Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Shining, The (Special Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Cette adaptaton du roman éponyme de Stephen King est sans conteste un des films les plus remarquables du regretté Stanley Kubrick. Considéré à juste titre comme un classique du film d'horreur, ce film raconte l'histoire de la famille Torrance, enfermée durant tout un hiver dans un hôtel isolé. Le père, Jack (Jack Nicholson, qui signe ici une des plus grandes performances de sa carrière), auteur de son état, ayant accepté de devenir gardien de cet hôtel durant sa fermeture hivernale afin de profiter de la solitude pour écrire son prochain roman. Avant même l'arrivée de la petite famille à l'hôtel, on comprend que le fils, Danny (Danny Lloyd), semble posséder des pouvoirs extra-lucides, qu'il exprime à travers son ami imaginaire, Tony.

Peu de temps après leur arrivée à l'hôtel, le passé obscur de celui-ci et de certains de ses précédents occupants se manifeste. Au début, seul Danny semble affecté, mais très vite son père se met lui aussi à avoir des visions qui vont finir par le faire retomber dans l'alcool avant de le rendre totalement fou, devenant un danger réel pour lui-même et sa famille. La montée de l'étrangeté des visions et la descente de Jack dans la folie sont particulièrement bien rendues, donnant lieu à certaines scènes traumatisantes qui ont marqué l'auditoire pour de nombreuses années, donnant à ce film le statut de film culte.


Image
L'image est proposée au format cinématographique de 1.85:1 d'après un transfert HD 1080p. Du vivant de Stanley Kubrick, celui-ci avait toujours refusé que ses films (à l'exception de 2001) soient distribués autrement qu'en format académique (1.33:1). En effet, il avait pour habitude de tourner ses films en open matte, des caches étant ajoutés lors des projections cinématographiques pour la diffusion en 1.85:1. Les versions vidéo (VHS et DVD) plein écran ne coupaient donc pas les côtés de l'image, comme dans le cas d'un pan and scan mais révélaient alors ce qui était caché lors des projections en salles. Dans le cas de The Shining, cela a posé un problème pour les scènes d'ouverture filmées d'hélicoptère, l'ombre de l'hélicoptère étant alors visible en bas de l'écran sur la version open matte. Avec l'avènement des formats HD, dont le ratio natif est 16:9 au lieu de 4:3, et le regretté Kubrick n'étant plus là pour exprimer ses souhaits, les distributeurs ont décidé de respecter le format utilisé en salles de cinéma (1.85:1), plus proche du 16:9, plutôt que de nous livrer des versions avec des bandes noires (pillarboxed) sur les côtés.

Ce transfert est d'une grande propreté, et permet de profiter pleinement de la qualité du matériel source, qui s'avère inégale. Les scènes d'ouverture, notamment, tournées par la société McGillivrayFreeman (devenu depuis un spécialiste des films IMAX à grand spectacle), utilisent une pellicule très légèrement moins définie que les scènes d'intérieur, ce qui se voit sur un transfert HD. Mais il s'agit là d'un défaut fort peu gênant, et dans l'ensemble l'image est très détaillée et bien définie, d'une très grande qualité pour l'époque.

Les niveaux vidéo, de luminance et de contraste, sont impeccablement réglés et contribuent au réalisme des couleurs et à la qualité du transfert. Les couleurs sont riches et saturées, sans tomber dans les excès des films hollywoodiens modernes, et aucun débordement n'est à déplorer de ce côté. Ce transfert ne risque pas de servir de matériel de démonstration pour illustrer les bienfaits de la HD, mais il livre la marchandise en respectant l'image originale, et c'est tout ce qu'on lui demande.


Son
La bande-son de ce film est offerte en version originale anglaise en Dolby TrueHD 5.1, et en anglais, français et espagnol en Dolby Digital Plus 5.1. L'édition Blu-ray, comme souvent chez Warner, remplace la bande son Dolby TrueHD (format de compression sans perte) par une version non compressée PCM 5.1. Des sous-titres français, espagnols et anglais pour malentendants sont aussi proposés.

Ce remixage offre une très grande fidélité au matériel d'origine. Elle est plutôt immersive, et offre une présence certaine, et ce avant tout grâce à la qualité de la trame sonore, omni-présente, et qui met largement à contribution les canaux d'ambiophonie. Les dialogues sont impeccablement réalistes et intelligibles, tout comme les effets sonores et les ambiances, qui trahissent l'âge de leur enregistrement mais eh affichant un très bon niveau de qualité. Dans l'ensemble, à part pour la trame sonore, cette bande-son met surtout à contribution le canal central, ce qui est assez normal chez Kubrick. Le plus important est l'intégration de l'ensemble, qui est tout à fait remarquable.

On notera particulièrement, tout comme pour l'image, la fidélité de ce remixage au matériel d'origine. Pas de risque de confondre cette bane-son avec celle d'un film d'horreur moderne, le tout garde une coloration d'époque qui ajoute à l'authenticité de cette édition.


Suppléments/menus




Conclusion
Cette édition HD du chef d'oeuvre de Kubrick est d'un excellent niveau technique, qui nous permet de profiter de ce classique dans une version extrêmenent fidèle à la version cinématographique. Si nous n'avons pas testé la version Blu-ray de ce film, nous savons de source sûre qu'il s'agit du même transfert (ce qui est logique, le format Blu-ray acceptant les mêmes codecs que le défunt format HD DVD).


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
4,0/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
4,2/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2008-04-17

Système utilisé pour cette critique: Lecteur Blu-ray PlayStation 3, Xbox 360 avec lecteur HD DVD, projecteur Panasonic PT-AE500U, écran Stewart Grayhawk, récepteur Denon-AVR-1602, enceintes Onkyo HT-S670, caisson de graves Wharfedale PC-8, cables Acoustic Research.

Le film

Titre original:
Shining, The

Année de sortie:
1980

Pays:

Genre:

Durée:
145 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
HD DVD

Nombre de disque:
1 HD-30

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital Plus 5.1
Anglaise Dolby TrueHD 5.1
Française Dolby Digital Plus 5.1
Espagnole Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Commentaire de l'inventeur su Steadicam et opérateur Garrett Brown, avec l'historien John Baxter, Documentaire de Vivian Kubrick "The Making of The Shining", Segments documentaires, Bande-annonce

Date de parution:
2007-11-20

Si vous avez aimé...