Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

It Came From Outer Space

Critique
Synopsis/présentation
Dans l'univers parfois très éphémère d'Hollywood, il y a certains réalisateurs qui parviennent à demeurer actifs pendant un nombre impressionnant d'années. Jack Arnold est un de ceux là. Lorsqu'en 1953 il a réalisé It Came From Outer Space, son premier long-métrage de fiction, le cinéaste ne pouvait se douter de la longue carrière qui était devant lui. Après avoir réalisé une panoplie de films d'horreur et de science-fiction au cours des années 50, Arnold a par la suite abordé le monde de la télévision. Il y a fort à parier que vous avez déjà visionné au moins une des séries qu'il a réalisé : Gilligan's Island, Wonder Woman et The Love Boat, pour ne nommer que celles-là. La prolifique carrière de Jack Arnold s'est terminée, deux ans avant sa mort, lorsqu'il a réalisé à l'âge de 83 ans les derniers épisodes de la série Beauty And The Beast.

It Came From Outer Space est l'un des films pionniers de la science-fiction hollywoodienne. Ce film nous raconte l'histoire de John Putnam (Richard Carlson) et Ellen Fields (Barbara Rush), un jeune couple qui voit un objet céleste tomber à proximité de leur maison de campagne. Une fois qu'il a fait la visite du cratère, Putnam est persuadé qu'il ne s'agit pas d'un météorite mais bien d'un vaisseau extra-terrestre. Bien que personne ne le croit, les événements se produisant dans la ville depuis la chute de l'objet semblent lui donner raison. Les habitants de la petite ville disparaissent et reviennent quelques moments plus tard, tout en étant totalement transformés. C'est alors que débute le dual entre John Putnam et le shérif de la ville (joué par Charles Drake) afin de savoir s'il faut régler la situation avec la force ou plutôt pacifiquement.

Le film se lance ainsi dans une aventure qui a toujours sa place aujourd'hui, le dilemme entre la science et la violence. Moins de dix ans après la bombe atomique d'Hiroshima, It Came From Outer Space traite d'un sujet qui était alors sur toutes les lèvres. Sans toutefois tirer de conclusions drastiques sur la question, Jack Arnold se range derrière la science et l'utilisation pacifique du savoir.

Même si on ne le prend qu'au premier niveau de lecture, et si on ne s'arrête pas aux limites des moyens techniques de l'époque, le film demeure un récit bien ficelé. On doit d'ailleurs l'histoire à un des maîtres du genre, Ray Bradbury.

À l'opposé de la majorité des films de l'époque qui montraient les extra-terrestres comme des êtres hostiles et violents, It Came >From Outer Space nous présente une toute autre vision. Les visiteurs sont dans ce récit des êtres supérieurs et bien intentionnés. On parvient ainsi à traiter le sujet différemment et à ne pas tomber dans une simple guerre entre humains et extra-terrestres.

Le travail de Jack Arnold est également impressionnant dans sa façon de réussir à tenir le spectateur en haleine. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un film d'horreur proprement dit, It Came From Outer Space inclu plusieurs scènes destinées à éprouver le public. Au lieu d'utiliser les montages nerveux typiques des réalisateurs d'horreur d'aujourd'hui, Arnold emploie à plusieurs reprises sa technique fétiche : faire apparaître soudainement à l'écran des objets venant de l'extérieur du champ.

Notons finalement que It Came From Outer Space a été un des films précurseurs de la technologie du cinéma tridimensionnel. Utilisant un procédé appelé « 3-D Anaglyphique », le film était projeté en deux couleurs (rouge et bleu) mais en utilisant une seule pellicule dont un côté était recouvert de la partie bleu de l'image et le deuxième côté de la partie rouge. Ce procédé fut toutefois abandonné rapidement (un seul autre film, The Mask en 1961) au profit de techniques plus évoluées.


Image
Cette édition de It Came From Outer Space est présentée en format plein écran (1.33:1) d'après un transfert vidéo évidemment non-anamorphosé. Le film est présenté en noir et blanc, tel qu'il avait été photographié à l'époque.

