Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Cooler, The

Critique
Synopsis/présentation
Bernie Lootz (William H. Macy) est l'homme le plus pathétique et malchanceux de Las Vegas. Sa malchance est si contagieuse que peu importe qui à le malheur d’entrer en contact avec lui se voit affliger du même sort que lui. C'est pour cette raison que Bernie travaille comme « cooler » dans un casino, où il a le mandat de renverser la chance des gagnants et ainsi provoquer leurs pertes… Mais lorsque Bernie tombe amoureux d’une collègue de travail et qu’il découvre enfin le bonheur, son « pouvoir » commencera à s’estomper et les gagnants se feront de plus en plus nombreux au casino. Le vil patron de Bernie n’entendra pas laisser son employé filer le parfait bonheur si cela représente pour lui des pertes financières…

Le réalisateur Wayne Kramer signe ici un premier long-métrage assez surprendant. Le récit, qu'il a co-écrit, est somme toute original et rafraîchissant, tandis que sa mise en scène apparaît très efficace malgré quelques maladresses. Il a également eu la chance d’être entourée d’une excellente équipe de comédien, particulièrement Alec Baldwin qui fut récompensé d’une nomination aux Oscars pour ce rôle.


Image
The Cooler est offert au format respecté de 2.35:1 (et non pas 1.85:1 comme le prétend la pochette) et d’après un transfert 16:9 de très bonne qualité.

De bon niveau, la définition présente une image presque toujours nette et précise. Les détails et textures sont généralement reproduits dans leurs moindres subtilités, exception faite de quelques plans qui souffrent de manque de piqué apparant. Étrange... Vous remarquerez également que l’image n’apparaît pas toujours au foyer, ce qui semble d’ailleurs être un effet de style volontaire. Dans ces occasions, les détails n’ont évidemment pas toute la précision voulue, mais il faut se rappeler qu’il ne s’agit pas d’un défaut imputable au transfert. Le rendu des couleurs est également excellent. La photographie très stylisée (et très réussie) résulte en des couleurs très crues dominées par des teintes chaudes. La naturalité est difficilement critiquable, mais nous pouvons affirmer sans aucun doute que la restitution est exemplaire. Les couleurs sont riches et parfaitement bien saturées. Il n’y a aucun débordement à déplorer. Un éclairage au tungstène semble par ailleurs avoir été employé pour éclairer les personnages dans les scènes du casino, ce qui se traduit par des teintes de peau très orangées. Le résultat n’est pas très naturel, mais certainement est-il très beau visuellement. Le niveau des noirs est bien ajusté et constant, tandis que le contraste est bien géré. Les noirs sont généralement nets et profonds et seuls quelques plans souffrent de la présence d’un léger fourmillement. Les parties sombres sont bien détaillées et présentes des dégradés subtils et précis.

L’interpositif employé pour le transfert était visiblement dans un excellent état, quoique imparfait. De subtils points blancs faisant une apparition sporadique représentent la seule anomalie. La compression et la numérisation du transfert sont irréprochables et ne trahissent aucun défaut quel qu’il soit. La sur-accentuation des contours n’est pas un problème dans ce transfert.


Son
Seules deux bandes-son anglaises (Dolby Digital 5.1 / 2.0 Surround) sont offertes avec cette édition, ainsi que deux pistes de commentaires audio et la trame-sonore isolée et mixée en Dolby Digital 5.1. Non, vous avez bien lu, il n’y a pas de doublage français sur cette édition. Ni même de sous-titres, ceux-ci étant en anglais et en espagnols seulement.

Le mixage multi-canal anglais en étonnant de par sa subtilité et la précision. Mentionnons tout d’abord que la dynamique est excellente et que la présence est de très bon niveau. Le champ-sonore, qui présente une belle profondeur, se déploie intelligemment à travers tous les canaux disponibles pour créer un environnement vivant et très immersif. Les éléments sonores y sont positionnés avec précision, subtilité et sans aucune bavure. Les canaux d’ambiophonies sont constamment sollicités pour à la fois créer l’ambiance ou pour ajouter beaucoup de vigueur à l’ensemble à l’aide d’effets localisés assez efficaces. Le mixage ne manque pas d’effets directionnels (avants-arrières ou stéréophoniques) très réussis. Les dialogues sont toujours naturels et intelligibles. L’élément sonore qui a profité de la plus grande attention lors de son intégration est certainement la trame-sonore. Composée d’orchestrations classiques et de musique jazz, la musique représente l’un des point fort du film, et les artisans derrières ce mixage lui ont réservé un traitement privilégié. Sa présence, sa profondeur ainsi que la précision de l’intégration sont irréprochables. La fidélité sonore est également digne de mention.

Les basses sont omniprésentes et donnent toutes la profondeur voulue aux effets sonores ainsi qu’à la musique. Le canal .1 (LFE) n’est pas particulièrement agressif mais il appui aux moments opportuns l’action à l’écran.


Suppléments/menus








Conclusion
N’eut été de la nomination d’Alec Baldwin au titre de meilleure acteur de soutient à la dernière cérémonie des Oscars, The Cooler serait probablement passé inaperçu. Ce qui aurait été bien dommage, considérant les nombreuses qualités du film.

Espérons que cette nouvelle parution DVD, avec sa très belle qualité d’image et son splendide mixage sonore, sauront apporter au film l’auditoire qu’il mérite. Dommage que les suppléments soient si peu nombreux, mais notons à tout le moins que leur qualité (particulièrement le documentaire) compensent un peu pour cette lacune.


Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
4,2/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
4,0/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2004-05-20

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Cooler, The

Année de sortie:
2003

Pays:

Genre:

Durée:
102 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Lion's Gate (Canada)

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
2 pistes de commentaires audio, documentaire, comparaisons de scénarimages et trame-sonore isolée.

Date de parution:
2004-04-27

Si vous avez aimé...