Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Days of Thunder

Critique
Synopsis/présentation
Quand un jeune pilote téméraire nommé Cole Trickle (Tom Cruise) perd son volant en Formule Indy, il se tourne vers le Nascar. Bien qu’un homme d’affaires (Randy Quaid) décide de le mettre à l’essai pour relancer son écurie, le chef d’équipe (Robert Duvall) le considère trop jeune et inexpérimenté. Cependant, la volonté de Cole n’a pas d’égale et il fait tout en son pouvoir pour apprendre les subtilités du métier. En gagnant de l’expérience et des points au classement, il développe une rivalité avec le meneur, Rowdy Burns (Michael Rooker). Cette rivalité devient si intense, qu’elle pourrait lui coûter sa vie.

Produit par le duo Don Simpson/Jerry Bruckheimer, Days of Thunder brille par un patriotisme éxacerbé et sa glorification d'un des passe-temps préféré des américains. La trame sonore de Hans Zimmer est évidemment fidèle à sa réputation. Collaborateur régulier de Bruckheimer, Tony Scott assure ici la réalisation et réussit même à rendre intéressant un sport qui ne fait que tourner en rond...


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 2.35:1 à une résolution native de 1080p.

Dans les dix-neuf ans qui se sont écoulés depuis la parution en salle de Days of Thunder, les procédés de numérisation et de restauration ont évolué de façon à corriger les effets du passage du temps. Comment se fait-il alors que pour un film de cette envergure, l’image ne soit pas mieux rendue? Dès les premiers instants du film, l’image est parsemée de points noirs et d’égratignures. Ceux-ci sont particulièrement évidents sur le fond uni d’un magnifique levé de soleil. Bien que ces défauts semblent diminuer au courant du film, un grain demeure visible, voire même dérangeant. La définition générale de l’image est très inégale d’une scène à l’autre. Certes, certains plans offrent un flou artistique, mais l’image offre parfois une douceur difficile à expliquer. Considérant l’incroyable quantité d’information que peut offrir un peloton de voiture de Nascar (numéros, commanditaires, couleurs, logos, …), le spectateur doit souvent se contenter d’un niveau de détails décevant et un manque flagrant de précision. La palette est relativement bien reproduite, mais là encore, le transfert semble inégal. Les couleurs vives et pures des voitures de Nascar sont affichées dans toute leur splendeur, mais ces attributs disparaissent dès que les personnages se transportent à l’intérieur, où les couleurs paraissent ternes. Les dégradés ont la fâcheuse tendance à bloquer prématurément, ce qui réduit inévitablement le niveau de détails dans les parties sombres. Finalement, les noirs souffrent souvent d’un manque de profondeur et d’une pureté douteuse.

Nous aimerions dire que l’aspect numérique du transfert est impeccable, mais tel n’est pas le cas. Outre un halo visible à l’occasion, d’autres traces de compression viennent entacher l’image. Le tout donne au film une apparence artificielle.


Son
La version originale anglaise est offerte au format Dolby 5.1 TrueHD, alors que les doublages français et espagnol sont du type Dolby Digital 5.1 standard. Aucune piste de commentaires audio n’accompagne le film.

Alors que le transfert vidéo déçoit beaucoup, le mixage sonore est de meilleure facture, bien qu’il ne satisfasse pas complètement aux attentes. L’environnement sonore est relativement bien exploité, mais le dynamisme est parfois remis en doute. Avec un film d’action comme celui-ci, on s’attend à ce que les bruits de voitures se déploient de toutes les enceintes. Certes, quelques scènes laissent entendre des effets sonores depuis les canaux arrière, mias ils manquent de précisions. Le champ sonore avant est grandement mis à contribution, avec une stéréophonie parfois bien exploitée. Les dialogues sont toujours nets et intelligibles, sans problèmes de captation ou de numérisation. Mêmes les paroles échangées par micro demeurent parfaitement audibles. La très dynamique trame sonore de Hans Zimmer profite à fond du mixage 5.1 en se faisant entendre de tous les canaux. Règle générale, sa musique a souvent le dessus sur les effets sonores, mais ne tend pas à empiéter sur les dialogues. Nul besoin de dire que les séquences de course, lors desquelles les bruits de moteur se marient avec la trame sonore de Zimmer, peuvent devenir particulièrement tapageuses. Les basses se doivent d’être à la hauteur du mixage, mais les extrêmes graves (LFE, canal .1) sont souvent mis à contribution, ne serait-ce que pour le ronronnement des moteurs.

Des sous-titres anglais, français, espagnols et portugais sont disponibles.


Suppléments/menus
-



Conclusion
Après le succès de Top Gun (1986), on aurait pu croire que le succès de Days of Thunder était assuré. Malheureusement, les gens ont rapidement compris qu’il s’agissait en réalité du même film ! Effectivement, remplaçons les avions de chasse de Top Gun pour des voitures de Nascar et vous obtenez Days of Thunder: Mêmes producteurs, réalisateur, acteur principal, … La cinématographie et la structure du scénario sont également très ressemblantes (le sous-estimé gagne, l’ennemi devient ami, une romance tumultueuse, …).

Avec la visibilité qu’obtient Tom Cruise à l’heure actuelle, il est surprenant que Paramount n’ait pas pris les mesures nécessaires pour mettre sur le marché une édition Blu-ray digne de ce nom. L’image est franchement décevante, alors que pratiquement aucune restauration ne semble avoir été faite. Le mixage est correct, satisfaisant minimalement aux attentes pour ce type de film. Au point de vue des suppléments… en fait, du supplément: une bande-annonce.


Qualité vidéo:
3,5/5

Qualité audio:
3,9/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2009-01-27

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Hitachi 51F500, Récepteur Denon AVR-487, Enceintes Denon SYS-57HT, Lecteur Blu ray Playstation3

Le film

Titre original:
Days of Thunder

Année de sortie:
1990

Pays:

Genre:

Durée:
107 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Paramount

Produit:
Blu-ray

Nombre de disque:
1 BD-25

Format d'image:
2.20:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby TrueHD 5.1
Espagnole Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol
Portugais

Suppéments:
Bande-annonce

Date de parution:
2008-12-30

Si vous avez aimé...