Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Animation Show, The (Volume one)

Critique
Synopsis/présentation
Au cours de l'année 2003, les producteurs Don Hertzfeldt et Mike Judge (co-créateur de Beavis and Butthead) créèrent The Animation Show, une collection de courts-métrage d'animation qui put être vue dans un assez grand nombre de salles aux États-Unis. Ce DVD reprend les points forts de la collection vue en salles, en y ajoutant quelques nouveautés.

Le programme comporte 20 segments, chacun composé d'un ou plusieurs courts-métrages. Nous détaillerons ici les plus notables d'entre eux. Pour commencer, Don Hertzfeldt a réalisé une trilogie de courts-métrages servant de "fil rouge" à l'ensemble, Welcome to the Show (3:00), Intermission in the Third Dimension (3:00) et The End of the Show (3:00). Il s'agit d'animations très simples au ton surréaliste et acide dessinées au feutre noir sur fond blanc. Un autre de ses courts-métrages, Billy's Baloon fait partie de la programmation de ce DVD.

Nous ne détaillerons pas tous les courts-métrages composant la programmation de ce DVD, voici cependant les plus notables d'entre eux:

Katedra (The Cathedral) (6:30) de Tomek Baginski, nominé aux Oscars en 2002 dans la catégorie "meilleur cort-métrage d'animation", est sans doute le court-métrage plus impressionnant du disque. Réalisé en 3D avec un rendu non photoréaliste proche d'une illustration ou d'une peinture, ce film raconte l'arrivée d'un voyageur dans une cathédrale très étrange et organique, dans les structures de laquelle on peut voir des visages empreints d'une grande souffrance. Ce film a été nominé aux Oscars en 2002.

Parking (5:16) de Bill Plympton, raconte la lutte d'un gérant de stationnement contre une plante qui s'obstine à vouloir pousser à travers la belle asphalte de son établissement. Plus proche d'un cartoon que d'une fable écologique, ce court-métrage est assez agréable à regarder.

Atama Yama (Mt. Head) (10:00) de Koji Yamamura raconte le calvaire d'un homme extrêmement avare lorsqu'un cerisier lui pousse sur la tête. Un film totalement déroutant, qui prouve encore une fois que l'animation permet toutes sortes de délires visuels. Ce film a été nominé aux Oscars en 2002.

La Course à l'Abîme (4:20) de Georges Schwitzgebel est une succession de magnifiques peintures animées sur l'air de La Damnation de Faust de Berlioz.

Moving Illustrations of Machines (9:30) de Jeremy Solterbeck commence par une citation glaçante de Richard Seed, partisan du clonage humain. Ce film noir et blanc très réussi est une méthaphore graphique sur le sujet du clonage.

50 Percent Grey de Ruairi Robinson (2:46) raconte l'arrivée d'un homme dans l'après-vie, et comment il s'y fait accueillir par... des vidéos. Ce film a été nominé aux Oscars en 2001.

Das Rad (The Rocks) de Chris Stenner, Heidi Wittlinger et Arvid Uibel (8:30), est un mélange de pixillation (stop-motion) et de synthèse racontant la vie de deux bonshommes immortels formés de rochers qui voient le monde évoluer autour d'eux. ce film a été nominé aux Oscars en 2002.

Des autres films présentés dans cette sélection, certains présentent un certain intérêt, comme Bathtime in Clerkenwell ou Aria, d'autres le sont nettement moins, on pensera notamment à l'insipide série familiale de Adam Elliott (Brother, Uncle...) et aux inintéressantes aventures de Ricardo, le crétin en pâte à modeler imaginé par Corky Quackenbush.

Si cette sélection est plutôt inégale, elle a le mérite de montrer des films pour la plupart peu connus, et surtout de montrer des styles d'animation que l'on n'a pas l'habitude de voir diffusés en masse. Les amateurs d'animation qui n'ont pas la chance de pouvoir aller aux festivals d'Annecy ou d'Ottawa seront ravis de cette initiative.


Image
L'image est proposée au format 4:3, certains films dans des formats plus panoramiques étant en format letterbox, non optimisées 16:9.

Les transferts viennent de sources très diverses (16mm, 35mm, vidéo, HD), certains des films ayant été réalisés avec un budget très limité et d'autres avec plus de confort. La définition générale est globalement assez moyenne. Si l'image offre globalement une impression de netteté satisfaisante, les détails et textures semblent parfois manquer de piqué.
Les couleurs sont par contre correctement rendues, sans qu'aucun débordement ne soit à déplorer. Il en est de même pour la brillance (niveau des noirs) et le contraste, dont le réglage est très correct et ne subit aucune fluctuation sur tout le disque. Les parties sombres de l'image sont par contre un peu bouchées, et manquent cruellement de détail.

La partie la plus critiquable de ces transferts est cependant la partie numérique proprement dite. Le disque étant simple-couche et contenant beaucoup de matériel, le taux de transfert est assez bas (autour de 3Mbps). Certains films sont littérallement envahis par de grossiers artefacts de compression, allant des fourmillements jusqu'au glissements de textures dans les cas les plus extrêmes. Notons aussi une surdéfinition des contours tout à fait exagérée, et un manque de marquage des trames pour la répétition de cadres 3:2, qui entraîne des problèmes avec certains désentrelaceurs.




