Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

John Frankenheimer Collection (Manchurian Candidate, The / Ronin / Train, The / Young Savages, The)

Critique
Synopsis/présentation
Ce coffret regroupe 4 films de John Frankenheim, malheureusement assemblés sans grande cohérence.
Nous sommes ainsi ravis d’avoir pu découvrir le très intéressant Young Savages, le premier film du cinéaste jusque la quasi invisible et qui confirme haut la main que des sés début, Frankenheimer fut un cinéaste en pleine possession de tous ses moyens.
Est ensuite proposé le chef d’œuvre du cinéaste et ce que nous considérons tout simplement comme le plus grand thriller politique de tous les temps, une œuvre d’une efficacité, d’une profondeur et d’une richesse qui ne s’épuisent jamais malgré les revisionnages .
Puis The Train une autre œuvre très célébre du cinéaste et qui contribua, à juste titre a asseoir définitivement la réputation de Frankeheimer en tant que maitre du thriller d’action intelligent, d’un cinéaste de studio purement américain mais pourtant très proches par ses obsession thématiques et styilstiques des « auteurs » Européens. Ce film de guerre apre, tendu et impressionnant est donc une œuvre a découvrir ou rédécouvrir impérativement.
Pour terminer enfin les producteurs ont choisis également un film célèbre du cinéaste qui par son insuccés injustfié semble une sorte de boulet que la MGM tente d’insérer dés que possible dans ses offres afin d’en augmenter le taux de rentabilité. A nouveau il s’agit d’une thriller très réaliste et efficace. Cependant la volonté de Frankhenheimer de coller au plus prés du réalisme, d’évacuer presque tout forme de glamour ou de flamboyance font qu’il s’agit encore la d’une œuvre psychotique faisant le grand écart entre Hollywood et l’Europe, marque de fabrique du cinéaste qui désarçonna tant de spectateurs et de critiques tout au long de sa longue et prolifique carriére.

Comme nous le signalons donc plus haut, la qualité des films présentés n’est jamais remises en cause mais il est fort dommage que pour une fois que John Frankenheimer est célébré par un coffret DVD (alors que justement tant de ses films ne sont pas disponibles en DVD ou alors dans des éditions indignes de leur qualité), cela soit fait de façon totalement arbitraire. En effet, regrouper par exemples ses trois immenses thrillers politiques (The Manchurian Candidate, Seven Days in May, Black Sunday ) ou bien proposer une sélection d’œuvres moins connues du cinéaste aurait été bien plus judicieux pour les amateurs du cinéastes, tant ce cofffret est clairement le fruit d’une politique de sortie purement mercantile sans aucun contenu ou volonté éditoriale comme en temoigne l’absence totale de tout suppléments (alors que les éditions séparées de The Manchurian Candidate et Ronin en proposent des passionnants).



Image
Fort heureusement les qualités vidéos des films proposés sont à la hauteur des œuvres même si encore une fois l’occasion de ce coffret aurait permis de sortir des éditions DVD correcte d’œuvres essentielles comme Seconds dont le DVD disponible laisse clairement à désirer et que l’édition de The Young Savages prouve que la MGM posséde des copies de qualité des œuvres du cinéaste.
Ainsi la copie en format légérement recadre de 175 :1 d’après un master 16/9 de The Young Savages est de qualité surprenante. Certes la remasterisation est loin d’être la plus poussé que nous ayons pu voir mais le niveau de noir est fort satisfaisant de même que le propreté du transfert (non immaculé mais dans la moyenne haute) ou son contraste constant et bien géré.
Dans le même style il s’agit de la copie en 16/9 en 1.75 :1 deja offerte dans l’édition spéciale deja ciritque par nos soins sur le site. Ici la restauration à été bien plus poussée que sur le DVD de The young savages et offre une qualité véritablement optimale pour découvrir ce chef d’œuvre qui mérite une attention et considération bien plus grande que celle pourtant confortable dont il jouit actuellement ;
Malheureusement la MGM nous ressert la mêrme copie indigne de ce pourtant excellent film qu’est The Train. Un transfert fatigué, délavé et envahit de points et traits qui plus est proposé en format 1.66. Heureusement la défintion fort correcte compense les faiblesses du contraste et de la profondeur des noirs mais ne font pas pour autant de cette édition une digne de figurer dans un coffret en 2008.
Pour terminer sur une note positive, nous vous indiquerons donc que l’édition de Ronin offerte dans ce coffret propose une copie identique à celle de l’édition deux DVD déjà disponible dans le commerce. A savoir un superbre transfert 16/9 en format respecte de 2.35 :1. Un transfert propre, de superbes couleurs, un contraste bien géré font de ce disque une valeur sure. Mais pourquoi donc alors la MGM en propose une inutile et atrocement recadrée version pan et scan en lieu et places des intéressants suppléments présente sur l’édition double DVD ?

