Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Duplex

Critique
Synopsis/présentation
Un jeune couple qui vient d’acquérir un luxueux duplex dans le quartier Brooklyn cherche à se débarrasser de l'unique locataire des lieux, une vieille chipie qui leur rend la vie misérable.

De retour à la réalisation après le décevant Death to Smoochy, Danny DeVito nous livre à nouveau une comédie cynique à demi-raté. L’humour féroce typique des films de DeVito est bel et bien au rendez-vous, mais les blagues finissent par devenir répétitives et prévisibles, ce qui finit par ennuyer. Dommage, car les prestations sont savoureuses et la mise en scène révèle quelques bonnes idées.


Image
Duplex est offert au format respecté de 1.85:1 et d’après un transfert 16:9. À noter que cette édition renferme également un deuxième disque qui comprend un transfert plein cadre (1.33:1). Quel gaspillage d’ailleurs d’avoir employé un deuxième disque quand un seul disque aurait été amplement suffisant pour inclure les deux formats d’image ainsi que les quelques maigres suppléments.

Pour cette critique, c’est évidemment le transfert 16:9 qui a été évalué. Dans l’ensemble, ce transfert en est un de plutôt bonne qualité et ne souffre que de quelques légers défauts. L’image est nette et précise, elle laisse entrevoir des détails et des textures subtiles et parfaitement bien définies. Remarquez les magnifiques décors du duplex, avec ses boiseries et ses moulures, ils en sont un bel exemple. Les couleurs bénéficient d’un rendu impeccable. Elles sont naturelles et impeccablement restituées. La saturation est correctement ajustée, y compris lors de cette séquence à l’aspect volontairement terne qui se déroule dans le métro. On n’y remarque aucun débordement ni de fourmillement (chroma noise). La brillance et le contraste sont tout deux bien gérés et ne fluctuent jamais. Les noirs sont relativement nets et profonds, ils ne souffrent que très rarement de la présence d’un léger fourmillement. En général, les parties sombres sont correctement gérées mais certains dégradés bloquent un peu rapidement, et ce surtout pour les séquences en faible lumière.

Bien sûr, comme il s’agit d’un film récent l’interpositif employé pour le transfert ne souffre d’aucune anomalie distrayante, peu importe laquelle. La partie numérique est également de bonne facture puisque les défauts de compression sont inexistants. On ne peut en dire autant de la sur-accentuation des contours, qui a été appliquée sans retenue. Un œil attentif sera rapidement agacé.


Son
Cette édition propose des bandes-son anglaise et une française, toute deux de format Dolby Digital 5.1. Des sous-titres anglais et espagnols sont également offerts.

Typique d’un mixage de comédie, cette bande-son répond tout juste aux demandes du genre, sans plus ni moins. Le dynamisme et la spatialité sont honnêtes, sans être particulièrement impressionnants. Comme l’essentiel du film repose sur les dialogues, les champ-sonore se déploie majoritairement des canaux avants, et plus précisément du canal central. Tant et aussi bien que l’utilisation des enceintes arrières, qui se limite à la reproduction d’effets d’ambiance, est parfois carrément négligée. Par exemple, lorsque du bruit émane du logement de la locataire, les effets sonores émergent obstinément des enceintes avants, et ce sans réelle profondeur. Une intégration de ces effets vers les canaux d'ambiophonie aurait rendu ce mixage autrement plus stimulant, crédible et immersif. Heureusement, les éléments sonores sont parfaitement bien positionnés et intégrés.

Les dialogues sont toujours parfaitement naturels, nets et intelligibles. Les basses sont relativement profondes et bien gérées, tandis qu’inversement, le canal .1 (LFE) aurait du se mériter mieux qu’une utilisation sporadique et fade. Par exemple, la scène de démolition du plancher n’en aurait eu que plus d'impact.


Suppléments/menus








Conclusion
Il serait difficile de recommander ce film à qui que ce soit. Certainement, son humour irrévérencieux ne plaira pas à tous, et même pour les amateurs du genre le film ne répond pas totalement aux attentes. On pourrait en dire autant de cette édition DVD, qui offre une qualité d’image très acceptable mais un mixage sonore tout au plus moyen. Les suppléments se limitent quant à eux au minimum, ce qui n’a rien d’étonnant considérant le flop du film au guichet.


Qualité vidéo:
3,7/5

Qualité audio:
3,0/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,2/5

Note finale:
3,3/5
Auteur:

Date de publication: 2004-04-05

Système utilisé pour cette critique:

Le film

Titre original:
Duplex

Année de sortie:
2003

Pays:

Genre:

Durée:
89 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Alliance Atlantis

Produit:
DVD

Nombre de disque:
2 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1 et 1.33:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Trois scènes coupées et un court segment filmé en coulisses

Date de parution:
2004-03-02

Si vous avez aimé...