Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Missing, The

Critique
Synopsis/présentation
The Missing est une nouvelle collaboration du réalisateur Ron Howard et du producteur Brian Grazer, duo à qui l'on doit les succès Apollo 13 et A Beautiful Mind. Ce film appartient à un genre quelque peu tombé en désuétude ces dernières années, le western.

Maggie Gilkeson (Cate Blanchett, Galadriel dans Lord of the Rings) est une mère célibataire vivant avec ses deux filles, Lily (Evan Rachel Wood) et Dot (Jenna Boyd) au Nouveau-Mexique en 1895. Pour subvenir aux besoins de sa famille, cette femme de caractère exerce la médecine. Un jour, un homme blanc que tout le monde prend pour un Indien, Samuel Jones (Tommy Lee Jones) vient pour se faire soigner. Reconnaissant son père, qu'elle tient responsable de la mort de sa mère après qu'il les ait abandonnées, Maggie accepte de le soigner mais le renvoie immédiatement après malgré ses excuses. Peu de temps après, sa fille Lily se fait enlever par une bande de brigands impitoyables dirigée par un sorcier Apache aux pouvoirs inquiétants. Son père étant le plus à même de l'aider à retrouver les kidnappeurs, Maggie se voit obligée de ravaler sa fierté et d'accepter son aide. C'est alors une équipe inhabituelle, formée d'un indien blanc, d'une mère de famille et d'une petite fille qui se lance sur la piste du Brujo (sorcier maléfique), de ses complices et des filles qu'ils ont enlevées dans le but de les revendre au Mexique.

Le début de l'histoire est assez prometteur, les westerns à caractère mystique n'étant pas vraiment légion (après des films comme Little Big Man ou Jeremiah Johnson, le dernier en date était Dead Man de Jim Jarmusch, en attendant le très prometteur et hallucinogène Blueberry de Jan Kounen). Le côté mystique (Samuel essayant d'opposer ses quelques connaissances de magie indienne aux pouvoirs incroyables de l'impitoyable brujo) est hélas sous-exploité. D'autres thèmes sont explorés, comme la chance que cette aventure offre à un père de racheter ses erreurs passées auprès de sa fille. Hélas, même servi par des acteurs convaincants (Cate Blanchett et Tommy Lee Jones offrent des performances d'un bon niveau), le scénario n'arrive pas vraiment à pousser le spectateur à se sentir impliqué. Le personnage de Maggie, par exemple, semble un peu trop monolithique au début du film (même si par la suite ses convictions sont remises en question) pour attirer la sympathie. Certains rebondissements sont assez consternants, et, malgré les rebondissements variés et les scènes d'action plutôt réussies, le rythme est un peu insuffisant et ne justifie pas vraiment la durée de cette oeuvre (plus de deux heures).

Au vu des nombreux suppléments de cette édition, il semble évident que Ron Howard concrétise ici un de ses rêves en réalisant un western d'envergure. Ceci a peut être nui à son sens autocritique et ce qui aurait pu être un très bon film reste plutôt moyen. Malgré le manque de concurrence notable (la production cinématographique de 2003 était globalement assez médiocre), ce film a obtenu des résultats plutôt décevants au box-office Nord-Américain.


Image
Deux éditions DVD différentes sont proposées, l'une au format d'image plein écran (4:3/Pan&Scan) et la seconde au format respecté de 2.40:1 d'après un transfert 16:9. C'est évidemment sur cette dernière que se base la présente critique.

Le rendu visuel est excellent, l'interpositif utilisé pour le télécinéma étant manifestement de tout premier ordre, ce est maintenant la norme pour un film de cette envergure. L'image est généralement très définie, nette et précise et offre un rendu de bonne qualité des détails et textures. L'étalonnage bien maîtrisé offre des couleurs riches, variées selon les ambiances et subtiles, sans aucun débordement.

La brillance (le niveau des noirs) et le contraste sont parfaitement ajustés, et ne fluctuent pas duant le film. Les images sombres lors des scènes de nuit offrent un rendu aussi détaillé que les images claires, et si les scènes de jour écrasées par le soleil du Nouveau-Mexique sont légèrement surexposées, il s'agit manifestement d'un choix du directeur de la photographie qui fait ainsi ressortir la grande luminosité du désert.

Cette très belle qualité d'image est servie par une compression bien maîtrisée, les seuls défauts visibles étant quelques légers fourmillements qui ne peuvent pas être qualifiés de gênants. La surdéfinition des contours semble être absente de ce transfert, et la réduction de bruit est elle aussi très discrète.


Son
Les bansdes-son proposées sur cette édition sont la version originale anglaise au format Dolby Digital 5.1 et le doublage français au format Dolby Surround 2.0. Des sous-titres sont proposés dans ces deux langues.