Notons que le film a été produit à l'origine en deux format, en noir et blanc conventionnel plein écran et en format 1.85 :1 en mode tridimensionnel. C'est la version plein écran qui nous est ici présentée. Résultat inévitable du passage des années, pour un film non restauré, on dénote la présence d'égratignures, de points et même de grains.

Le transfert créé à partir de cette interpositif est toutefois de qualité satisfaisante. L'image est généralement nette et précise. Les détails et les textures sont relativement bien rendus. L'étalement des gris est plus qu'acceptable tandis que les noirs sont intenses. Signe d'un bon équilibre du contraste, les hautes lumières ne paraissent jamais délavés. Par contre il y a occasionellement une fluctuation de la brillance. On observe de plus un léger fourmillement dans les parties sombres mais qui n'est jamais réellement distrayant.
Il n'y a ni sur-définition des contours ni aucun défaut lié à la compression.


Son
Cette édition de It Came From Outer Space offre une seule bande sonore, un nouveau mixage en anglais présenté en Dolby 3.0.

La bande-son anglaise présentée est d'une fidélité somme toute satisfaisante. Tout en étant limitée par les techniques d'enregistrement de l'époque, les dialogues sont toujours nets et intelligible. Les effets sonores sont par contre parfois carrément ancrés à gauche ou à droite créant du fait même des trous sonores.

La trame-sonore, sur laquelle nul autre que Henry Mancini a travaillé, est reproduite avec une fidélité sommes toute acceptable. Son niveau sonore est adéquat et elle ne vient ainsi jamais nuire aux dialogues.
Remarquons finalement la qualité du travail de restauration sonore qui, malgré l'âge du matériel source, a permis d'effacer toute trace de bruits de fond et distorsion.

L'édition n'offre pas de doublage français, mais il y a toutefois option de sous-titrage en français et en espagnol.


Suppléments/menus
Les amateurs de science-fiction seront très heureux d'apprendre que Universal a pris soin d'inclure de très intéressants suppléments sur cette édition de It Came From Outer Space.

Il est tout d'abord possible d'écouter une piste de commentaires audio animé par l'historien du cinéma Tom Weaver. Celui-ci nous présente non pas seulement des informations sur le film mais également sur l'avènement de la science-fiction comme genre. L'historien, véritable passionné, demeure captivant du début à la fin. Il s'agit d'une piste de commentaire qu'il faut absolument écouter si vous portez le moindre intérêt au genre.

On retrouve ensuite un tout nouveau documentaire intitulé The Universe According To Universal qui présente également les débuts de la science-fiction et l'implication de Universal dans l'évolution du genre. En plus de nous informer sur la production de It Came From Outer Space, le documentaire d'une trentaine de minutes dresse également un parallèle entre les découvertes scientifiques de l'époque et ce qui se retrouvaient alors dans les films de science-fiction. Bien que d'une pertinence inégale, ce documentaire est digne d'intérêt et mérite d'être vu.

Cette édition offre également une galerie d'images promotionnelles et de d'affiches ayant servies à la promotion du film. Nous retrouvons de plus des notes de production et la filmographie des acteurs. La bande-annonce originale du film (plein écran) complète les suppléments.



Conclusion
Cette édition de It Came From Outer Space est de facture technique tout à fait honnête. La qualité des suppléments présentés qui lui donne toutefois toute sa valeur, particulièrement pour les amateurs de science-fiction.


Qualité vidéo:
3,0/5

Qualité audio:
3,1/5

Suppléments:
3,7/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Steve Tremblay

Date de publication: 2002-05-22

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Samsung HCL5515W, Récepteur Harman/Kardon AVR310, Lecteur DVD Panasonic RP91, enceintes Cerwin Vega, câbles Accoustic Research

Le film

Titre original:
It Came From Outer Space

Année de sortie:
1953

Pays:

Genre:

Durée:
81 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 3.0

Sous-titres:
Français
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires, documentaire sur la science-fiction, filmographies, galeries de photo, notes de production, bande-annonce

Date de parution:
2002-05-21

Si vous avez aimé...