Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Vikings, The

Critique
Synopsis/présentation
Richard Fleischer est l'un des derniers grands réalisateurs dont la carrière correspond au modèle hollywoodien classique.
Il connut des débuts modestes en tournant des documentaires et des "petits" films pour la RKO (Armed Car Robbery 1950, The Narrow Margin 1952) puis accède aux grosses productions grâce aux Studios Disney qui lui proposent 20,000 Leagues Under the Sea. Par la suite, sa carrière diffèrera des autres faiseurs des studios par le fait qu'il insuffle un véritable style à ses films. Le travail sur la forme, le découpage, les couleurs, l'utilisation judicieuse du cinémascope (dont il fut l'un des premiers expérimentateurs, Violent Saturday 1955, Bandido 1956) et une certaine constance thématique (le double, c.f. The Vikings, Barrabas 1962), font de Richard Fleischer l'un des cinéastes de studios les plus intéressants.
Sa carrière connut des hauts et des bas mais nombre de films très intéressants s'en détachent (ceux déja cités, sans oublier The Boston Strangler 1968, Ten Rillington Place 1971). The Vikings retrace (en la dramatisant) l'histoire des pillages vikings en terre anglaise. Ragnar (Ernest Borgnine), grand chef des Vikings, a deux fils rivaux qui vont s'affronter pour les beaux yeux d'une princesse anglaise, Morgana (Janet Leigh aussi belle que d'habitude). Einar (Kirk Douglas, très impressionant) vit avec Ragnar dans les fjords, tandis que son demi-frère, fils caché de Ragnar et de la reine d'Angleterre violée lors d'un pillage, est esclave dans leur village. Ils ne connaissent pas leur lien de parenté, et tous deux vont tomber amoureux de la belle Morgana, déja promise à l'usurpateur du trône d'Angleterre.
L'intrigue plutôt basique du film permet à R. Fleischer de déployer tout son art de la mise en scène pour nous concocter un vrai film d'aventures au rythme trépidant et aux splendeurs visuelles permanentes. Il est certain que sa vision du peuple viking (etayée par un gros travail de recherche effectué par Mr Fleischer lui-même) reste comme la référence aux yeux des nombreux spectateurs qui ont vu le film (contrairement au récent The Thirteenth Warrior où les Vikings sont présentés comme des géants chevauchant des montures gigantesques alors qu'ils étaient plutôt petits et trapus, et leurs chevaux à peine plus grands que des poneys).
La justesse de la reconstitution, la magnifiscence des paysages norvégiens, les ingrédients spectaculaires des films hollywoodiens, de grands acteurs, associés à la maîtrise totale des exigences du format Technirama, transforment ce qui n'aurait dû être qu'un petit film en une épopée épique et inoubliable.



Image
Le transfert anamorphique de qualité est bienvenu sachant que le film a été tourné en 2.35:1 (Technirama). La définition générale de haut niveau est renforcée par une grande finesse dans les arrières-plans et les détails. L'interpositif (plutôt abimé au début du film, points blanc et rayures) aurait gagné à être restauré.
Les couleurs (parfaitement saturées) envahissent littéralement l'écran et cette édition leur rend parfaitement justice. Les contrastes sont eux aussi de haute tenue et permettent un rendu surprenant lors des scènes sombres (noirs vraiment profonds).
A nouveau, le seul problème de ce transfert est lié aux fourmillements en arrière-plan qui viennent parasiter de nombreuses scènes en extérieur. De plus, toutes les scènes dans le brouillard semblent avoir posées de léger problème lors de la numérisation en plus du fourmillement mentionné ci-haut.
Le rendu visuel de ce film épique est globalement excellent, malgré quelques petits bémols n'entâchant en rien le plaisir du spectateur.


Son
Les trois bandes sons proposées sont toutes en DD 2.0 mono et respectivement en Anglais, Français et Espagnol.
La piste Anglaise est d'un bon niveau dynamique (pour un film de cette époque non remixé) et offre un rendu très agréable de la musique emphatique et des rires tonitruants des Vikings.
Les deux doublages présentent (curieusement) un volume sonore plus élevé que la bande-son anglaise, mais sont sujettes à des saturations lors des envolées musicales et leur dynamique est en retrait notable.
Des sous-titres (non gênants sur l'image) sont proposés dans les mêmes langues que les pistes audio.



Suppléments/menus
Une très bonne surprise nous attend dans la section suppléments en la présence d'un segment de 28 minutes intitulé "A Tale of Norway".
Dans cet excellent documentaire, les anecdotes contées par R. Fleischer sont illustrées par des photos de tournage, des dessins préparatoires et des extraits du film. Il nous fait partager ses souvenirs, tous plus intéressants les uns que les autres, ne sombrant jamais dans l'autocongratulation, mais au contraire nous faisant découvrir l'envers du décor de la façon la plus passionnante qui soit.
Un supplément d'un niveau de qualité rare, cumulant toutes les informations d'un documentaire sur la réalisation et d'un commentaire audio en une forme plus aisée à assimiler. La bande annonce qui l'accompagne (de qualité médiocre) n'est présente que pour jouer les utilités. L'initiative de la MGM se doit d'être renouvelée tant le résultat correspond à l'idée que l'on se fait d'un supplément idéal.




Conclusion
Un grand film d'aventures comme on n'en fait (malheureusement) plus, présenté dans une édition techniquement très correcte et épaulé (enfin) par un documentaire à la hauteur du film. Notons cependant qu'une restauration aurait permis de hisser cette édition au niveau de celle de Ben Hur (par exemple).



Qualité vidéo:
3,4/5

Qualité audio:
2,5/5

Suppléments:
3,9/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Stefan Rousseau

Date de publication: 2002-05-13

Système utilisé pour cette critique: Projecteur Sharp XV Z9000, Lecteur de DVD Toshiba SD500, Recepteur Denon, Enceintes Triangle, Câbles Banbridge et Real Cable.

Le film

Titre original:
Vikings, The

Année de sortie:
1958

Pays:

Genre:

Durée:
116 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby mono
Française Dolby mono
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Segment et Bbande annonce

Date de parution:
2002-05-07

Si vous avez aimé...