Une qualité donc inégale en fonction des édition déjà éxistantes que ce coffret reprend. Fort heureusement le seul inédit ( à notre grand regret) du coffret est très bien traité et fait d’autant plus regretter l’absence de remasterisation sur The Train qui offre du coup une copie indigne d’un DVD de 2008



Son
La critique son sera plus ou moins identique a celle des différentes images.
Ainsi le son offert sur l’édition de The Young Savages à été proprement nettoyé, n’offre rien d’exceptionel en soi mais un ensemble solide et convenant parfaitement à l’œuvre.
Le remixage effectuée lors de la sortie de l’édition spéciale de The Manchurian Candidate est toujours d’aussi bonne qualité, se montrant respectueux du mixage original tout en l’améliorant sans le modifier au moyen des techniques modernes. Malheureusement comme pour son image l’édition de The Train propose une bande-son décévante sans pour autant être catastrophique en soi. Mais en 2008 offrir une bande-son avec du souffle et qui sature totalement dés que l’action s’emballe est totalemement anachronique . Heureusement l’excellent bande-son muticanal offert sur le disque de Ronin rattrape le tout et démontre si besoin était que Frankenheimer n’était pas seulement un maitre dans le domaine visuel mais également au niveau sonore puisque la bande-son de ce film regorge regorge de trouvailles et de subtilités réjouissantes.

Dans l’ensemble donc un coffret homogéne sur le plan du son malgré la faute évidente qu’est l’édition de The Train.



Suppléments/menus
Encore une fois l’inégalité des différents éléments composant le coffret est vraiment flagrante.
Le disque de The Young Savages n’offre même pas une bande-annonce mais étant donné la rareté du film nous n’en tenont pas rigueur à la MGM.
Fort heureusement le disque de The Manchurian Candidate reprend l’intégralité des suppléments déjà présents sur l’édition spéciale (Documentaires avec notamment un commentaire audio inégal dans son rythme mais très souvent passionnant.
Heureusement l’édition de The Train propose elle aussi un commentaire audio du cinéaste enregistré avant son décés donc présentant les même soucis de rythme récurrent mais également une option de piste audio isolée reprenant donc uniquement la sublime musique de Maurice Jarre.
Pour finir le disque de Ronin ne propose curieusement que l’interessant commentaire audio de John Frankenheimer et rien d’autre alors qu’une édition deux disques existantes déborde elle de suppléments interessants.

A l’instar de l’image et du son la MGM s’est contenté d’un simple copier coller dont ne nous pouvons certes se plaindre mais il reste tout de même que l’œuvre d’un cinéaste majeur et passionnant comme Frankenheimer soit si mal traitée dans le domaine des suppléments.




Conclusion
Un coffret malheureusement purement mercatile et sans aucun travail éditorial quelqu’il soit si ce n’est le fait d’avoir rassemblé les éditions déjà existantes d’œuvres du cinéaste choisies au hasard. Le simple fait de mettre un carton autour d’éditions identiques voire même simplifiées par rapport a celles disponible a l’unité dans le commerce augmenté d’un inédit ne fait pas de l’éditeur un modèle en la matiére, loin de la même.
Donc nous ne pouvons que d’un côté remercier la MGM d’avoir enfin édité le premier film de Frankenheimer dans une copie fort correcte mais en même temps les fustiger de n’avoir pas jugé bon de réediter une version remasterisée de l’excellent The Train ainsi que d’avoir inclut une version simple de l’excellent double disque de Ronin.
Cet achat est recommandé si vous ne possédez pas déjà les œuvres présentes car il permet de se faire une idée de la diversite des talents de ce grand cinéaste singulier clairement sous estimé.



Qualité vidéo:
3,6/5

Qualité audio:
3,0/5

Suppléments:
2,5/5

Rapport qualité/prix:
3,2/5

Note finale:
3,4/5
Auteur: Stefan Rousseau

Date de publication:

Système utilisé pour cette critique: Projecteur Sharp XV Z9000, Lecteur de DVD Toshiba SD500, Recepteur Denon, Enceintes Triangle, Câbles Banbridge et Real Cable.

Le film

Titre original:
Manchurian Candidate, The / Ronin / Train, The / Young Savages, The

Année de sortie:
1961

Pays:

Genre:

Durée:
minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.78:1 et 2.35:1

Transfert 16:9:

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby mono
Française Dolby Digital 5.1
Française Dolby mono
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Commentaires audio, fin alternative, documentaires, piste musicale isolée

Date de parution:
2008-01-22

Si vous avez aimé...