Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Batman Begins

Critique
Synopsis/présentation
Le personnage de Batman a longtemps fasciné le public, peu importe la forme. D'après une idée de Bob Kane, le chevalier noir a subit d’innombrables adaptations. Des nombreuses bandes dessinées à la série télévisée, du dessin animé au grand écran, Batman a été présenté selon la vision de plusieurs artisans. Avec Batman Begins, c’est au tour du réalisateur britannique Christopher Nolan de donner vie à ce légendaire personnage. Avec Christian Bale dans le rôle de Bruce Wayne, Nolan réinvente le personnage en retournant aux sources: L’origine de sa fascination pour les chauves-souris, sa motivation à combattre le crime, son entraînement et même la provenance de son équipement sophistiqué. La psychologie du personnage est beaucoup plus approfondie, mais ceci n’empêche pas le film d’offrir d’excellentes scènes d’action.

Dans le premier chapitre de cette nouvelle franchise, Batman (Christian Bale) est aux prises avec différents criminels de bas niveau, incluant un gangster à l’ancienne (Tom Wilkinson) dont le trafique de drogues sert en réalité aux plans machiavéliques d’un psychiatre tordu (Cillian Murphy). Ce dernier planifie de répandre sur Gotham City une quantité importante d’un gaz qui plonge les gens dans l’hystérie et la peur. Heureusement, le chevalier noir peut compter sur l’aide de l’enquêteur Jim Gordon (Gary Oldman), de son majordome Alfred (Michael Caine) et sur un employé futé des entreprises Wayne, Lucius Fox (Morgan Freeman).


Image
Le film est offert au format d’image respecté de 2.40:1 à une résolution de 1080p.

De toute évidence, le matériel source n’affiche aucun défaut sous une forme ou une autre. Égratignures, points ou taches, rien de cela n’est visible. La définition générale de l’image est exceptionnelle, offrant un niveau de détails élevé qui met en valeur toute la complexité de l’univers créé par Nolan. Les plans d’ensemble de Gotham City ressortent particulièrement bien, mettant en valeur la direction photo. Les gros plans montrent des textures très bien reproduites, autant pour le polymère mat du costume de Batman que pour les effets de fumée et de vapeur. Les couleurs sont également bien rendues, dans la mesure où nous considérons la stylisation appliquée. L’image, respectant l’atmosphère lugubre instaurée par Nolan, priorise les tons de bruns et de gris, sans pour autant nuire au naturel des tons de peaux. Le niveau des noirs est tout simplement impeccable, alors que les contrastes sont magnifiquement gérés. Ceci permet d’éviter toute surbrillance et de maintenir un excellent niveau de détails dans les parties sombres. Les dégradés sont fluides et ne bloquent jamais prématurément, même en présence d’effets de fumée. Les noirs sont profonds et purs.

La numérisation et la compression ne causent aucun problème.


Son
La version originale anglaise est offerte aux formats Dolby Digital 5.1 et Dolby TrueHD. Les doublages français (adapté au Québec), espagnols, japonais et portugais profitent d’un mixage Dolby Digital 5.1. L’option «In-Movie Experience » permet d’entendre le réalisateur Christopher Nolan, le scénariste David S. Goyer d’autres intervenants commenter le film.

Batman Begins est un film d’action, aucun doute là-dessus, et le mixage le rend très bien. Le dynamisme est exemplaire, appuyant le rythme effréné de certaines scènes. L’environnement sonore profite de tout le potentiel du TrueHD et les scènes d’actions offrent de l’excellent matériel de démonstration pour épater vos amis. Les effets localisés abondent, autant lors des moments calmes que lors des plus actifs. Une ambiance sonore immerge le spectateur à tout instant, qu’il s’agisse d’une légère musique passive ou d’explosions étourdissantes. De nombreuses transitions d’un canal à l’autre sont audibles, rendant encore plus immersive l’expérience. Les dialogues demeurent toujours nets et intelligibles, sans défauts de captation ou de numérisation. Les effets sonores empiètent parfois sur les dialogues, mais jamais au point de les rendre inaudibles. La trame sonore profite également de tout le potentiel du mixage multicanaux, offrant la musique à travers toutes les enceintes. Les basses sont d’excellente facture alors que les extrêmes graves (LFE, canal .1) grondent à fond.

Des sous-titres anglais, français, espagnols, chinois, japonais, coréen et portugais sont disponibles pour le film et pour certains suppléments.


Suppléments/menus
-



Conclusion
Les critiques, le public et mêmes les plus mordus des bandes dessinées sont unanimes au sujet de cette nouvelle incarnation du chevalier noir. Tous s’entendent pour dire que Nolan a réalisé une œuvre qui surpasse toutes les autres adaptations et que la nouvelle franchise qu’il instaure en promet encore davantage.

Cette édition Blu-ray est à la hauteur des attentes pour un film de ce calibre. Le transfert vidéo est magistral, alors que le mixage sonore ne déçoit certainement pas. Les suppléments sont nombreux, divertissants et informatifs, nous plongeant profondément dans l’univers de Batman et surtout dans tout ce qui concerne la production du film.


Qualité vidéo:
4,5/5

Qualité audio:
4,6/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,7/5

Note finale:
4,6/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2008-08-28

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Hitachi 51F500, Récepteur Denon AVR-487, Enceintes Denon SYS-57HT, Lecteur Blu ray Playstation3

Le film

Titre original:
Batman Begins

Année de sortie:
2005

Pays:

Genre:

Durée:
140 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
Blu-ray

Nombre de disque:
1 BD-50

Format d'image:
2.40:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby TrueHD 5.1
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1
Espagnole Dolby Digital 5.1
Japonaise Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Portugais
Espagnol
Chinois
Coréen
Japonais

Suppéments:
In-Movie Experience, aperçu de The Dark Night, parodie, documentaires sur la préproduction, le développement des personnages, sur la création des décors et du costume de Batman, sur la nouvelle batmobile, sur le tournage en Islande, sur les effets spéciaux et sur l'origine du personnage, entrevues avec le scénariste, scénarimages et bandes-annonces

Date de parution:
2008-07-08

Si vous avez aimé...