Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Rogue (Unrated)

Critique
Synopsis/présentation
Un groupe de touristes s’aventure sur les fleuves dans une Australie reculée. Dirigée par une guide expérimentée (Radha Mitchell), le groupe décide d’aller porter de l’aide à un autre bateau après avoir aperçu une fusée de détresse dans le ciel. Mais en s’éloignant des eaux permises pour la visite, le groupe de touristes fera la rencontre d’un gigantesque crocodile qui les forcera à s’échouer sur une petite île alors qu’ils tenteront par tous les moyens de s’échapper de là sans se faire avaler par la créature monstrueuse...


Image
Le film est offert au format d’image respecté de 1.78:1 d’après un transfert 16:9.

Un transfert somme toute satisfaisant. La définition générale de l’image est excellente alors que le matériel source a visiblement été conservé dans un état impeccable puisque aucune anomalie n’est perceptible. L’image affiche ainsi une netteté exemplaire et le niveau de détails et de textures est tout à fait adéquat. La partie la plus réussie de ce transfert demeure le rendu des couleurs qui reproduit avec une précision époustouflante le travail absolument irréprochable du directeur photo personnel du réalisateur, Will Gibson, malheureusement décédé au cours de la dernière année. Les couleurs reproduites sont ainsi riches, contrastées et parfaitement délimitées. Les magnifiques paysages de l’Australie deviennent ici un véritable paradis terrestre. Nous évitons également les effets de surbrillance grâce à un niveau de noirs correctement réglé. Les dégradés demeurent fluides et précis livrant ainsi à des parties sombres très belles et détaillées, ce qui est nécessaire dans la deuxième partie du film. Finalement, ce sont des noirs purs et profonds qui complètent ce transfert fidèle.

De légers signes de compression sont perceptibles, mais rien de trop perturbant en ce qui concerne la partie numérique de ce DVD.



Son
Deux bandes-sons sont disponibles sur cette édition, toutes deux au format Dolby Digital 5.1 : l’une en version originale anglaise et l’autre en version française doublée au Québec. L’inclusion d’un doublage est ici une initiative qui est plus que la bienvenue pour le public francophone. Une piste de commentaire audio animée par le réalisateur Greg McLean est aussi disponible.

Tout comme le transfert vidéo, le mixage original 5.1 reproduit fidèlement le film qu’il sert ici. La bande-son fait donc preuve d’une solide présence et d’un dynamisme relativement excitant, considérant le genre. L’environnement sonore est convenablement exploité, mais on se serait attendu à un peu plus de finesse en ce qui concerne notamment les ambiances. Certes, elles sont suffisamment appuyées par les enceintes arrière, mais le potentiel du mixage multicanaux n’est malheureusement pas exploité au maximum ici. L’immersion du spectateur n’en est pas remise en cause, mais davantage d’effets d’ambiophonie concernant les ambiances auraient été la bienvenue. Malgré cela, les dialogues demeurent parfaitement et constamment intelligibles alors que la trame sonore est intégrée avec subtilité et efficacité au mixage. Les basses fréquences se font sentir fréquemment dans les scènes d’action et ce, avec profondeur alors que le canal d’extrêmes graves, un peu plus discret, gronde avec tout autant d’efficacité.

Des sous-titres anglais, espagnols et français sont disponibles.



Suppléments/menus








Conclusion
Contrairement à ce qu’il a l’air, Rogue est une excellente série B. Écrit, réalisé et produit par le cinéaste derrière le tout aussi sous-estimé Wolf Creek, Greg McLean, le film présenté ici a le mérite de fonctionner sur tous les niveaux : la tension est toujours bien soutenue, les scènes d’action sont palpitantes, la photographie est somptueuse (merci à feu Will Gibson) et surtout, la créature en question, ici un crocodile, a été créée de toutes pièces évitant ainsi le plus possible les séquences CGI risibles au possible et présentes dans la grande majeure parties des films de ce genre. Certes, il faut apprécier le genre, mais si c’est le cas, Rogue risque de vous faire passer un très bon moment.

Une édition techniquement à la hauteur. Le transfert vidéo reproduit fidèlement le travail sur la direction photo alors que le mixage rend convenablement les scènes d’action et la tension du film même si on aurait apprécié un peu plus de précision en ce qui concerne les ambiances. Quant aux suppléments, ils sont nombreux et assez intéressants, ne serait-ce que pour observer l’élaboration de la créature et entendre le réalisateur expliciter son projet de film qui date d’avant même son précédent film, Wolf Creek.



Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
3,8/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,7/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2008-11-11

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur LG 37LG30, Lecteur Blu-Ray Sony (BDPS350), Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Rogue

Année de sortie:
2006

Pays:

Genre:

Durée:
99 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Alliance Vivafilm

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.78:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais (CC)
Espagnol
Français

Suppéments:
Piste de commentaires audio, documentaire, mini-documentaires, bande-annonce

Date de parution:
2008-08-12

Si vous avez aimé...