Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Sopranos, The (The Complete First Season)

Critique
Synopsis/présentation
La première saison de la série télévisée The Sopranos a été présentée en 1999 sur la chaîne câblée HBO. On doit à cette chaîne Sex & the City et The Larry Sandlers Show. Le succès fut immédiat, le très sérieux New York Times y allant même de louanges pompeuses tout comme dans bon nombre de médias américains. La mise en scène, la musique, la qualité de l'écriture, voilà autant d'éléments de cette série dont on a souligné les forces.
S` il y a eu des critiques dithyrambiques, certaines n'ont pas hésité à dénoncer cette banalisation de la violence que véhicule The Sopranos. Sans aucun doute, The Sopranos marginalise une violence propre aux clans criminels. Ceux qui connaissent un tant soit peu le fonctionnement de la mafia savent que la violence est récurrente au sein de ces clans. La question est plutôt la suivante : est-ce qu'on aurait dénoncé la marginalisation de cette violence si The Sopranos avait été une production cinématographique? Nous n'en sommes pas convaincu...
The Sopranos est avant tout l'histoire d'un homme; Tony Sopranos, un chef mafieux du New-Jersey. Enclin à des crises de panique, Tony Sopranos décide, secrètement, de se confier à une psychologue. Les pressions psychologiques de son foyer familial et de son clan mafieux l'ont rendu dépressif.
On y découvre l'univers d'un homme, mais aussi celui de la mafia, des confrontations d'idées entre générations mafieuses, et du pouvoir du FBI. Ce qui fait sûrement la plus grande force de The Sopranos est ,qui joue le rôle de Tony Sopranos, a été gratifié d'un Emmy Awards et d'un Golden Globes pour son interprétation. Il serait injuste de passer sous silence l'apport des autres acteurs et actrices : Steve Van Zett, Vincent Pastore, Aida Turturro, Edie Falco, Lorraine Bracco, Dominic Chianese, Michael Imperioli, Robert Iler, Tony Sirico mais surtout la regrettée Nancy Marchant qui livre ici une performance convaincante.
Cette série, une idée de David Chase, évolue sur deux plans : le drame et la comédie. L'humour y tient une place mineure mais pas inutile. Si on avait axé la série uniquement sur le drame, on aurait probablement rendu les personnages moins attachants. La construction de cette série n'est pas sans rappeler l'excellente série Twin Peaks de David Lynch; chaque épisode est autonome mais ajoute à la fois au puzzle général. HBO offre avec cette édition tous les épisodes de la première saison de The Sopranos. On a réuni ces 13 épisodes sur quatre disques. Plus précisément, il y a le pilote et 12 épisodes.

Disque 1 (4 épisodes): The Sopranos (écrit par David Chase; réalisé par David Chase), 46 Long (écrit par David Chase; réalisé par Daniel Attias), Denial Anger Acceptance (écrit par Mark Saraceni; réalisé par Nick Gomez), Meadowlets (écrit par Jason Cahill; réalisé par John Patterson).

Disque 2 (4 épisodes): College (écrit par James Manos Jr. et David Chase; réalisé par Allen Coutler), Pax Soprano (écrit par Frank Renzullli; réalisé par Alan Taylor), Down Neck (écrit par Mitchell Burgess et Robin Green; réalisé par Lorraine Senna), The Legend Of Tennessee Moltisanti (écrit par Frank Renzulli et David Chase; réalisé par Tim Van Patten).

Disque 3 (4 épisodes): Boga (écrit par Jason Cahill, Robin Green et Mitchell Burgess; réalisé par et Wolk), A Hit Is A Hit (écrit par Joe Bosso et Frank Renzulli; réalisé par Mathew Penn), Nobody Knows Anything (écrit par Frank Renzulli; réalisé par Henry J. Bronchtein), Isabella (écrit par Robin Green et Mitchell Burgess; réalisé par Allen Coutler).

Disque 4 (1 épisodes): I Dream Of Jeannie Cusamano (écrit par David Chase; réalisé par John Patterson).



