


Suppléments/menus








Conclusion
Après avoir convaincu de son talent avec le genre policier dans We Own the Night, le réalisateur James Gray plonge ici au cœur du drame intimiste prouvant ainsi sa versatilité, mais aussi sa grande sensibilité en tant que metteur en scène et son impeccable direction d’acteur qui a permis à Joaquim Phoenix de faire de ce rôle un de ses plus mémorables en carrière. Malgré cela, Two Lovers est film pessimiste, certes, terrible, on n’en doute point (le dénouement), habité d’une douce mélancolie et d’une puissance dramatique qui en font certainement un des drames conjugaux du cinéma américain les plus recommandables des dernières années.

L’édition techniquement d’Alliance est ici techniquement en déca des normes auquel le studio nous a si souvent habitué. Rien de désastreux, bien entendu, mais le transfert vidéo aurait pu être perfectible d’un point de vue numérique (les signes de compression). Par contre, le mixage 5.1 reproduit fidèlement et élégamment l’univers sonore intime et sobre du film. On accueillera aussi chaleureusement les suppléments, notamment la piste de commentaire audio du réalisateur James Gray ainsi que les quelques scènes supprimées qui, à défaut d’être nécessaires, se laissent regarder avec un certain plaisir. Une belle édition, donc, malgré tout.


Qualité vidéo:
3,5/5

Qualité audio:
3,4/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,4/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2009-09-10

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur LG 37LG30, Lecteur Blu-Ray Sony (BDPS350), Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Two Lovers

Année de sortie:
2009

Pays:

Genre:

Durée:
109 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Alliance Vivafilm

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.40:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Français

Suppéments:
Piste de commentaires audio, documentaire sur les coulisses du tournage, scènes supprimées, segment promotionnel, galerie de photos

Date de parution:
2009-07-14

Si vous avez aimé...