Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Fortier (Saison 1)

Critique
Synopsis/présentation
Créée, produite et écrite par Fabienne Larouche, à qui l'on doit de multiples scénarios de séries télévisées et qui en a profité pour se donner le titre pompeux d'Auteure au générique de la série, Fortier est une série policière psychologique particulièrement réussie ayant pour sujet les criminels détraqués en tous genres.

Le nom de la série est celui du personnage principal, Anne Fortier (Sophie Lorain, qui est aussi productrice associée de la série), une psychologue ayant suivi une spécialisation post-doctorat en études criminelles à Washington. Elle trouve son premier emploi au sein du SAS (Service Anti-Sociopathes de la Sûreté du Québec), une équipe de policiers spécialisée dans les crimes atypiques semblant être commis par des malades mentaux. L'équipe, formée depuis deux ans au moment où commence la série, est dirigée par Gabriel Johnson (Gilbert Sicotte), un policier d'expérience qui est passé par toutes sortes de services, et composée de policiers aux profils très variée. Jean-Marie Dufour (Pierre Lebeau) est en fin de carrière, et essaye d'arriver à la retraite sans se prendre une balle. Claude Mayrand (Jean-François Pichette), est le cowboy de la bande, musclé et aux méthodes pas toujours très subtiles. Etienne Parent (François Chénier) est un jeune qui se trouve là parce que les autres services ne voulaient plus de lui. Le plus technophile de la bande, c'est lui qui va utiliser toutes les ressources informatiques mises à sa disposition pour faire avancer les enquêtes.

La grande force de la série, ce sont ses personnages. Chacun des membres de l'équipe du SAS a ses problèmes (Mayrand est joueur, Dufour est tente de vivre avec les infidélités de sa femme, Parent est franchement obsessionnel), et leurs relations sont assez complexes pour les rendre très vite attachants. Les autres personnages, méchants, juges, avocats, victimes sont tous loin d'être des figurants. Ce sont évidemment les relations complexes entre Anne Fortier et les autres qui sont le coeur de la série. Méfiante de nature, elle semble parfois mieux interagir avec les victimes et même les criminels qu'avec ses collègues. Il faut ajouter à cela que la distribution est très convaincante, chacun des acteurs incarnant son personnage et ses névroses à la perfection. Si les scénarios ne sont pas toujours passionnants, le fait qu'ils soient d'une seule scénariste a permis de garder à la série une unité et une cohésion jusqu'à sa finale, qui a eu lieu cette année après cinq saisons.

Dans la plupart des cas, une enquête va se poursuivre sur plusieurs épisodes, et une affaire risque fort d'apparaître avant la fin de la précédente, ce qui est évidemment un bon moyen de fidéliser le public. Dans cette première saison, Johnson et son équipe vont traquer divers criminels en tous genres, aidés par la suprenante capacité du Dr Fortier à les comprendre. Agresseurs sexuels, tueurs en série, voilà le pain quotidien du SAS. Si certains indices font deviner dès la première moitié de cette saison que Anne Fortier traîne un lourd passé, il faudra attendre la deuxième saison pour que l'arc principal de la série se dessine autour de ses secrets.

Cette série a valu à Sophie Lorain le prix Gémeau en 2000 dans la catégorie "Meilleure interprétation premier rôle féminin".


Image
L'image est proposée au format de 1.33:1.

Sans que l'on puisse vraiment expliquer pourquoi, l'image devient lors de certaines scènes franchement granuleuse, voire bruitée. Les diffusions télévisées de la série n'ayant pas souffert de ce défaut, on peut supposer qu'il y a eu un problème au moment de la création des DVD. La définition de l'image est très moyenne, certains détails étant complètement perdus dans le bruit décrit plus haut, et les textures manquant souvent de subtilité. Les couleurs sont quand à elles fidèles à ce qu'on a pu voir lors des diffusions télévisées, sans qu'aucun débordement ne soit à déplorer.Les réglages du contraste et du gamma semblent par contre peu optimisés, en effet, les zones les plus sombres de l'image sont complètement bouchées, d'un noir profond mais sans aucun détail. En revanche, aucune fluctuation de ces paramètres ou de la brillance n'est à déplorer, encore heureux.

