Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Unlawful Entry

Critique
Synopsis/présentation
Profitant sans aucun doute de la sortie de Big Trouble in Little China en DVD, Fox offre à la mëme date un autre film mettant en vedette Kurt Russell, le thriller Unlawful Entry. Le film s'avère d'abord et avant tout un véhicule parfaitement taillé sur mesure pour ses trois interprètes (Russell, Madeleine Stowe et Ray Liotta), par ailleurs parfaitement crédibles. L'intrigue, quant à elle, à défaut d'être vraiment solide et originale, s'avère plutôt convaincante dans ses moments de tension.
Cette intrigue gravite autour d'un couple installé dans une maison cossue en banlieue de Los Angeles. Jamais ils n'ont doutés de leur sécurité jusqu'au jour où un voleur s'introduit dans la maison un soir où ils y sont présents… La femme est prise en otage, un couteau sous la gorge, avant que le voleur ne prenne la fuite. Le pauvre couple était loin de se douter que le véritable danger allait bientôt se présenter sous les traits d'un policier apparemment amical qui bientôt s'avérera un dangereux psychopathe qui ne cesse de s'immiscer dans la vie du pauvre couple. Vous l'aurez compris, le prétexte est plutôt mince. Mais étonnement, le suspense fonctionne à quelques reprises. Sans même égaler un Hictchcock (que le réalisateur ne cesse de citer dans la piste de commentaires audio…), Jonathan Kaplan a réalisé son film avec une certaine maîtrise des conventions du suspense. On remarque d'ailleurs quelques clin d'œils à certains classiques du genre qui nous prouvent bien que le réalisateur à fait ses classes. Les acteurs s'acquittent de la tâche avec conviction, et notons au passage la trame-sonore efficace d'un James Horner autrefois plus inspiré. On aurait aimé un scénario un peu plus étoffé, moins conventionnel et surtout, plus crédible, mais dans le monde très vaste et souvent navrant du film de série B, Unlawful Entry constitue un film plutôt réussis.


Image
Ce film nous est présenté en format original de 1.85:1 et ce, d'après un transfert anamorphique. La qualité générale de l'image se situe dans les moyennes, sans plus. L'interpositif utilisé pour ce transfert est d'assez bonne qualité, les défauts et artéfacts sont plutôt rares et mineurs. Les couleurs sont affichées avec naturel et constance, aucun signe de sur-saturation n'est perceptible. Les teintes de peau sont toutes aussi naturelles et sans dominantes. Les noirs sont également solides, sans pour autant bloquer. Là où ça se gatte, c'est surtout au niveau de la définition générale du transfert, qui manque quelque peu de piqué et de détail. À un moindre niveau, notons également une subtile sur-définition des contours, visibles à quelques reprises seulement.


Son
Cette édition fait parti de la nouvelle lignée de la Fox offrant sur la même édition des bandes-son DTS et Dolby Digital. Dans le cas présent, bien que la bande DTS soit encodée en format 5.0, celle-ci présente exactement le même mixage que la bande-son Dolby Digital 4.0. Dans un cas comme dans l'autre, le son provenant des canaux d'ambiophonies est monomorphique. À l'instar du transfert vidéo, ces deux bandes-son sont de qualité plutôt moyennes, sans plus. La spatialité est plutôt bonne, mais les effets d'ambiophonies sont plutôt rares et manquent de dynamisme. Les basses sont également pratiquement absentes et manquent ainsi d'impact, un impact dont aurait pu bénéficier quelques scènes d'action. Ici, on a visiblement prôné la fonctionnalité plutôt que l'efficacité. Par contre, la trame-sonore de James Horner a une belle présence, toute en subtilité. De plus, les dialogues sont toujours nets et parfaitement intelligibles.
À noter qu'une bande-son française ainsi qu'une autre bande-son anglaise sont aussi offertes dans le format Dolby Digital 2.0. Comme à l'habitude chez Fox les sous-titres sont offerts en anglais et en espagnol.


Suppléments/menus
C'est avec étonnement que nous avons découvert sur cette édition une piste de commentaires audio animée par le réalisateur Jonathan Kaplan. Tout d'abord, le film ne s'y prêtait pas nécessairement, et ensuite, Fox nous avais habitué à moins dans cette lignée de films de seconde catégorie, se limitant généralement aux bandes-annonces et aux segments promotionnels. Ces deux derniers suppléments sont toujours inclus ici, le segment promotionnel étant tout simplement une longue bande-annonce de 5 minutes entrecoupée de quelques entrevues.
La piste de commentaires vole facilement la vedette dans cette section, celle-ci étant étonnamment intéressante. Le réalisateur est articulé et plutôt bien préparé. Il est en outre capable de défendre chacun de ses plans avec assurance et conviction. On en demandait pas tant, mais l'inclusion de cette piste constitue un apport qui est le bienvenu.



Conclusion
Unlawful Entry n'est certes pas une réussite dans le genre usé des thrillers policier, mais il s'agit néanmoins d'un effort honnête et mené de façon tout à fait professionnelle. À défaut d'avoir eu droit à de bons thrillers commerciaux sur les écrans depuis un bon moment déjà, cette nouvelle parution DVD peut s'avérée un compromis satisfaisant à quiconque désire passer un agréable moment sans avoir à se creuser l'esprit. Les aspects techniques sont plutôt satisfaisants, et les suppléments surprennent en offrant plus que le minimum. On se demande simplement pourquoi Fox n'ont pas utilisé le même boîtier que celui déjà utilité pour la vidéocassette depuis bientôt 10 ans, tellement ce nouveau design est horrible.



Qualité vidéo:
3,5/5

Qualité audio:
3,5/5

Suppléments:
2,0/5

Rapport qualité/prix:
3,5/5

Note finale:
3,1/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2001-05-11

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Unlawful Entry

Année de sortie:
1992

Pays:

Genre:

Durée:
107 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise DTS
Anglaise Dolby Digital 4.0
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, segment promotionnel, bande-annonce

Date de parution:
2001-05-22

Si vous avez aimé...