Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Apocalypse Now Redux

Critique
Synopsis/présentation
Après le succès de The Godfather, Francis Ford Coppola prend un très grand risque cinématographique et financier. Son Apocalypse Now lui demande près de 6 années de travail. Ce film aurait pu le ruiner, mais il en fut tout autrement: il remporte la Palme d'or à Cannes, en plus de deux Oscars. Plusieurs considèrent cette oeuvre comme son chef-d'oeuvre.
Apocalypse Now raconte l'histoire du capitaine Willard (Martin Sheen), mandaté par ses supérieurs pour tuer un officier américain nommé Kurtz (Marlon Brando) jugé fou par l'état major. Willard atteint son but aux termes d'un périple à travers la guerre dans toute son horrifiante réalité. Cette expérience le transforme à jamais.
Coppola était insatisfait du montage final de son film et a changé trois fois la fin du film. Pour la première à Cannes, Willard tuait Kurtz et devenait le maître. Dans la version 70 mm américaine, le film se terminait par l'assassinat de Kurtz et le départ de Willard, mais ce dernier refusait de communiquer avec ses supérieurs. La fin de la version 35 mm est la plus connue, c'est celle où Willard tue Kurtz et alerte l'armée qui bombarde ensuite le repère de Kurtz.
Aujourd'hui, Coppola nous propose Apocalypse Now Redux. Il s'agit d'une nouvelle version remontée et enrichie de 49 minutes de scènes inédites. Les modifications sont majeures: des scènes entières changent de place dans le récit. Les cinéphiles qui connaissent bien la version 1979 ne resteront pas indifférents aux modifications apportées au montage.
On retrouve 14 scènes ajoutées qui ne sont toutefois toutes d'égal intérêt. Deux scènes sont particulièrement importantes : celle de l'hôpital de campagne où sont réfugiées les playmates du spectacle et celle de la plantation française. Ces scènes accentuent le caractère démentiel et anachronique de cette odyssée à travers l'enfer.
La fin retenue est celle de la version 70 mm où Willard tue Kurtz et quitte le repère sans communiquer avec l'armée. Cette fin est beaucoup plus critique que celle de la version 35 mm. Le refus de Willard de communiquer les résultats de sa mission symbolise sa rébellion face à l'autorité.
Apocalypse Now ne laisse personne indifférent. Pour certains, il s'agit d'un film anti-militariste, pour d'autres, il est pro-militariste. Sans vouloir trancher la question, une chose est sûre : les Vietnamiens y ont un rôle de figuration. Ce film n'est pas une oeuvre traitant de la guerre du Viet Nam, ni une fiction basée sur des faits vécus ou des personnages historiques. Il repose plutôt sur le mythe voulant que cette guerre a été perdue parce que les Américains se sont fait la guerre à eux-mêmes.
Pourtant, les Américains ont fait preuve d'une très grande férocité au Viet Nam. Le napalm, l'agent orange, les bombardements stratégiques et les massacres n'ont pas manqué. Il faudra trouver ailleurs que dans Apocalypse Now l'explication de cette humiliante défaite.
Cependant, Coppola a construit un récit traitant de la démence et de la démesure dont le propos est universel. Son héros remonte une rivière comme s'il effectuait un voyage dans son propre inconscient. Arrivé à destination, il est confronté à une figure paternelle mi-ange, mi-démon. Le colonel Willard, alcoolique et paumé, est transformé à jamais par le meurtre rituel de Kurtz.


Image
L'image est superbe pour un film datant de 1979. L'interpositif est presque sans parasite. Visiblement, l'on s'est servi d'un tirage qui n'a pas subi les ravages du temps.
Le transfert numérique est au format de 2.2:1 et est, bien sûr, anamorphique. Paramount offre souvent des produits de moyenne qualité à des prix très élevés. Avec Apocalypse Now Redux, le dvdphile en a pour son argent car la qualité est au rendez-vous.
L'image ne montre aucun problème de compression. La définition est très bonne et présente un niveau supérieur de détails. L'image est nette et lumineuse. Le contraste est excellent, en particulier lors de la scène tournée dans le repaire de Kurzt où tout est en clair-obscur.
Les couleurs sont naturelles, saturées et stables. Nous n'observons aucune variation dans les teintes et les noirs sont profonds. Sans être une référence en matière de transfert DVD, le tout se regarde avec plaisir: cette édition ne sera pas la honte de votre DVDthèque.


Son
Cette édition ne propose qu'une bande sonore Dolby Digital 5.1 anglaise. La bande sonore originale se présentait sur six pistes séparées lors de la première du film à Cannes. Cet exploit a valu à Walter Murch un Oscar. Le présent remixage rend hommage au travail de Murch et donne au film un impact sans précédent.
Nous avons droit à de très beaux effets stéréophoniques arrière et la scène sonore avant est très aérée. La compréhension des dialogues ne pose aucun problème, même pendant les moments particulièrement intenses.
Lors des scènes d'orages et de fortes pluies, l'ambiophonie est très réussie. Sans atteindre les sommets des enregistrements 5.1 ou DTS récents, le tout donne au film un aspect encore plus spectaculaire.
Avec ce remixage, la bande passante est particulièrement élargie. Les basses fréquences y gagnent en profondeur et en impact et les aigus sont sans distorsion. Le milieu du spectre sonore offre beaucoup de nuances et de détails. Les moments musicaux comme la célèbre "Chevauchée des Walkyries" de Richard Wagner retrouvent une force nouvelle. Il s'agit, somme toute, de très bon travail.


Suppléments/menus
La Paramount n'a pas cru bon d'inclure des suppléments pour cette édition. Il y a fort à parier que, dans un avenir prochain, elle sortira une édition en deux disques du même film. Pour l'instant, il faut malheureusement se contenter de la bande annonce.




Conclusion
Redux ou non, il faut avouer que cette version est, pour les cinéphiles, assez incontournable. Nous recommandons à ceux qui possèdent la première version de la garder, car elle risque de disparaître au profit de celle-ci. De plus, elle est assez différente de la nouvelle version.
Pour le reste, voici une édition de qualité, tant pour l'image que pour le son. Cependant, l'absence de suppléments s'avère l'élément le plus faible de cette édition. Il aurait été judicieux d'inclure les commentaires audio de Coppola pour cette première édition d'Apocalypse Now Redux.
Soulignons que l'absence de bande sonore française est très regrettable: la Paramount aurait pu au moins inclure des sous-titres français pour ses spectateurs d'expression française.


Qualité vidéo:
4,2/5

Qualité audio:
4,0/5

Suppléments:
0,5/5

Rapport qualité/prix:
3,4/5

Note finale:
3,0/5
Auteur: Sylvain Lafrenière

Date de publication:

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Toshiba 32 pouces, Récepteur Sony STR-DE945, Lecteur DVD Sony DVP-S360, enceintes Energy, câbles Cable Accoustic Research

Le film

Titre original:
Apocalypse Now Redux

Année de sortie:
1979

Pays:

Genre:

Durée:
202 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Paramount

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.20:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais

Suppéments:
Bande-annonce

Date de parution:
2001-11-20

Si vous avez aimé...