La version multicanaux offre une dynamique et une présence convaincantes. Le champ sonore est assez réaliste, et si les canaux d'ambiophonie sont généralement discrets, ils savent s'exprimer avec brio lorsque nécessaire, notamment lors de l'impressionnante scène d'orage à l'ambiance totalement immersive. Les effets de transition d'une voie à l'autre sont eux aussi parfaitement réussis.
Les dialogues sont très bien intégrés au reste des éléments sonores, et toujours parfaitement intelligibles. La trame sonore, elle aussi fort bien intégrée à cette bande-son, démontre profondeur et fidélité. Les effets sonores réalistes, dynamiques et globalement dénués d'exagération sont servis lorsque nécessaire par une utilisation judicieuse des basses fréquences du spectre et du canal .1 (LFE).

Sans que l'on puisse parler de matériel de démonstration, nous avons là une bande-son subtile et de grande qualité, complètement au service de l'histoire plutôt que de la recherche d'effets gratuits. La version française au format Dolby Surround ne souffre évidemment pas la comparaison.


Suppléments/menus
Les suppléments sont rassemblés pour la plupart sur le second disque de cette édition. Le moins qu'on puisse dire, c'est que la quantité est au rendez-vous, et que le réalisateur, Ron Howard, s'est manifestement très impliqué dans cette édition.

Le premier disque propose, dès l'insertion dans le lecteur, les bandes-annonces de deux films de super-héros dont la sortie est prévue au cours de l'année 2004, Hellboy et Spider-Man 2. Il est heureusement possible de les abréger en pressant la touche chapitre suivant (>>|) de la télécommande.

Le second disque DVD offre une arborescence assez complète permettant d'explorer les nombreux suppléments proposés. Le premier choix, Deleted Scenes mène à trois sous-menus permettant d'accéder à onze scènes coupées (d'une longueur variant de 0:25 à 3:43). Une option permet de les regarder à la suite les unes des autres.

Alternate Endings, comme son nom l'indique, permet d'accéder à trois fins alternatives : Long Version (7:43) qui diffère assez peu de la fin du film, et Take Me Home (12:41) et A Silent Goodbye (11:22).

Featurettes est un menu offrant cinq documentaires détaillant un peu tous les aspects de la création du film.
The Last Ride : The Story of The Missing (5:36) raconte l'évolution du scénario.
New Frontiers : Making The Missing (29:06) est un documentaire making-of classique s'attardant principalement sur le tournage.
The Modern western Score (5:00) s'attache à décrire le travail du compositeur et des musiciens.
Casting The Missing (15:36) détaille le pourquoi et le comment de la distribution des rôles du film.
Apache Language School (5:42), enfin, s'attache à un point particulier de cette oeuvre, à savoir l'utilisation de la langue Apache et l'apprentissage de cette langue par les acteurs.
Comme pour la plupart des suppléments de cette édition, c'esr principalement Ron Howard qui tient la vedette de ces documentaires, mais on a aussi l'occasion d'entendre les acteurs et les autres artisans ayant travaillé sur ce film.

Ron howard On... offre deux sous-menus.
Le premier propose des interventions du réalisateur sur différents sujets : Home Movies (les courts-métrages proposés dans le second sous-menu) (5:50), John Wayne (3:07), Editing (l'importance du montage) (2:12), The Filmmaking Process (la réalisation d'un film) (2:19), His Love For Westerns (son amour pour les westerns) (1:50), The Conventions of Westerns (les conventions des anciens classiques du genre)(2:55).
Le second offre trois courts-métrages réalisés par Ron Howard dans sa jeunesse, qui confirment son goût précoce pour les westerns. The Deed of Dary Do (3:00) et Cards Cads Guns Gore & Death (2:10) datent de son enfance et son dignes des premiers essais de M.Night Shyamalan que l'on retrouve sur les éditions de ses films. Old Paint (7:52) est un peu plus abouti mais d'un ennui assez incroyable.

Photo Galleries, enfin, permet d'accéder à trois très belles galeries de photos, une mettant en vedette les acteurs, une montrant le tournage, et une montrant les magnifiques décors du film.



Conclusion
L'omniprésence de Ron Howard dans les suppléments témoigne de l'importance qu'il confère à ce film, qui est pourtant loin d'être son meilleur. Cette édition est d'une grande qualité technique et offre des suppléments nombreux et plutôt intéressants, justifiant tout à fait son achat par les spectateurs ayant apprécié ce film aux qualités techniques certaines.


Qualité vidéo:
4,1/5

Qualité audio:
4,0/5

Suppléments:
3,9/5

Rapport qualité/prix:
3,9/5

Note finale:
3,9/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2004-03-11

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Panasonic CT-36D11E / Moniteur ViewSonic P95f, Lecteur DVD Panasonic S25 / PC avec GeForce FX et WinDVD, Récepteur Denon AVR-1602, Enceintes Wharfedale Cinestar 30 (5 Vivendi Modus Cube + 1 PC-8).

Le film

Titre original:
Missing, The

Année de sortie:
2003

Pays:

Genre:

Durée:
137 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Columbia Tristar

Produit:
DVD

Nombre de disque:
2 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.40:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Français

Suppéments:
Courts-métrages, Fin alternatives, Segments documentaires, Scènes coupées, Entrevues, Galeries de photos.

Date de parution:
2004-02-24

Si vous avez aimé...