Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

V: The Original Miniseries

Critique
Synopsis/présentation
Et si l'État américain glissait subitement sous la dictature d'un régime fasciste?
Voilà le scénario brouillon d'une minisérie que proposa Kenneth Johnson aux membres de l'exécutif de la National Broadcast Corporation (NBC) au début des années 80. Malgré le succès de ces réalisations antérieurs (The Bionic Woman (1976) et The Incredible Hulk (1977)) Johnson se butta à un manque d'intérêt flagrant de la part des patrons de la NBC envers son nouveau projet, jusqu'au jour où il ajouta à l'ébauche: «la différence étant que ces Nazis proviennent d'une autre planète...»
Utilisant le concept original de Johnson, "V" fut ainsi élaboré en tant que minisérie de science-fiction s'échelonnant sur une durée de quatre heures (deux épisodes) et produite par Warner Brothers. Basée largement sur une nouvelle littéraire de 1935 écrite par Lewis Sinclair et intitulée It Can Happen Here, l'invasion télévisuelle des Visiteurs s'amorça en mai 1983.
Tout débuta par l'arrivée impressionnante d'une cinquantaine de vaisseaux spatiaux faisant chacun trois miles de diamètre. Après avoir convaincu les dirigeants du monde de leurs intentions pacifiques, les Visiteurs, sous leurs traits humanoïdes, quémandèrent l'aide des humains afin de subvenir à leur besoin pressant de ressources naturelles, le tout en échange de leurs connaissances avancées. Alors que plusieurs scientifiques disparaissent subitement, un petit groupe de résistants voit le jour, ceux-ci questionnant sceptiquement le but ultime des Visiteurs. Une lutte à finir s'amorce ainsi entre les deux clans protagonistes, chacun d'eux visant l'extermination de l'ennemi...
Sa nature imaginative (envahisseurs reptiliens), ses personnages marquants (Diana, Juliet, Donovan, Willie) et ses scènes chocs (le garde-manger des Visiteurs contenant exclusivement des rongeurs vivants, accouchement d'un enfant reptile par une adolescente), "V" connu aussitôt un succès retentissant dès sa première diffusion. Bourré d'effets spéciaux de toutes sortes, dont la majorité constituant des plans composites, "V" fut décrit comme étant l'une des miniséries les plus coûteuses produites pour le petit-écran. En plus de son regard froid sur les dictatures faschisante, Kenneth Johnson a su proposer une minisérie somme toute divertissante, encore aujourd'hui perçue comme un incontournable des années quatre-vingt.
Ndlr: La présente édition DVD (197 minutes) comporte les deux premiers épisodes de la minisérie originale s'échelonnant de l'arrivée des extra-terrestres jusqu'à l'établissement du camp de la résistance et leur association avec la cinquième colonne des Visiteurs. La seconde partie de la minisérie, soit V: The Final Battle (360 minutes), diffusée en 1984, ne fait présentement aucunement l'objet d'une édition DVD.


Image
Tournée originalement en vue d'une diffusion télévisée en format standard (4:3), la minisérie V fit constamment l'objet d'une distribution vidéo 1.33:1 et ce, que ce soit en format VHS ou laserdisc. Grâce à cette édition DVD, Warner Bros. eut l'occasion de proposer V pour la première fois dans un ratio cinématographique de 1.85:1, via l'utilisation d'un matted widescreen, technique consistant à masquer le haut et le bas de l'image à l'aide de caches (bretelles). En plus d'offrir une image anamorphique s'adaptant parfaitement au téléviseur 16x9, cette édition DVD rejoint de façon beaucoup plus adéquate la vision originale du réalisateur Kenneth Johnson.
Contrairement à toutes attentes, cette édition DVD propose une image d'une grande qualité, dénudée des nombreux artéfacts imputables au passage du temps. Ainsi, la définition demeure sans failles; la finesse des détails et des textures étant en tout point adéquate. Le rendu des couleurs, quant à lui, se décrit comme juste et exempt de sursaturation. Les tons de peau (celle des humains et non les écailles verdâtres des visiteurs!) demeurent en tout temps naturels. Le phénomène de débordement des couleurs (bleeding) typique à la version VHS semble avoir été corrigé pour cette édition DVD. Singulière déflection de cette édition, certaines scènes présentent une inconstance des couleurs évidentes (color dropout). Quant aux noirs et parties sombres, ces dernières sont justement rendues et ne démontrent aucun blocage important. Peu de traces d'égratignures ou de taches (à l'exception des séquences d'archives ou celles filmant un téléviseur) sont notables. Aucun fourmillement (défaut typique de certains transferts fait chez Warner) n'est perceptible.
Sans contredit, la meilleure présentation de cette minisérie en format vidéo jusqu'à maintenant (VHS/LD).