La partie numérique proprement dite du transfert souffre d'un défaut majeur. Le matériel, originellement filmé en 35mm, a donc subi une répétition de pas de cadres 3:2 afin de donner 60 champs par seconde à partir des 24 images/seconde de la pellicule. Le problème est que les fanions (flags) numériques servant à certains désentrelaceurs pour reconstituer une image progressive n'ont pas été utilisés lors de l'encodage du flux MPEG-2 de ces DVD. Il en résulte donc que sur certains modèles de lecteurs de DVD à balayage progressif, et sur les PC (notamment utilisant PowerDVD), le désentrelacement est loin d'être optimal, pouvant dans le pire des cas (mauvais réglage du désentrelaceur) générer des effets de "peigne" très pénibles. La compression est quand à elle d'un niveau tout à fait correct, n'entraînant aucun nouvel artefact gênant. Le bitrate est en effet assez haut, montant souvent au-delà des 7 Mbps.

Si dans l'ensemble la qualité est tout de même supérieure à celle d'une télédiffusion sur un canal numérique surcompressé, on est cependant loin des standards actuels d'une telle édition.


Son
Le son est proposé en version originale Française en Dolby Digital 2.0 stéréo. Des sous-titres Anglais sont proposés.

Cette bande-son est d'un niveau général tout à fait correct pour une série télévisée, même si un mixage multicanaux aurait été un plus appréciable. La dynamique est correcte (sans être énorme comme dans un film), et la présence assez convaincante. L'image stéréophonique est assez ample, le positionnement des éléments sonores étant assez précis. Notons que cette bande-son se prête assez bien à l'utilisation du Prologic II, qui est capable d'extrapoler des voies arrières même à partir d'une bande sonore stéréo qui ne soit pas issue d'un matriçage de type Dolby Surround Prologic.

Les différents éléments composant le mixage sont très bien intégrés. Les dialogues, qui sont évidemment l'élément le plus important pour une série policière dont pas mal de séquences se déroulent dans des tribunaux, sont toujours parfaitement intelligibles. Les effets et la trame sonore sont eux aussi fort bien intégrés, cette dernière accompagnant bien l'action et étant d'une profondeur et d'une fidélité tout à fait adéquates.

Les basses fréquences sont utilisées à bon escient, sans excès. Evidemment aucun canal d'extrêmes-graves ne vient soutenir le bas du spectre, mais cela n'est en rien gênant.


Suppléments/menus
Les seuls suppléments livrés dans ce coffret sont les scénarios des épisodes 8 et 10, livrés au format .pdf (Adobe Acrobat) sur le troisième disque du coffret. Evidemment ces fichiers ne sont accessibles qu'aux possesseurs de PC équipés d'un lecteur de DVD-ROM. Pour une série aussi connue, c'est franchement léger. On aurait beaucoup apprécié des commentaires de l'auteure, de la productrice associée ou des réalisateurs sur quelques épisodes.



Conclusion
Cette série est sans aucun doute l'une des toutes meilleures produites au Québec, au même niveau que La Vie La Vie ou plus récemment Grande Ourse. Il est dommage que la qualité technique (et surtout l'image) de cette édition ne rende pas justice à cette intéressante première saison. Le prix étant raisonnable (on est bien loin des tarifs prohibitifs pratiqués par HBO pour leurs excellents coffrets), les collectionneurs devraient être nombreux à se laisser tenter en attendant la parution des saisons suivantes (et notamment les saisons 3 et 4, dans lesquelles la série prend tout son sens).


Qualité vidéo:
2,5/5

Qualité audio:
3,2/5

Suppléments:
1,5/5

Rapport qualité/prix:
2,8/5

Note finale:
2,9/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2004-04-18

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Panasonic CT-36D11E / Moniteur ViewSonic P95f, Lecteur DVD Panasonic S25 / PC avec GeForce FX et WinDVD, Récepteur Denon AVR-1602, Enceintes Wharfedale Cinestar 30 (5 Vivendi Modus Cube + 1 PC-8).

Le film

Titre original:
Fortier

Année de sortie:
1999

Pays:

Genre:

Durée:
450 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
TVA Films

Produit:
DVD

Nombre de disque:
3 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Française Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:
Anglais

Suppéments:
Scénarios de deux épisodes

Date de parution:
2004-03-23

Si vous avez aimé...