Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Them!

Critique
Synopsis/présentation
La fin des années quarante marqua le début de ce que l'on appelle la guerre froide. La menace nucléaire devint une véritable paranoïa pour les habitants des États-Unis. Les abris nucléaires éparpillés sur le continent nord-américain sont, encore aujourd'hui, un témoignage de cette époque qui ne s'acheva qu'à la fin des années quatre-vingt.
Au-delà de l'héritage politique et historique, toutes les sphères artistiques furent marquées par la guerre froide. Le cinéma ne fit pas exception et plusieurs grands films prirent source dans le conflit (il n'y a qu'à penser à l'inoubliable Dr Strangelove (1964) de Stanley Kubrick). Le cinéma de science-fiction s'inspira aussi de la guerre froide en utilisant les phénomènes scientifiques découvertes lors de l'observation des effets des retombées nucléaires.
Them!, du réalisateur Gordon Douglas, débute quelques années après les premiers essais nucléaires américains. Située près d'où eurent lieux ces expérimentations, une petite ville du Nouveau-Mexique est maintenant au prise avec une nouvelle espèce animale: des fourmis géantes. Mesurant plus de dix pieds de long, ces insectes nés de modifications génétiques dû aux retombés nucléaires ont retenu les caractéristiques de leurs plus petites soeurs : elles sont puissantes, nombreuses et ne reculent devant rien pour obtenir la nourriture dont elles ont besoin pour survivre.
La difficile tâche d'éradiquer ces bestioles est confiée à une équipe composée d'un agent de police (James Whitmore), d'un membre du FBI (James Arness) ainsi que d'un scientifique reconnu (Edmund Gween) et de sa fille (Joan Weldon). Suite à la destruction et à l'exploration du nid du Nouveau-Mexique, le docteur en vient à une bien dangereuse conclusion : des reines ont déjà éclos et tenteront de faire leur nid dans de multiples endroits aux États-Unis. Aidés de l'armée américaine et des dirigeants politiques, les quatre compagnons devront alors tenter d'éviter le pire à la nation en mettant un terme à l'évolution des gigantesques fourmis.
Them! est un des tous premiers films à mettre en scène des insectes géants. Suivront tout au cours des années soixante et soixante-dix, toute une série de films évoluant sur la même thématique, que l'on songe notammment à The Deadly Mantis (1957) et Empire of the Ants (1977). Them!, et les films du même genre, ont tous un point commun, celui de crystaliser les peurs américaines. Il s'agit de la réaction hollywoodienne, voir de société, aux menaces; qu'il s'agisse du communisme, de destruction massive ou aux effets de l'énergie nucléaire.
Bien que la prémisse du film semble plutôt incroyable, Them! demeure tout de même une oeuvre de science-fiction intéressante. Ceci est en grande partie dû au scénario, plutôt bien ficelé (on nous montre les fourmies seulement qu'à la moitié du film, laissant grandir du même coup les tensions). Quoique certaines scènes sont plutôt risibles compte tenu des moyens techniques de l'époque, le traitement qu'a fait le réalisateur donne à l'oeuvre un certain panache. La somme des détails et un certain soucis scientifique donne à Them! une illusoire crédibilité.
En guise d'anecdote, les plus observateurs noteront la présence Leonard Nimoy dans un ces premiers rôles.



Image
Them!, un film tout en noir et blanc, est présenté en format respecté (1.37:1) d'après un transfert vidéo évidemment non-anamorphosé.
Signe d'excellente condition de conservation ou d'une restauration numérique, l'image présente très peu d'imperfections. On remarque l'absence presque totale de grains (minime) et d'égratignures.
La définition générale de l'image est excellente, les détails et textures sont rendus avec une précision impressionnante. L'étendue tonale du noir et blanc surprend par des dégradés fluides et bien étalés. Les parties sombres offrent, considérant l'âge du film, un bon niveau de détail. Les noirs sont intenses tandis que les hautes lumières n'éclatent jamais. La luminosité est constante et sans fluctuation distrayante.
Ce transfert ne souffre d'aucun autre défaut lié à la compression (on observe à peine un léger fourmillement dans les parties sombres) et la sur-définition des contours a été réduite au minimum.
Somme toute, il s'agit d'une présentation visuelle de haute qualité pour un film de presque cinquante ans.




Son
L'unique bande-son accompagnant Them! est offerte en anglais, en Dolby Digital 1.0 mono.
À l'instar de l'image, la bande-son semble avoir profité d'un certain travail de restauration. La fidélité de celle-ci, quoique limitée par les moyens techniques de l'époque, est tout à fait satisfaisante. La trame musicale est correctement reproduite sans jamais trop pintée dans les aîgus. Le timbre des voix est naturel et les dialogues toujours nets. Notons finalement l'absence totale de bruits de fond, encore signe d'un travail de restauration important.
Il y a option de sous-titres en français, anglais, espagnol, portugais, chinois et thaïlandais.




Suppléments/menus
Cette édition de Them! propose quelques suppléments, toutefois peu intéressants.
On retrouve tout d'abord, regroupées en un seul montage, quelques prises ratées. Quoique leur valeur soit mitigé, il est tout de même possible d'en apprendre un peu plus sur les trucages utilisés dans le film (les machinistes au travail sur les fourmis géantes).
Il est ensuite possible de consulter, sous forme de texte, un document traitant des films de science-fiction où des insectes géants sont mis en scène. On retrouve, de plus, une vingtaine de photos de production présentant les acteurs et artisans au travail.
La bande-annonce originale du film vient compléter la section des suppléments.




Conclusion
Pour les amateurs de science-fiction, Them!, sans être un grand film, marque les débuts d'un genre. Them!, malgré ses cinquantes ans, a le mérite d'être très adéquatement présenté. Tant pour l'image que pour le son, la Warner à fait les efforts nécessaires afin que ce film puisse être apprécier dans les meilleurs conditions. Des suppléments un peu plus étoffés auraient été de mise. Quoiqu'il en soit, cette édition reste de qualité.




Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
3,0/5

Suppléments:
1,5/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Steve Tremblay

Date de publication: 2002-07-30

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Samsung HCL5515W, Récepteur Harman/Kardon AVR310, Lecteur DVD Panasonic RP91, enceintes Cerwin Vega, câbles Accoustic Research

Le film

Titre original:
Them!

Année de sortie:
1954

Pays:

Genre:

Durée:
92 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-5 (simple face, simple couche)

Format d'image:
1.37:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Français
Portugais
Espagnol
Chinois
Thailandais

Suppéments:
Scènes inédites, documentaire textuel, photographies de production, bande-annonce

Date de parution:
2002-08-06

Si vous avez aimé...