Son
À l'instar de l'image, la présentation sonore de V: The Original Miniseries représente la meilleure version audio jusqu'à maintenant offerte sur le marché. La version laserdisc proposait une bande monophonique, alors que le coffret VHS détenait, quant à lui, une piste Stéréo Hifi.
Il va sans dire que cette bande sonore Dolby Digital 2.0 stéréo dénote une meilleure spatialisation, ainsi qu'une séparation accrue des différents canaux. Compte tenu des quasi vingt ans de l'enregistrement, la bande-sonore principale anglaise possède un dynamisme étonnant, particuliarité perceptible, par exemple, lors des attaques aériennes. Sans posséder la force d'un mixage récent, V offre tout de même une spatialisation adéquate et crédible. Le champ sonore se déploie essentiellement des canaux avants, l'utilisation des canaux d'ambiophonie étant limitée et manquant parfois d'impact. Cette bande souffre malheureusement d'un manque de basse évident, trahissant ainsi l'âge de l'enregistrement. Les dialogues demeurent en tout point bien intégrés et à sonorité naturelle, exception faite de la voix des visiteurs, ceux-ci utilisant un petit appareil à la base de leur cou afin d'émettre un timbre audible à l'oreille humaine. Aucun artéfacts sonores semblent entacher cette bande-sonore.

Cette édition DVD propose également une bande sonore française en format Dolby 1.0 Mono. D'un dynamisme grandement réduit, cette piste est loin de ressembler à la qualité de la bande principale anglaise. Il serait préférable de préconiser l'utilisation du sous-titrage, celui-ci étant disponible en langues anglaise, française et espagnole.




Suppléments/menus
Comparativement à l'édition laserdisc (LD) épuisée depuis plusieurs années, la présente édition DVD de V: The Original Miniseries regroupe deux suppléments d'importance, dont un qui lui est exclusif.
Ce supplément consiste en une piste de commentaires du scénariste / réalisateur Kenneth Johnson de façon continue tout au long de la présentation, soit 197 minutes. Cette piste est sans contredit un incontournable pour les amateurs de la minisérie. Johnson (réalisateur de la série) livre avec entrain ses commentaires et anecdotes. Contrairement aux récentes productions cinématographiques américaines où tout est noté, bien peu d'informations sur le tournage de V ont pu être colligées au fil des ans, l'âge et la nature de cette production (i.e. pour la télévision) ne préconisant pas le développement de matériels supplémentaires. Cette piste de commentaires constitue donc un attrait majeur à cette édition, quoique sa durée (197 minutes) peu en décourager plus d'un. Comment ont été réalisées les séquences impliquant les visages reptiliens? Qui fut le dernier personnage à être distribuer à un acteur? Pourquoi l'image de l'eau est-elle récurrente tout au long de la série? Quelles sont les erreurs de tournage? Toutes ces questions sont répondues sur cette piste des plus passionnantes.
Supplément commun à cette édition DVD et au LD: un documentaire de 24 minutes sur la réalisation de la série. Regroupant des entrevues faites auprès des acteurs, du réalisateur et de l'équipe technique, ce documentaire prend la forme d'une caméra libre sur le plateau de tournage. Quoique fort intéressant pour l'amateur, le documentaire manque nettement d'un fil conducteur, passant ainsi de séquences à séquences, tel un collage disparate. Un documentaire récent avec les acteurs principaux (Que sont devenus Jane Badler, Faye Grant et Blair Tefkin?) aurait été fort appoint.
La ronde des suppléments se termine par une page nous donnant la liste des principaux acteurs et artisans de la série.
Simple point digne de mention, la minisérie est divisée sur les deux faces du disque. En plus de faire abstraction à la technologie courante (simple face, double couche), Warner Bros. aurait tout avantage à inscrire plus clairement les faces du disque. Les lettres A et B sont notées en caractères minuscules et ajoutées à la suite du code du disque (i.e. 11489.1.A)...





Conclusion
Minisérie-culte des années 1980, V représente l'une des meilleures variations télévisuelles sur le thème de l'invasion planétaire par des extra-terrestres (sous une approche fasciste dictatoriale). Les aspects vidéo et audio tout à fait dans les normes font de cette édition DVD un achat respectable si l'on a moindrement souvenir de cette minisérie. A noter la piste de commentaires audio du réalisateur, sans quoi la liste des suppléments aurait été beaucoup moins complète.
Ne reste plus qu'à Warner Brothers à proposer une version DVD de V: The Final Battle et des 19 épisodes de la série télévisée suivant la minisérie, soit V: The Series...





Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
3,2/5

Suppléments:
3,7/5

Rapport qualité/prix:
4,5/5

Note finale:
4,2/5
Auteur: Alexandre Caron

Date de publication: 2001-06-26

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Widescreen 16:9 Toshiba TheaterWide TW40F80, Récepteur certifié THX-Ultra, THX-EX, Dolby Digital 6.1, DTS-ES Discrete Denon AVR-4802, Lecteur DVD-Audio / DVD-Video Toshiba SD-4700, enceintes PSB et central Paradigm Reference, câbles Monster Cable (calibre 12).

Le film

Titre original:
V: The Original Miniseries

Année de sortie:
1983

Pays:

Genre:

Durée:
197 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-10 (double face, simple couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 stéréo
Française Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires du réalisateur Kenneth Johnson, documentaire(24 min.), liste des acteurs et artisans

Date de parution:
2001-07-10

Si vous avez aimé...