Image
Sauf le premier épisode de la série (le pilote) dont l'aspect manque de naturalité (effet de tremblement, surdéfinition des contours, léger défaut de compression), l'image des 12 épisodes est d'un bel aspect malgré quelques petits défauts.
L'image est de format 1.77:1, et ce, bien qu'il s'agisse d'une série télévisée. Anamorphisme aidant, la définiton est, dans l'ensemble, très bonne; il n`y a que quelques scènes dont la définition est de moindre qualité. L'aspect le plus étonnant, ce sont les couleurs riches et pleinement saturées; sans pour autant qu`elles débordent. La densité générale est constante, quoique certains plans aient paru sombres. Le dégradé des parties sombres est là aussi acceptable; mais à certains endroits, on note un manque de subtilité et de finesse. Les noirs sont profonds et purs (sans dominante).
Il n'y a ni parasite, ni trace de compression évidente. À l'occasion on peut voir une légère surdéfinition des contours.


Son
Ce coffret offre trois bandes sonores : deux en anglais (Dolby Digital 5.1 et 2.0) et une en espagnol (Dolby Digital mono). Non, il n'y a pas de français. Il semblerait que HBO, filiale de Warner, n'ait pas été en mesure d'obtenir le doublage complet de la première saison à temps pour la sortie de cette édition.
Pour une série télévisée, la bande-son anglaise (Dolby Digital 5.1 est étonnante, non pas que celle-ci soit agressive ou élaborée, mais simplement parce que les éléments sonores sont habilement mixés. Les dialogues, éléments fondamentaux de cette bande-son, sont rendus avec justesse et qualité. Il est important de souligner la qualité de la prise de son des voix.
La musique, omniprésente au fil des épisodes, est interprétée, avec dynamisme, mais on n`a jamais l`impression qu`elle nous agresse. Les effets d'ambiophonie sont utilisés parcimonieusement, surtout lors de passages musicaux.



Suppléments/menus
Avant de parler des suppléments, mentionnons le design du boitier joliment adapté à cette édition. La présentation de chacun des épisodes a été intelligemment réalisée par HBO ; on accède au menu d'un épisode et, de cet endroit, on peut voir le synopsis, un extrait résumant l'épisode précédent et un extrait du prochain épisode. Ces extraits sont présentés en vignettes, ce qui fait que l'on ne quitte jamais le menu sélectionné. Voilà ce que nous considérons comme une utilisation pratique et appropriée de l'interactivité du DVD.
On retrouve sur le premier épisode (le pilote) une piste de commentaires audio. Cette piste laisse beaucoup de place à David Chase, le créateur de la série. Peter Bogbanovich (un réalisateur à qui l'ont doit Mask et The last Picture Show) se charge de poser des questions à David Chase. Ce jeu de questions/réponses est intéressant mais sans plus. Le commentaire n'est pas toujours en rapport constant avec l'action vue à l'écran : on élabore, par exemple, sur le processus de production.
Plus intéressant que la piste de commentaires audio, on trouve sur le quatrième disque une interview de David Chase par Peter Bogbanovich. Cette interview est particulièrement complète : au fil des 78 minutes, on apprend beaucoup de choses sur la série et sur la production de chaque épisode. L'interviewer, Peter Bogbanovich, est, au cours des vingt première minutes de cette inteview, quelque peu trop attentif à ses notes. Heureusement, au fil de l'interview, le ton devient moins formel et l'on discute plus librement.
On retouve par la suite (toujours sur le quatrième disque) deux segments (featurettes) de The Sopranos. Ces segments ont été réalisés uniquement à titre promotionnel; ils vous apprendront peu sur la la télésérie, mis à part les généralités habituelles.
Suivent une section Awards où on mentionne les prix gagnés par The Sopranos, une section biographique plutôt complète et finalement une partie ROM (lien vers le site officiel).




Conclusion
The Sopranos est, sans l'ombre d'un doute, une série télévisée bien réalisée, qui n'a rien à envier à certaines productions cinématograpiques. Les productions télévisées, lorsqu'elles sont adéquatement présentées en DVD, offrent un intérêt certain. Cette production, avec les éditions X-Files (saisons 1 et 2), nous parait être la meilleure présentation DVD de séries télévisées.




Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
3,7/5

Suppléments:
3,3/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Mathieu Daoust

Date de publication: 2000-12-22

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Widescreen 16:9 Toshiba TheaterWide TW40X81, Récepteur Pioneer Elite VSX-07 TX, Lecteur DVD Pioneer Elite DV-37, enceintes Paradigm, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Sopranos, The

Année de sortie:
1999

Pays:

Genre:

Durée:
680 minutes

Réalisateur (s):
-

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
HBO

Produit:
DVD

Nombre de disque:
4 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Anglais (CC)

Suppéments:
Piste de commentaires audio, segments promotionels, entrevues

Date de parution:
2000-12-12

Si vous avez aimé...