Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Shrek 3-D

Critique
Synopsis/présentation
Dans cette courte aventure qui fait le pont entre le film Shrek et sa suite, le fantôme du vilain Farquaad tente de se venger de l’ogre vert en kidnappant sa femme Fiona tout juste avant la lune de miel du couple. Accompagné par son ami l’âne, Shrek vole au secours de sa bien-aimée.

Il apparaît évident que Shrek 3-D a été produit d’abord et avant tout pour faire la promotion de Shrek 2, dont la sortie en salles était prévue quelques semaines à peine après la distribution de ce DVD. L’esprit des deux longs-métrages est respecté, mais l'intrigue superficielle et passe-partout semble d’avantage destinée à amuser les jeunes enfants qu’à intéresser un auditoire plus âgé.


Image
Shrek 3-D est présenté dans un format de 2.20:1 et d’après un transfert 16:9. Le court-métrage est offert en deux versions : l’une régulière en deux dimensions et l’autre en trois dimensions, cette dernière requérant le port de lunettes 3-D (quatre paires de lunettes sont incluses).

Il est plutôt difficile, sinon carrément impossible de juger de la qualité d’une image 3-D. Celle-ci apparaît tellement brouillée par le décalage rouge et bleu appliqué sur les contrastes que le transfert en perd toutes ses qualités. Notons à tout le moins que l’effet 3-D est relativement réussis et que l’animation tire le maximum de cette technologie (parfois boiteuse) qui n'a jamais vraiment été éprouvée.

Pour véritablement apprécier la superbe qualité de l’animation il vaut mieux se concentrer sur le transfert en deux dimensions. Ce dernier présente une image exceptionnelle, typique des films d’animation produits numériquement. Ainsi donc, ce transfert est entièrement numérique et n’a nécessité la manipulation d'aucun interpositif. Les défauts imputables à ce type de manipulation, tels que égratignures ou points blancs, sont évidemment absents de ce transfert. Toujours parfaitement nette et précise, l’image profite d’une définition irréprochable qui laisse voir toute la subtilité des détails de l’animation. L’étalonnement des couleurs est lui-aussi splendide. Les couleurs sont riches, vives et parfaitement bien saturées et nuancées. Le spectre chromatique est respecté et ne présente aucun débordement ni de fluctuation. L’image est très bien contrastée, sans excès, tandis que le niveau des noirs est correctement ajusté et stable. Les noirs sont purs, profonds et parfaitement nets. Les parties denses profitent d’un rendu très précis qui présente des dégradés subtils et bien définis.
On ne remarque aucune trace de sur-accentuation des contours.


Son
Un total de quatre bandes-son différentes sont offertes pour ce court-métrage. Il y a deux mixages anglais (Dolby Digital 5.1 / 2.0 Surround), un français (Dolby Digital 5.1) et un espagnol (Dolby Digital 5.1). Aucun sous-titrage n’est proposé.

Que voilà des mixages agressifs et vigoureux ! De toute évidences, les concepteurs de ces bandes-son ont voulu user de tous les artifices possibles pour appuyer ou même accentuer l’action tridimensionnelle du court-métrage. La dynamique y est exceptionnelle, ainsi que la présence et la profondeur d’ailleurs. Le champ-sonore se déploie avec beaucoup d’énergie à de tous les canaux. La séparation des éléments sonores est précise et sans bavure. Les enceintes arrières sont sollicités de façon soutenue et agressive. Elles nous bombardent constamment d’effets localisés peu subtils mais somme toute efficaces pour créer l’effet de trois dimension recherché. Les transitions de canaux, particulièrement avants-arrières, sont nombreuses et très bien exécutées. Les dialogues sont très bien intégrés au canal central avant, ils sont toujours très nets et intelligibles. Les basses sont profondes et bien gérées, tandis que le canal .1 (LFE), omniprésent, se montre percutant et agressif.


Suppléments/menus







Conclusion
Comme Shrek 3-D n’est uniquement offert qu’en guise de complément à l’achat de Shrek, il nous est difficile de recommander cet achat aux consommateurs ayant déjà en leur possession une édition de Shrek. Le film est distrayant et respecte l’univers des longs-métrages mais il n’y a pas assez à se mettre sous la dent pour être indispensable. Techniquement, Shrek 3-D propose de belles qualités comme par exemple un transfert exemplaire et des mixages agressifs et spectaculaires. Cependant, le transfert 3-D perd toutes les qualités de sa contrepartie en deux dimensions, et les suppléments se limitent à la bande-annonce de Shrek 2.


Qualité vidéo:
4,7/5

Qualité audio:
4,0/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,2/5

Note finale:
4,0/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2004-06-14

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Shrek 3-D

Année de sortie:
2004

Pays:

Genre:

Durée:
15 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Dreamworks

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-5 (simple face, simple couche)

Format d'image:
2.20:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby Digital 5.1
Espagnole Dolby Digital 5.1

Sous-titres:

Suppéments:
bande-annonce de Shrek 2

Date de parution:
2004-05-11

Si vous avez aimé...