Son
Le son est proposé en version originale (la plupart du temps de l'anglais, mais parfois une autre langue) en Dolby 2.0 (stereo ou parfois Surround, selon les films). Les films étrangers (non-anglophones) ont des sous-titres anglais incrustés dans la vidéo. Il est très dommage que les films produits en Dolby Digital 5.1 ne bénéficient pas de ce format sur cette édition. Cela aurait beaucoup apporté au niveau technique de celle-ci.

Etant donné la multiplicité des films présentés et les moyens très inégaux mis en oeuvre pour les fabriquer, il est très difficile de donner une évaluation globale du son de ce DVD. Pour certains courts-métrages, le son frise l'amateurisme le plus total (notamment dans la série Ricardo, où le dialogue est parfois décentré sans raison aucune). Dans d'autres, (notamment le magnifique Katedra) la qualité du mixage et des effets sonores nous fait réellement regretter l'absence de son multicanal sur cette collection.
Pour la plupart des films présentés, les éléments sonores sont correctement intégrés, et les dialogues tout à fait intelligibles. Les trames sonores sont généralement fidèles et profondes, surtout (et c'est tant mieux) dans le cas des films où celles-ci ont une importance prépondérante. C'est au niveau des effets sonores que les inégalités les plus criantes apparaissent entre les différents courts-métrages présentés.

Malgré ces inégalités, le son de cette édition est globalement assez satisfaisant si l'on fait abstraction de l'absence de bande-son multicanaux pour les films qui en avaient une au départ.


Suppléments/menus
Les menus de ce DVD sont assez bien conçus, et permettent d'accéder aux courts-métrages et aux suppléments de plusieurs manières différentes. Une option start the show permet de regarder l'ensemble des courts-métrages à la suite les uns des autres, select a film permet de sélectionner individuellement chaque film et les suppléments qui y sont reliés, et special features permet d'accéder à tous les suppléments. Ceux-ci sont assez nombreux et variés, et devraient satisfaire les amateurs d'animation.

On y trouve:

1) Une comparaison entre le scénarimage et une scène du film La course a l'abîme (6:00), très bien expliqué.
2) Une assez complète galerie d'art conceptuel de Mt. Head, assez réussie.
3) Une très intéressante et explicative galerie de photos de production de Das Rad.
4) Un test d'animation coupé de Mike Judge (0:28).
5) Un commentaire sur les effets optiques de la trilogie de Don Hertzfeldt (0:59).
6) Des galeries de pré-production de la même trilogie et de Billy's Balloon.
7) Une fort belle galerie d'images de Katedra.
8) Trois documentaire portant sur la réalisation de Katedra, un sur l'animation de personnages (3:12), un sur la croissance de la cathédrale (2:33) et un extrait d'animatique (1:34). Ces documentaires raviront les amateurs d'animation 3D, Katedra étant un petit bijou du genre.
9) La bande-annonce du prochain court-métrage de Tomek Baginski, Fallen Art (1:11), qui réutilise astucieusement des éléments de Katedra.
10) Un commentaire audio de Bill Plympton sur son film Parking (5:24).
11) La bande-annonce du prochain long-métrage de Plympton, Hair High (2:14).
12) Un commentaire sur Ricardo par Corky Quackenbush (3:20), et enfin
13) Le premier court expérimental de Ricardo (0:50).

Il y en a donc pour tous les goûts, l'excellente qualité générale de ces suppléments justifie presque à elle seule l'achat de ce DVD.



Conclusion
Si la qualité technique de ce DVD laisse parfois à désirer, l'idée est très intéressante et la sélection du contenu plutôt éclectique. Les amateurs de courts-métrage et d'animation seront donc ravis malgré l'image et le son manifestement pas au niveau de ce qu'on attend d'un DVD moderne, et ce aussi grâce à la présence sur ce disque de nombreux suppléments, pour la plupart très intéressants. Espérons que l'expérience The Animation Show se poursuivra, et que d'autres DVD, d'une qualité technique plus maîtrisée, viendront s'ajouter à cette collection.


Qualité vidéo:
2,5/5

Qualité audio:
2,5/5

Suppléments:
4,0/5

Rapport qualité/prix:
3,0/5

Note finale:
3,0/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2004-05-04

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Panasonic CT-36D11E / Moniteur ViewSonic P95f, Lecteur DVD Panasonic S25 / PC avec GeForce FX et WinDVD, Récepteur Denon AVR-1602, Enceintes Wharfedale Cinestar 30 (5 Vivendi Modus Cube + 1 PC-8).

Le film

Titre original:
Animation Show, The (Volume one)

Année de sortie:
2004

Pays:

Genre:

Durée:
102 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):
-

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Animation Show LLC

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-5 (simple face, simple couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:

Suppéments:
Commentaires audio, galeries, documentaires, comparaisons scénarimage-montage final, scènes coupées...

Date de parution:
2004-05-04

Si vous avez aimé...