Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

King Ralph

Critique
Synopsis/présentation
Ralph Jones (John Goodman) est un américain bien typique. Partisan des Packers de Green Bay et des Cubs de Chicago, il gagne sa vie de peine et de misère en chantant dans un bar de Las Vegas. Voilà que le jour où il perd son emploi, il apprend qu’il est l’héritier du trône d’Angleterre. La transition se fait difficilement, et ses habitudes de vie à l'américaines posent quelques problèmes...


Image
Le film est présenté au format d'image respecté de 1.85:1 d’après un transfert 16:9.

L’interpositif utilisé, bien qu'âgé, n’affiche que quelques parasites, principalement de subtils points blancs. La définition générale est correcte, mais loin d’avoir la précision des récents transferts. Les textures sont finement rendues, et le niveau de détails est acceptable. Les couleurs sont bien reproduites, mais un léger manque de saturation est à déplorer. Par conséquent, les tons de peaux paraissent un peu trop pâles. Le niveau de noirs semble bien ajusté, sans fluctuation. Les contrastes sont bien gérés, à l’exception de quelques scènes où il y a une légère surbrillance. Les parties sombres affichent des dégradés bloquant parfois trop vite, limitant le niveau de détails. La profondeur des noirs tend à variée d’une scène à l’autre, mais la pureté n’est jamais problématique.

Pour la partie numérique du transfert, le plus important problème vient de traces de fourmillement souvent visibles. Aucune sur-accentuation des contours n'est à déplorer.


Son
La seule bande sonore disponible consiste en un mixage Dolby 2.0 stéréo anglais.

Cette bande-son représente tout ce qu’il y a de plus conventionnel. Il s’agit d’un mixage essentiellement fonctionnel. Le champ sonore se limite évidemment aux canaux avants, mais profite toute de même d’une bonne stéréophonie. Les quelques transitions gauche/droite audibles au cours du film permettent d’offrir une bonne spatialité, bien que la dynamique soit limitée par le format de la bande sonore. Il est évident que de nombreuses scènes du film auraient profité d’un remixage 5.1, mais il n’est pas surprenant qu’aucun effort n’ait été apporté pour un titre comme celui-ci puisqu'il s'agit d'un titre catalogue. Par contre, la trame sonore est reproduite avec suffisamment de force et d’impact. Pour ce qui est des dialogues, ceux-ci sont en tout temps nets et intelligibles, malgré quelques petits défauts de captation pour certaines scènes. Les basses sont anecdotiques, se limitant à quelques pointes dynamiques.

À défaut d'offrir un doublage français, Universal offre des sous-titres dans la langue de Molière, ainsi qu’en Anglais et Espagnol.


Suppléments/menus







Conclusion
King Ralph est une autre de ces productions jouant sur les différences entre les britanniques et les américains sur une trame humoristique.

Cette édition DVD est plutôt moyenne. Le rendu de l'image n'atteint aucun sommet, mais le résultat au final aurait pu être plus problématique. Le mixage sonore est strictement fonctionnel et banal, typique d'une comédie du début des années 1990. Notons qu’aucun supplément ne complète cette édition. L'absence d’un doublage français fait perdre des points à cette édition.


Qualité vidéo:
3,2/5

Qualité audio:
3,2/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,0/5

Note finale:
3,1/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2004-04-03

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
King Ralph

Année de sortie:
1991

Pays:

Genre:

Durée:
97 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-5 (simple face, simple couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Aucun

Date de parution:
2004-03-02

Si vous avez aimé...