Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Day Watch

Critique
Synopsis/présentation
En même temps que l'édition Blu-ray de Night Watch, Fox nous propose le deuxième volet de ce qui était annoncé comme une trilogie, Day Watch (Dnevnoy Dozor). Pour les connaisseurs de l'excellente série de romans de Sergei Lukyanenko, ce film est en fait une adaptation très libre de la deuxième histoire du premier roman, Nochnoy Dozor.

Quelques temps après les événements relatés dans Night Watch, Anton est chargé de la formation de la jeune et jolie recrue Svetlana Nazarova, pour qui il entretient des sentiments normalement interdits entre opératifs de la Veille de Nuit. Une série de meurtres mystérieux d'Autres Obscurs entraîne une enquête de la Veille de Jour menée par Alisa, la maîtresse de Zavulon, qui soupçonne très vite Anton. Afin de protéger celui-ci, qu'il sait innocent, Geser utilise un stratagème magique à l'origine d'un numéro d'acteurs absolument époustouflant de la part de Konstantin Khabensky (Anton) et Galina Tyunina (Olga), qui à lui seul justifie le visionnement du film. Ajoutons à cela que les deux camps sont à la poursuite de la Craie du Destin, conquise par le légendaire guerrier Tamerlan, et qui permet à celui qui la tient de réécrire son destin, et un triangle amoureux au sein de la Veille de Jour, et on obtient une histoire compliquée à souhait.

Après visionnement de ce film, on peut se demander quelle était le besoin de créer une suite à celui-ci (le troisième volet, Twilight Watch, qui devait être tourné en Anglais, semble voué à rester éternellement dans les limbes d'après les déclarations de Beckmanbetov). La fin résoud en effet, d'une façon radicalement différente à ce qu'on peut lire dans les romans, les questions soulevées lors du premier film.

Injustement boudé par une frange des fans du premier opus, ce film offre lui aussi des scènes d'actions époustouflantes (l'arrivée d'Alisa à l'Hôtel Cosmos est purement ahurissante, et préfigure une des cascades les plus remarquables de Wanted, premier film hollywoodien de l'imaginatif Beckmanbetov) et une qualité de production une coche au-dessus du premier (on sent l'augmentation de budget), en plus des très solides interprétations de la plupart des acteurs (Khabensky est excellent d'un bout à l'autre en magicien à peu près totalement dépourvu de toute forme d'allure) et d'une réalisation encore une fois visuellement éblouissante, servie par un découpage très efficace. Un très, très bon divertissement.

Chose étonnante, la version du film présentée dans cette édition est le montage original du film, de près de 20 minutes plus long que la version internationale proposée par Fox en salles. Si on ne peut que se réjouir de ce choix, cela ne rend que plus étonnant celui de ne pas l'avoir fait pour l'édition Blu-ray de Nochnoy Dozor.


Image
L'image est proposée au format respecté de 2.35:1, d'après un transfert 1080p encodé en AVC (h264) à haut débit.

Comme le passage au format 2.35 l'indique, les producteurs ont décidé de passer à la vitesse supérieure, profitant du succès international inattendu du premier film. Les scènes d'action sont encore plus incroyables, les effets spéciaux encore plus léchés.

La définition est impeccable, rendant avec une précision impressionnante les détails et textures les plus subtils. Les couleurs sont elles aussi impeccables, respectant encore une fois le très beau travail de direction photo et d'étalonnage fait sur ce film. Les niveaux vidéo sont eux aussi impeccables, respectant là encore les hauts standards de qualité que l'on attend d'un format haute définition. Les scènes de nuit sont superbement rendues, avec un niveau de détail impeccable dans les parties sombres de l'image, et des noirs profonds. Les hautes lumières sont elles aussi très bien rendues.

Comme pour le film précédent, la qualité purement numérique du transfert est impeccable, aucun défaut de compression ou autre ne venant gêner le visionnement du film. La classe.


Son
Comme pour Night Watch, les bandes-son proposées sont la version originale Russe en DTS HD Master Audio sans perte, le doublage Anglais en DTS 5.1 et Français en Dolby Digital 5.1. Des sous-titres en Anglais, Espagnol, Cantonais, Mandarin et Coréen sont proposés. Encore une fois pas de sous-titres Français, ce qui est bien dommage. C'est la version originale qui sert de base à cette critique.

Cette bande-son s'avère encore plus explosive que la précédente, offrant une dynamique encore plus grande et une très belle présence. Là encore l'immersion est garantie par une belle utilisation de tous les canaux entourant le spectateur, avec des effets de transition tout à fait recommandables.

L'intégration des différents éléments est impeccable. Les dialogues sont intelligibles et réalistes, la trame sonore offre profondeur et haute fidélité, et les effets sonores accompagnent avec brio les incroyables scènes d'action du film. Les basses comme on aime, c'est à dire précises et de nature à entraîner des problèmes de voisinage. Le canal d'infra-graves est bien entendu mis à forte contribution.


Suppléments/menus
-



Conclusion
Bien qu'elle comporte nettement moins de suppléments que celle du premier film, cette édition de Day Watch est recommandable sans arrière-pensée. Ce très bon film offre, en plus de scènes d'action étonnantes, une vision différente de celle offerte par les livres sur l'univers fascinant imaginé par Lukyanenko.


Qualité vidéo:
4,6/5

Qualité audio:
4,6/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,6/5

Note finale:
4,5/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2008-11-06

Système utilisé pour cette critique: Lecteur Blu-ray PlayStation 3, Xbox 360 avec lecteur HD DVD, projecteur Panasonic PT-AE500U, écran Stewart Grayhawk, récepteur Denon-AVR-1602, enceintes Onkyo HT-S670, caisson de graves Wharfedale PC-8, cables Acoustic Research.

Le film

Titre original:
Dnevnoy dozor

Année de sortie:
2006

Pays:

Genre:

Durée:
132 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
Blu-ray

Nombre de disque:
1 BD-50

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Russe DTS HD Master Audio
Anglaise DTS
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Espagnol
Coréen
Cantonais
Mandarin

Suppéments:
Commentaire du réalisateur, segment documentaire, bandes-annonces Russes et Anglaise, piste de contrôle pour systèmes de mouvemenst D-Box

Date de parution:
2008-09-09

Si vous avez aimé...