Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Ice Age

Critique
Synopsis/présentation
Après la fermeture du studio Fox Animation, ce long-métrage animé en 3D est le fruit d'une association entre Fox et le studio Blue Sky, qui rappelle les alliances Disney/Pixar et Dreamworks/PDI. Le ton de ce film est nettement plus inspiré des cartoons de Chuck Jones ou Tex Avery que les films des studios concurrents, apportant ainsi une troisième voie aux avenuex explorées par Pixar (dont les films restaient alors proches du ton Disney) ou PDI (qui se dirige plus vers un humour basé sur les références culturelles).

Après une introduction inoubliable mettant en scène l'incroyable Scrat, une sorte d'écureuil préhistorique dont les tentatives pour cacher un gland vont avoir des conséquences d'ordre géologique, le film nous raconte l'histoire d'un groupe hautement improbable. Un mammouth taciturne, Manfred (Ray Romano), un paresseux idiot, Syd (John Leguizamo) et un féroce tigre à dents de sabre, Diego (Denis Leary), se retrouvent rassemblés afin de ramener un bébé humain à sa tribu. Évidemment, des dilemmes moraux vont se poser à Diego, dont le but au départ est de livrer le bébé et Manfred à sa horde de tigres, et à Manfred, dont l'espèce est en cours d'extinction précisément à cause des humains.

Le film reste avant tout une comédie extrêmement visuelle, offrant de nombreuses scènes d'anthologie, parmi lesquelles on soulignera la très impressionnante séquence dans la caverne de glace, l'extinction des dodos (stupides à en hurler de rire) et chacune des apparitions du malheureux Scrat (à qui Chris Wedge, réalisateur du film, a prêté sa voix) et de son gland. Pour un coup d'essai de la partu du duo Fox/Blue Sky, ce fut un coup de maître, ce film étant considéré maintenant comme un classique de l'animation 3D, aux côtés des Shrek et autres Toy Story des studios concurrents.


Image
L'image est au format respecté de 1.85:1 d'après un transfert numérique direct (sans passage par de la pellicule, la source étant numérique) en 1080p, avec un encodage en AVC (H.264 ou Advanced Video Codec) à un taux moyen de 16 Mbps, ce qui est très confortable pour un codec avancé de ce type.

La propreté du transfert est, comme d'habitude pour ce type de matériel, pure et sans tache. La définition de l'image est impeccable, permettant de profiter des nombreux détails et textures présents aussi bien sur les décors (glacés ou non) que sur les personnages (recouverts pour la plupart d'une fourrure plutôt réussie).
Les niveaux vidéo sont impeccablement réglés, offrant des blancs éclatants et des noirs profonds avec des détails visibles aussi bien sur la neige que sur les zones les plus sombres de l'image. Les dégradés sont lisses, aucune bande de mach (discontinuité) ne venant en ruiner la souplesse. Enfin, les couleurs sont impeccables, respectant aussi bien le travail de texture et d'éclairage que celui, subtil, d'étalonnage numérique pratiqué sur ce film. Aucun débordement n'est à déplorer de ce côté.

Aucun artéfact de compression visible ne vient gêner le visionnement, et aucun filtre de pré-traitement malvenu (comme les épouvantables sur définitions de contours et autres anti-scintillements qui ruinaient les transferts DVD) ne vient gâcher la très belle qualité d'image de ce transfert. Comme d'habitude pour un film animé en synthèse 3D, il s'agit là d'un matériel qui démontre de façon brillante la supériorité de la HD.


Son
La bande-son du film est proposée en version originale Anglaise au format DTS HD 5.1 Master Audio (compression sans perte), et les doublages Français et Espagnols au plus traditionnel Dolby Digital 5.1. Des sous-titres en Anglais, Espagnol, Cantonais et Coréen sont également proposés (l'absence de sous-titres en Français est inexplicable). C'est la version originale DTS qui est critiquée ici. La Playstation3 et le récepteur employé ne permettent pas de profiter pleinement du format DTS HD MA, mais la PS3 peut transmettre le core DTS haut débit inclus dans le format sur sa sortie optique, ce qui est bien suffisant pour la plupart des installations de cinéma maison, c'est précisément ce core DTS qui a été écouté.

Cette bande-son offre une présence tout à fait imposante et une spatialité très immersive. La séparation des canaux impeccable permet aux voies d'ambiophonie, beaucoup utilisées dans un tel film à grand spectacle, de s'exprimer avec une grande précision dans le placement des effets sonores. Les effets de transition, fluides et réalistes, en bénéficient aussi, ainsi que les effets d'ambiance.

L'intégration des différents éléments est impeccable, avec notamment des dialogues toujours articulés, intelligibles et réalistes. La trame sonore bénéficie aussi de la haute fidélité et de la profondeur permises par le format. Les effets sonores sont explosifs à souhait (le cataclysme causé par Scrat au début risque de rappeler à vos voisins la puissance de votre système), soutenus avec brio par une utilisation généreuse des basses et notamment du canal d'infra-graves (LFE).


Suppléments/menus




Conclusion
Ce classique du cinéma d'animation 3D bénéficie ici d'une très recommandable édition HD. La qualité technique de ce Blu-ray est tout à fait excellente, et on retrouve l'indispensable court-métrage Gone Nutty parmi les suppléments. On peut regretter que les documentaires présents sur l'édition spéciale DVD du film n'aient pas été transportés sur cette édition Blu-ray, ce qui aurait été d'un coût négligeable pour le studio. Le format Blu-ray est encore jeune, et cet oubli sera surement réparé dans une éventuelle édition spéciale. En attendant, et pour tous ceux qui n'attachent pas spécialement d'importance à ces suppléments ou possèdent déjà le DVD, il s'agit là d'un achat très recommandable.


Qualité vidéo:
4,7/5

Qualité audio:
4,6/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,6/5

Note finale:
4,6/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2008-04-10

Système utilisé pour cette critique: Lecteur Blu-ray PlayStation 3, Xbox 360 avec lecteur HD DVD, projecteur Panasonic PT-AE500U, écran Stewart Grayhawk, récepteur Denon-AVR-1602, enceintes Onkyo HT-S670, caisson de graves Wharfedale PC-8, cables Acoustic Research.

Le film

Titre original:
Ice Age

Année de sortie:
2002

Pays:

Genre:

Durée:
81 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
Blu-ray

Nombre de disque:
1 BD-25

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise DTS HD Master Audio 5.1
Française Dolby Digital 5.1
Espagnole Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Espagnol
Cantonais
Coréen

Suppéments:
Commentaire des deux réalisateurs, Scènes coupées (à différents stades de production) avec commentaires optionnels, Court métrage animé Gone Nutty : Scrat's Missing Adventure, Bandes-annonces en haute définition

Date de parution:
2008-03-04

Si vous avez aimé...